Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 11:47

Quelque part dans la Drôme, abrité sous une allée d’arbres rafraîchissants, il y avait un fauteuil.... Elimé, à l’abandon dans un coin, il accueillit les dernières minutes d’une vacancière sur le départ…


 



Assise là, dans une tenue déjà mi-citadine mi-estivale, j’avoue avoir hésité longtemps à rater le train pour emmagasiner encore un peu de cette chaleur caressante d'après canicule…Dernières minutes de repos, dernière image de plénitude totale. Paris la tourbillonnante bat le rappel. Direction le métro et la grisaille. Mais quand on aime l’urbain, on ne compte pas... C’est pourquoi notre prochain rendez-vous aura lieu dans un ascenseur!

 

 

 

 

Débardeur Marcel de Bruxelles chez Et Vous

Jupe et bracelets H&M

Spartiates Les Tropéziennes

Panier Manoush

Montre Zadig & Voltaire

 

Crédits photos Grégory Favre



Repost 0
Published by Laure - dans Mode en série
commenter cet article
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 19:44
Il y avait eu le soutien de JalouGallery.com pour qui j'avais pigé quelques temps sous la rubrique les Mots de Laure. Il y avait eu la surprise du Nouvel Obs styles.com qui parlait d'un blog plutôt pas mal. Il y avait eu un article sélectionné par Prestigium.com sur Zac Posen. J'étais déjà comblée.... Mode Opératoire, né il y a presque un an et demi, avait retenu l'attention de quelques personnes et par la même occasion, le travail de fourmi que représente ce qui n'a l'air de rien, était amplement récompensé!!

Et aujourd'hui il y a le Elle, et en plus le Spécial Mode, autant dire le numéro de rentrée dont on aime s'emparer pour y puiser quelques inspirations vestimentaires bien pensées. Et ce coup-ci, je suis dedans!! Au milieu de blogueuses dont le travail, bien antérieur au mien,  m'avait permis de comprendre la blogosphère, ce monde qui m'attirait inexplicablement  mais dont le fonctionnement m'était alors totalement inconnu.

J'en profite donc pour saluer mes voisines de photos, Elodie (
http://www.leblogdelamechante.fr/) que je remercie pour son soutien sur http://www.modepass.com . Lorsque j'ai créé ma page, elle m'a donné ses conseils avisés qui m'incitaient à être patiente à une époque où je m'interrogeais sur la manière de donner plus de visibilité à mon blog. Elle avait raison!
J'en profite également pour remercier Géraldine, alias Punky b (
http://www.punky-b.com/), fidèle au blog et au webzine Mode Opératoire (http://www.mode-operatoire.com) depuis le début. Elle avait d'ailleurs eu la gentillesse d'en parler dans l'un des supports pour lequel elle pige, Luxuriant (http://www.luxuriant.lu/2009/05/modus-operandi/).
Je ne suis donc pas mécontente de me retrouver dans le même article qu'elles dans le  Elle d'aujourd'hui!

Et puisque je suis dans les remerciements (je vais faire comme si c'était mes Césars à moi! grosses chevilles que j'ai!!), j'en profite également pour remercier Camille, la journaliste du Elle qui a eu la bonne idée de tomber sur mon blog et de me sélectionner pour cette page et Myriam et Sarah, deux attachées de presse qui se reconnaîtront certainement pour leur soutien essentiel pour mes news mode.

Voilà comme on égaye le quotidien d'une blogueuse: en lui donnant le sentiment que ce "travail", cette discipline quasi quotidienne que demande le blog, ne sert pas à rien.!Et quand on aime écrire, qu'on vit beaucoup pour et à travers ça, j'avoue qu'on apprécie de savoir que l'on va être lue!!

Trêve de mélo, je retourne au boulot. Parce que la rentrée ce n'est pas que le spécial mode du Elle, c'est aussi les cartables, les oreilles de lapin et les capuches. C'est pas clair? Temporairement seulement. Les explications au prochain numéro.
Repost 0
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 20:47


Il s'appelle Lucky. Et vous le serez aussi si vous arrivez à mettre la main dessus... Comme me l'a très justement spécifié la vendeuse quand je l'ai reposé gentiment sur le comptoir (pour cause de carte bleue incendiée pendant les vacances), il risque de ne pas rester bien longtemps en rayons...
Lucky, c'est cet ensemble soutien-gorge bandeau et culotte qui est tout simplement à se damner. Un peu rétro sur une forme moderne légèrement plissée où il faut, délicatement décorée d'une dentelle coquine sur les bords... Bien, bien, bien!

