Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Si les noms Dirty Dancing et Kurt Cobain évoquent quelque chose de votre vivant, vous pourrez comprendre ce qui arrive à la mode de l’été 2009. Sinon il va falloir vous replonger dans les classiques des décennies 80’s et 90’s sérieusement, pour être à la page.

La mode, un éternel recommencement? Définitivement oui.

La mode aime ressasser les mémoires des accidents vestimentaires pour leur donner une deuxième chance.

 

Etat des lieux par ordre chronologique :

 

80’s 

 

On le murmure dans les couloirs mode avec un sourire en coin : le K Way, cette petite banane en plastique qui nous scindait à la ceinture quand nous étions petits, revient en force pour l’été.

On l’imagine bien encore tout froissé d’avoir été replié sur lui-même, porté sur un débardeur et notre jean boyfriend, pour un look estival street à souhait. Deuxième option plus audacieuse : le détourner en veste ceinturée sur une robe minimaliste en jersey.

Fouillez vos fonds de tiroirs, dépouillez vos maisons de campagne de leur essentiel coupe vent. Le K Way qui dépanne est en passe de devenir le K way must have.



 

Deuxième étrangeté : le retour de la tresse comme exercice capillaire. On la croyait réservée aux cours d’école que nous avions laissées loin derrière nous. Nous aurons l’autorisation de l’arborer en mode indien sur le haut du crâne (et non pas en rang d’oignons sur tout le crâne), en couronne sur le front… Les cheveux longs vont enfin avoir de quoi s’occuper.

 


Son retour est pour le moins remarquable, tant il résume intrinsèquement l’absurde et l’obsolète de ces années 80, flirtant souvent avec le mauvais goût. J’ai nommé le juste-au-corps. Ce maillot une pièce, difficilement seyant, rapidement ringard. Passée la nostalgie de nos années ballerines, il faudra rassembler notre créativité pour donner à ce body toute l’élégance qui lui manque. Il fleurit déjà chez Top Shop ou American Apparel et pour l’adopter, il faudra bien assumer son côté tacky.

Il ne se plaindra donc pas d’être adouci par un blazer d’homme et une jupe taille haute.



 

On l’a bien compris les looks futuristes qui hantent les podiums de l’été sont directement inspirés des ceux épaulés qui firent l’image de marque des années 80.

Epaulettes surdimensionnées sur blazer glitter et le tour est joué chez Balmain. C’est le moment où jamais de ressortir cette veste so working girl et son boutonnage croisé so old school, pour lui retrousser les manches sur un jean/tee shirt, sans excès pour le coup.

 

Et si le 80’s, ses paillettes, ses couleurs flashy, sa démesure ne conviennent pas à votre humeur, sautez dix ans en avant et rendez –vous à l’ère du grunge.


90's


Cet hiver déjà, chemises bucherons, Dr Martens revenant tranquillement mais sûrement, gilets loose et bonnets faisaient leur come back. En version girly chez Luella, bobo chez Isabel Marant, rock chez Alexander Wang maître en la matière, le destroy 90’s enfonce le clou pour l’été.



 

Zadig & Voltaire annonce en fanfare l’arrivée de tee-shirts troués et l’on sent poindre une odeur de must have inévitable… Coup de cutter enragés, élevage de mites dans vos placards… Toutes les solutions seront bonnes pour donner un coup de vieux à vos sages basiques.

 

Pour le bas, c’est le bleach qui annonce la couleur. Passés, délavés, usés, élimés, les jeans bleu ou noir virent sérieusement au blanc. C’est un peu ringard ? Qu’à cela ne tienne. Perchée sur des stilettos glamour, engaillardie par un haut précieux contrastant, le bleach vous donnera un petit air rock/chic désabusé.

Suivez aussi l’exemple de la belle Erin Wasson et de son jean lacéré qui s’est arraché chez Top Shop, depuis qu’elle a montré comment porter dignement l’impensable.



 

Si jamais le courage vous manque, le jean clair vous attend également en chemise, pour une allure cow girl à nuancer. Si Givenchy ose le premier degré avec appareillage total look cuir, tentez-la de préférence en version ajustée, avec une mini sage, gambettes dénudées sur sneakers légères et sobres. Si c’est sa version masculine trop large qui remporte vos faveurs, ne la sortez que sur un slim qui flattera son flottement nonchalant.

 

Pour finir la silhouette (mais pas nécessairement en complément de tous les éléments mentionnés…), une paire de lunettes verres miroirs et le mystère opère. Regard caché derrière vos lunettes impénétrables, vous pourrez ainsi lire approbation ou amusement de vos interlocuteurs sur ce look mi rockeuse, mi modeuse. Bonne excuse pour copier notre président et ses fidèles Ray Ban.

 

Insistons. Si tant est que ces revivals mode méritent une deuxième chance, ne nous mettons pas martèle en tête en mixant le kitsh 80’s au trashy 90’s.

Lio serait-elle crédible en braillant Nevermind ?

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

A Propos

  • : Mode Opératoire
  • Mode Opératoire
  • : Blog mode à tendance rock et à variations littéraires et musicales. Mode en séries, découverte de créateurs, vente en ligne de mes créations bijoux (INDIE), revue de must have, chroniques de bouquins et de CDs, vide-dressing...
  • Contact

  • Laure
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique

E SHOP BIJOUX/ INDIE

Cliquez pour découvrir mes collections de bijoux sous la marque INDIE

HomePage Indie

 

Et suivez les actualités de la marque sur la page facebook:

INDIE-copie.jpg

Recherche

PINTEREST

Follow Me on Pinterest