Moi qui suis plutôt du genre culotte jolie mais à 10 balles, me voilà tombée sous le charme de la lingerie, la vraie, de femme en somme! Bien coupée, bien finie, je redécouvre, ou plutôt je découvre, les joies de Princesse Tam Tam.


Car oui je faisais partie de celles qui boudaient un peu la marque pour cause de modernité insuffisante des collections....

Sauf que: un Terry Richardson plus tard (il a shooté la précédente campagne de pub), un deux pièces must have après (le Ursula en l'occurrence, un maillot bandeau également de cet été qui fut en rupture de stock totale sauf pour Miss Kate Moss qui eut le bonheur qu'on en refabrique un spécialement pour elle...), ma vision des choses a bien changé. Encore plus avec cette nouvelle campagne shootée par un norvégien ambiance Factory époque Warhol... Très juste, très frais, très efficace.

Je trouve que Princesse Tam Tam se taille gentiment mais sûrement une place de choix dans le coeur des modeuses, car même en matière de lingerie on doit parler de mode. Avec des coupes plus exigeantes, des imprimés plus sobres, des lignes épurées qui ne sont pas sans rappeler une marque haut de gamme qui commence par ER et finit pas ES, Princesse Tam Tam est donc la bonne surprise de cette rentrée et je tenais à le souligner. C'est bien clair pour tout le monde? Parfait. Alors à demain dans ces conditions.


ensemble Lucky à partir de 70 euros






Repost 0
Published by Laure - dans Look look
commenter cet article
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 20:22
L'hiver sera plat. Non pas plat comme le pays de Brel ou comme une femme sans seins. Plat comme des semelles sans talons, comme le répit du diktat de la hauteur, de la cambrure, de la cheville fébrile, du mollet tendu, du genou dézingué. C'est la fin du 1 km/h en ville, du girafe style en toutes circonstances. Femmes à escarpins, au placard, on ne veut plus de vous. C'était la minute "j'aime la ballerine de flemmarde".

Oui, mais. Le problème du plat c'est qu'il a beaucoup de mal à bien s'entendre avec l'élégance et l'allure. C'est un fait. Qui dit plat, dit plus près du sol. Dit ras les pâquerettes. Dit pas classe.
La preuve par trois avec les nouveaux modèles de l'hiver, les must have pour parler un bon langage fashion.
A y regarder de près ce plat là va avoir vachement de mal à nous faire rêver.... Sans parler de ces messieurs...
Mais comme il faut de tout pour faire un monde (n'est-ce pas Willy?), voici quelques exemples à l'appui. A éviter donc.
Oui ici on ne donne pas seulement des pistes à suivre. On interdit aussi. Leçon numéro 1: La mode, c'est le fascisme.

LES BROGUES (ici chez Urban Outfitters)

Cet hiver, c'est boyish à fond les manettes. On s'entête avec son boyfriend jean, on persévère avec son blazer, on y rajoute chemise d'homme s'il le faut et également souliers de garçon. Les Brogues, ersatz de derbies en proportions moins flatteuses, c'est le godillot qui aurait bouffé une richelieue, ou comment deux chaussures pas démentes seules, deviennent encore moins démentes ensemble. Sévère je suis...Cloutées de la sorte, elles pourraient bien avoir leur petit effet avec un look sobre en pantalon 7/8 et veste de tailleur. 4/10


LES CREEPERS (ici SONIA RYKIEL)

Pour ceux qui ont arrêté l'école en 6 ème ou qui n'ont jamais écouté Radiohaed (c'est mal), on rappelle que creepers vient de creep, vermine en anglais. Autant dire que le nom annonce la couleur. Les creepers c'est pas beau, mais c'est un peu fait pour ça! C'est confortable peut-être, c'est symbolique évidemment (le mouvement rockabilly des années 50 en avait fait son attribut et comme le rockabilly revient, les creepers aussi) mais c'est donc toujours moche. Même chez Sonia Rykiel...En l'occurrence j'ai envie de dire, surtout chez Sonia Rykiel. Que Sonia me pardonne. Quitte à laisser sa chance au rockabilly, allez donc vous dégoter un teddy va. Là, vous serez pardonnés. 1/10



LES MOCASSINS (ici REPETTO)

Oui Michael Jackson est mort, oui la vie est trop injuste, ce sont toujours les meilleurs qui nous quittent trop tôt et blablabla... Heal the world, make it a better place...Ca suffit. On a eu droit au tee shirt RIP MJ, aux radios qui nous rebattent les oreilles avec Thriller, aux infos qui oublient le monde pendant une semaine pour se vouer au décès de l'homme au visage de mutant. Va-t-on maintenant devoir remettre des socquettes blanches dans nos mocassins? (Déjà va-t-on remettre des mocassins, c'est ça qu'il faut se demander en premier lieu...). La réponse est non. Sauf si vous me trouvez la tenue adequate... Parce qu'ils ne sont pas si laids ces petits mocassins vernis.... Oui, les femmes sont pleines de contradictions. Oui, c'est agaçant. Que celle qui ne s'est jamais trahie me jette la première pierre. 6/10













Repost 0
Published by Laure - dans News mode
commenter cet article
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 22:02



 

 

 

Collection Top Shop Automne 2009

 


J’ai l’honneur et le plaisir de vous annoncer l’arrivée des nouveautés de l’automne chez Top Shop. Dans mon extrême bonté, je tenais à partager avec vous quelques petites perles sur lesquelles je suis tombée et qui sont la cause de connexions répétées ces derniers jours histoire de ne pas passer à côté du gros lot…Autant le catalogue ne fait pas rêver, autant les pack shots regorgent de bonnes surprises.


Pour introduire comme il se doit ce chapitre crucial sur la mode UK qui va vite fait rabouler dans vos chaumières, voici quelques tendances et indices à suivre pour bien choisir vos modèles de rentrée :

 

-          La panne de velours noire sera incontournable. Pour donner une élégance soir aux pièces d’un vestiaire de jour. Le look cet hiver c’est ambiance party girl de jour comme de nuit. N’ayez pas peur de tout ce qui habituellement a trait à la nuit: sequins, paillettes, lamé, transparence…Il y a du glam à tous les étages profitez-en. On peut toujours s’autoriser le léopard et sinon on passe au zèbre pour de bon.

 

 

TOP SHOP

 

 

-          Les clous, tome 2. On se méfie tout de même de les utiliser à bon escient car à force de les voir partout ils se vulgarisent, ce qu’ils auraient déjà tendance à faire naturellement…On les garde en touche, sur des boots à lanières, sur l’anse d’un sac, on customise soi-même, un plastron de clous pour dynamiser une chemise ou la sangle d’une botte etc...

Pour les commander en nombre mais pas chers, on va là:


http://www.perlesandco.com/Clous_a_griffes_carre_10_mm_Nickel_x14-p-13578.html?cPath=580_582

 

 

 

TOP SHOP


-          Les cuissardes : on les choisit de préférence plates (ou si vraiment on tient aux talons, plutôt compensées) pour des raisons évidentes d’élégance et en daim, toujours pour les mêmes raisons. On les marie à une petite robe courte toute simple car elles se suffisent à elles-mêmes pour le côté spectaculaire.

 

 

 

TOP SHOP

 

 

-          Le style officier revient en force, à vous la passementerie, les gros boutons dorés. Sortis de The Kooples qui en a fait son fer de lance, vous trouverez votre bonheur à tous les coins de rue, c’est justement le problème… Orientez vous plutôt vers des pièces uniques ou d’origine, comme on en trouve au Surplus Doursoux ou aux Puces.

 


 

TOP SHOP

Si vous êtes du genre "il me le faut", c'est précisément cette veste H&M vue dans le Elle qu'il vous faudra, mais courrez vite car la France semble s'être donnée rendez-vous là-bas...Sinon notez que c'est justement celle qu'il faudra éviter!



Et comme je pratique la délation mieux que personne je rappelle que les responsables de cette tendance confirmée cet hiver SONT:
- MICHAEL JACKSON paix à son âme ET....
- BALMAIN
La preuve par l'image:



BALMAIN

 


-          Les mitaines : La Grippe A a cela de bon, qu’elle autorise le port de gants illimité. On se jette sur les mitaines en cuir pour un style à la Karl ou des petits gants courts toujours en cuir pour l’usuel (ceux façon léopard de chez Agnelle sont à tomber...).

 

TOP SHOP


AGNELLE

 

 


-          Le collant :c’est le moment où jamais de tenter le tout pour le tout. Mais attention si le collant est ok pour les plumetis, les strass, les motifs, restons dans le bon goût. On ne lui fait pas faire ce qu’on ne demanderait pas non plus à une veste ou une robe, comme des grosses fleurs colorées ou un imprimé rideau de grand-mère. Et surtout on ne surcharge pas: si collant travaillé, tenue simplifiée. Parole d’accessoiriste excessive repentie…(collants chez Gerbe ou modèle Vuitton à logos)

 

COLLANT LOUIS VUITTON

 


-          La jupette de danseuse, de patineuse, de ce qu’on veut tant qu’elle est courte et en volumes sur collant opaque pour ne pas perdre en allure( très joli modèle en cuir à 80 euros chez H&M en ce moment)

 

ERIN FETHERSTON


-          Le pourpre, le rouge sang voire le bordeaux seront des variantes autorisées au noir dominant. L’esprit est glamour que ce soit clair, taille ceinturée, esprit félin, maquillage marqué, la féminité est de retour. Si cette tendance ne vous correspond pas vous pouvez également opter pour son pendant, l’unisexe, l’esprit boyfriend avec les éternels jeans roulotés, blazers, rangers, chemises bûcheron toujours en vigueur.

 

A ce titre je mentionne la prochaine ligne bis de Rad Hourani, un créateur absolument talentueux qui y proposera des pièces plus accessibles et mixtes...A suivre de très près...

 

RAD by RAD HOURANI

 


-          Les épaules oversized : on oublie tout de suite la veste taille 42 ambiance 80’s et on se décide pour des volumes légèrement réhaussés certes mais surtout ajustés. Esprit Balmain d’accord on en bouffe encore mais on n’est pas non plus sur Mars (pour cela H&M et Zara on bien fait leur taff, confiance mesdames)

 

ZARA


-          Le pantalon 7/8 ème, plus élégant que le sarouel ou pantalon harem qui sévit toujours cependant, le pantalon qui dégage la cheville est à préconiser pour la rentrée sur gambettes dénudées bronzées. A la manière de .....de.... BALMAIN!!! On est originale ou on ne l'est pas! Rassurez-vous la mode se lasse très vite donc on peut s'attendre à ce qu'elle change de chouchou très bientôt...

 

 

BALMAIN

 

 

Et en vrac quelques autres trouvailles Top Shopiennes qui ne rentrent dans aucunes cases. Vilaines.

 

 

 

 

Allez une dernière tendance forte pour la route:

- les rivets sur les chaussures pour mixer baroudeuse et charmeuse, mettre de la randonneuse dans vos souliers de filles, une peu de crasse sur vos échasses, bref mélanger les genres, oui, oui, que c'est bien quand tout n'est pas au premier degré seulement. Bravo Top Shop.

Qui a dit merci Balenciaga???!!!

 

 

 

TOP SHOP

Repost 0
Published by Laure - dans Must Have
commenter cet article
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 20:43

Il y a des livres comme ça qu’on aurait aimé écrire. Ou plutôt il y a des livres que l’on aurait pu écrire... si l’on avait su le faire avec le même talent.


Laurence Tardieu n’est pas une virtuose du style ou une prodige de la littérature. En revanche c’est une auteure qui donne à la sensibilité, à la passion tout leur sens. Si vous ne connaissez pas le sentiment de nostalgie, le vrai, celui d’une émotion intense qui submerge au hasard d’odeurs, de regards, vous ne comprendrez pas  celle qui accompagne « Un temps fou ». Si vous êtes hermétique à la mélancolie, insubmersible face aux sentiments, étranger à l’emportement ,ce livre n’est pas pour vous.

 

 


Il y a une justesse, une pertinence absolue de l’expression du ressenti amoureux,. Il y a des nuances parfaites dans sa retranscription qui arrachent des sourires complices au lecteur.

Oui la passion ça fait bien ça, ça rend extatique puis souvent solitaire, ça transporte au-delà de l’entendement et ça abandonne un beau jour sans préavis. Oui c’est tellement vrai que celui qu’on aime, on le rêve si fort, plus fort même que ce qu’il est vraiment, que ce rêve ressemble à s’y méprendre à un idéal enfin accessible, mais qu’au final, souvent, toujours, il n’est bien qu’un rêve.

 


Un temps fou, c’est celui qui s’étire, qui perdure, malgré les désillusions, les aléas, les décisions. C’est celui qu’il faut pour oublier, ou plutôt pour accepter, que ce qui a eu un goût d’éternité un jour, n’est pas forcément fait pour toujours. Un temps fou, c’est la durée incroyable du sentiment, de sa puissance qui se résume parfois à un événement et puise dans celui-ci une existence disproportionnée, une légitimité discutable. Un temps fou ou aussi une vitesse folle, celle du passage des années qui éloignent sans séparer, qui assagissent sans annihiler, qui vieillissent sans tuer.

 


Et puis il y a l’écriture, ce besoin de l’histoire pour écrire ou l’inverse…d’écrire pour l’histoire. Un livre nous touche certainement car on s’y retrouve, à défaut qu’il nous transporte dans un tout autre univers.

Et s’il y a bien une phrase dont j’aurais pu être coupable, ce serait  celle-ci : « J’ai simplement pensé, un jour, que sans doute ma façon d’éprouver la vie et ses pulsations ne s’accordait pas parfaitement à ce monde-ci et que, peut–être, se trouvait là une des raisons qui, depuis longtemps, me poussait à écrire : tenter de combler le sillon, la légère dépression qui depuis toujours existait entre moi et le réel. »

Repost 0
Published by Laure - dans Les mots
commenter cet article
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 20:29



Un mois de vacances, autant dire une éternité... Et bien si l'on considère que 3/4 du répit est déjà derrière, il y aurait de quoi crier au vol! Au lieu de cela je vous propose une petite plongée par le biais vestimentaire dans ma dizaine à l'Ile de Ré. Histoire de faire d'une pierre deux coups : partager du look et revivre de doux moments de plénitude en photos.

J'aime me fondre dans les lieux où je me rends. Pas docile au point de me mettre au pas du style de rigueur pour ne surtout pas me démarquer… Mais plutôt pour m'imprégner d'un nouvel univers dont je m'approprie quelques traditions. C’est comme ça que je décroche de l’avant, du Paris grisouille, du bruit assourdissant de l’hystérie de la capitale, des clichés du monde citadin. 


3 km de pont au dessus de l’Atlantique et nous voici sur l’Ile de Ré, le lieu sacro-saint du repos et du bien-être en ce qui me concerne. Ici, il y a du vent qui souffle toujours sur la chaleur estivale, des murs blancs que des volets taupe ou vert viennent égayer, du sable fin clairsemé de galets et d’algues qui conservent cette atmosphère sauvage et indomptée qui est propre à toutes les îles.

Un panama sur la tête, Herman Düne dans les oreilles, le soleil de Ré…I’m feeling fuckin’ good.


Ré sonne toutes les heures au son de la cloche de l’Eglise, Ré grouille de vélos qui se faufilent dans des ruelles étroites et sinueuses, Ré palpitent sur les marchés quotidiens de chaque village pris d’assaut en cette saison. Et cette frénésie sereine est délicieuse… Mais le meilleur reste à venir. Passée la profusion de vacanciers qui bousculent la tranquillité de l’île, il reste des crépuscules éblouissants de couleurs indicibles, des apéros nonchalants aux terrasses de cafés, des nuits fraîches sous un ciel étoilé entre amis, des matins nuageux qui finissent toujours par céder au bleu, des plages en enfilade d’où l’on revient la peau dorée d’un hâle incomparable… Il reste les images d’un bonheur réel, ancré, que je remporte chaque année, le cœur en peu lourd en passant le pont en sens retour….


Heureusement pour le bonheur, il ne tient pas qu’aux lieux, mais aussi à ceux avec qui on le partage. Et comme je n’étais pas seule dans la voiture du retour, je peux affirmer que le bonheur ne s’est pas arrêté au péage de l’Ile de Ré….

 

 

 

ROBE PETIT BATEAU

CHAPEAU PANAMA acheté à St Martin de Ré

BAGUE de Mauritanie, BRACELET du Guatemala achetés à St Martin de Ré

 

 

ROBE CHINE BELGIAN DESIGN

MAILLOT AMERICAN APPAREL

SAC MARC BY MARC JACOBS

CEINTURE PERSO

PANAME de Ré!

BRACELETS ELA STONE customisé avec du tissus Liberty

SHOES COSMO

PAREO léopard H&M

 

 

 

 

 

 

 

 

THE END...

 

 

 

 

CREDITS PHOTOS: GREGORY FAVRE

 


 

 


Repost 0
Published by Laure - dans Mode en série
commenter cet article
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 21:30

Ca y est... enfin le grand départ en vacances pour de bon. Après une semaine de stylisme, shootings diurnes et nocturnes, réglage de soucis divers et variés, le temps du repos est enfin venu!! Direction l'Ile de Ré pour une dizaine au soleil... avec un peu de chance!


En attendant mi -août et quelques previews de l'hiver glanées pour vous depuis quelques semaines, voici un petit look d'été tout comme j'aime: jean used avec paillettes chic, compensées daim (rappelez-vous mon engouement....) et clutch léopard. Une recette magique pour un été citadin, mais en ce qui me concerne pour le moment je laisse de côté la sophistication pour un bain de sobriété en robette coton et deux pièces bandeau... Je vous en dirai des nouvelles....

Adieu mine grisouille: c'est parti pour la trempette, les crèpes au caramel sur les ports éclairés le soir après quelques bons coups de soleil, les barbecues entre potes et un sérieux sevrage mode... sauf si je tombe nez à nez avec un panama blanc... faut pas pousser non plus...









Veste Meltin' Pot
Jupe Zara
Shoes Jonak
Sac Top Shop
Bague Ela Stone






Repost 0
Published by Laure - dans Look look
commenter cet article
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 21:17


Si l'on remonte dans la chronologie, il ne date pas d'hier. Le léopard, ami de Roberto Cavalli par excellence, a fait une approche de la mode savamment orchestrée. Ami depuis toujours des rédactrices du Vogue qui ne s'en séparent pas d'un seul numéro, l'imprimé léopard a débarqué pour de bon aux pieds de Kate Moss en ballerines Repetto il y a quelques années maintenant. Il se retrouve aujourd'hui number one de la it list de l'hiver.
Il pourrait donc rapidement subir le même sort que ces consoeurs clous, paillettes ou têtes de mort dont l'usage abusif a eu tendance à dégoûter... En attendant de saturer, voici les touches de léopard que l'on pourra toujours s'autoriser. Prudence tout de même, car c'est le zèbre qui risque de l'emporter ce coup -ci ...(cf Maje, Heimstone...).

Premier tour chez Jérôme Dreyfuss où tout le monde y passe: Billy, Samy, Fernand...


BILLY


TWEE


SAMY


FERNAND


Les options luxe pour les gourmandes:

GIUSEPPE ZANOTTI



CHRISTIAN LOUBOUTIN


Pour les raisonnables, coup d'oeil chez Cosmo:







Et je ne vous parle pas de la veste en fourrure imprimé léopard chez Sandro à 590 euros (ou de celle encore plus chère chez Isabel Marant...)...
Comme me disait un jour un ami attéré par mes excès léopardiens: "On a dit en touches le léopard!!"






Repost 0
Published by Laure - dans Look look
commenter cet article
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 15:45


Alors que la maison Chanel prévient toutes les rédactions parisiennes de ne plus utiliser à tout va le nom de la marque pour éviter de la vulgariser (à l’instar des ses concurrentes ayant subi ce même sort), Karl Lagerfeld prône l’autodérision arborant un sac qui a déjà fait le tour de la blogosphère.


Le voici enfin disponible chez Colette à 50 euros (NACO) :

link






Dans le même genre, les détournements des codes du luxe se multiplient. Adeptes de culture pub, logos et couture, voici une petite sélection :


SAC JESSICA CUSHMAN: link


TEE SHIRT WILD FOX COUTURE: link


Même feu Yves Saint Laurent se voit rendre un hommage bien mérité avec ce tee shirt de Brian Lichtenberg:link



Chez Denim Gallery Biarritz on s'interroge sur le cas Prada depuis quelques années déjà:link



Et un petite dernier pour la route, aux frustrées du Kelly de Hermès, voici la solution:link








Repost 0
Published by Laure - dans Must Have
commenter cet article

A Propos

  • : Mode Opératoire
  • Mode Opératoire
  • : Blog mode à tendance rock et à variations littéraires et musicales. Mode en séries, découverte de créateurs, vente en ligne de mes créations bijoux (INDIE), revue de must have, chroniques de bouquins et de CDs, vide-dressing...
  • Contact

  • Laure
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique

E SHOP BIJOUX/ INDIE

Cliquez pour découvrir mes collections de bijoux sous la marque INDIE

HomePage Indie

 

Et suivez les actualités de la marque sur la page facebook:

INDIE-copie.jpg

Recherche

PINTEREST

Follow Me on Pinterest