Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Quel magazine spécial joaillerie ne décortiquait pas ces dernières semaines le travail de Delfina Delletrez, fille Fendi, lancée dans le monde du bijou par la grande porte…Son créneau, une joaillerie plus rock que bourgeoise, répondant aux codes esthétiques du genre : perles baroques oversized, diamants noirs, lacets de cuir, os... Et la tête de mort, revenue en force depuis quelques saisons sous toutes les formes possibles : foulard , tee shirts, boucles de ceinture etc… Ou plutôt les vanités ou encore memento mori. Ces crânes qui, dans les représentations picturales du Moyen Age, avaient pour mission de rappeler aux hommes leur condition de mortels, de dénoncer la relativité de la connaissance et la futilité des biens terrestres. Une symbolique bien plus lyrique et épicurienne que celle morbide à laquelle le rock ou ses variantes plus hard, l’assimilèrent ensuite.




Certains en ont gardé l’essence même, jusqu’à en faire la philosophie de leur marque. C’est le cas de Thierry Gougenot, créateur de la marque française Corpus Christi. Le Carpe Diem y est mis en scène au fil de bijoux d’inspiration religieuse (croix, ailes) quand il ne s’agit pas de symboles assimilés au brit -rock (couronne) ou à une gentille provocation qui va de pair (revolver).

Un esprit néo-punk made in England, dont la grande prêtresse mode Vivienne Westwood estampille également ses bijoux comme des casques de la garde royale surplombés de croix ou des épingles à nourrice serties d’un diamant.




Entre bling bling et travail d’orfèvre, le créneau du bijou rock est devenu une tendance à part entière qui rassemble de nombreux disciples. Il joue avec des volumes massifs, des couleurs ténébreuses, des mélanges de matières et une imagerie riche de symboles : croix, clous, zips, vis, chaînes, animaux… L’un de ses créateurs les plus symptomatiques et talentueux n’est autre que Richard Stark, créateur de la marque californienne Chrome Hearts. Ses bijoux gravés de roses, croix, têtes de mort sont ceux que vous avez vus à toutes les phalanges du grand Karl. Depuis, la petite entreprise de ce biker qui débuta à L.A, s’est taillée une place de choix en France avec l’ouverture d’une boutique sur la cultissime avenue Montaigne.





Quoique désormais déclinés en joaillerie, les bijoux de Sophie Haute Fantaisie surfent également sur la vague rock depuis quelques années. Bague en résine tête de mort, broches léopard strassés…. Le parti pris est de côtoyer une étrangeté qui puise sa source dans des ingrédients du passé. En délicatesse Sophie Levy aborde l’univers rock par le biais du romantisme. Dans cette même mouvance s’inscrivent des marques telles qu’ Ela Stone qui donne dans ses collections glam-rock aux accents vintage, une place de choix aux manchettes cloutées ou surmontées d’une tête de lion. Mais aussi  à la gourmette… Ces maillons ringardisés de longue date redeviennent pièce maîtresse d’un look heavy girly qui n’a pas peur de l’ostentation. Un choix assumé par des créateurs comme Ricardo Tisci chez Givenchy, dont on se souvient bien que cet hiver, il relança le multi-chaînes gothique sous les regards ébahis d’une mode toute de noir vêtue.

La spiritualité à son mot à dire en matière de rock et s’adresse aussi bien aux iconoclastes qu’aux croyants, jouant parfois sur l’ambigüité même des symboles en question.




Pour faire rocker les bijoux, les créateurs doivent rivaliser d’originalité pour ne pas s’entêter dans le clichés du genre. Parmi les petits derniers mais pas des moindres, j’en citerai trois.



Les américains Alex & Chloé et leurs bijoux en verre taillé en forme de ciseaux, fourchette, éclair, bouton, cassette, épée… Avec un coup de cœur pour la Diamond Girl, un pendentif inspiré d’une silhouette  phare de cet hiver, du désormais incontournable Gareth Pugh.





Egalement la belge Natalia Brilli, lauréate en 2006 du prix de l’ANDAM, et sa subtile interprétation riches de références picturales, historiques, littéraires. Et en particulier ses bijoux  gansés d’un cuir moulant sensuellement toutes ses créations.  Ils ont  ce je ne sais quoi de coquetterie baroque prise au piège esthétique d’un cuir absolument rock….




Et pour finir, les bijoux de Kate Cusack qui travaille la fermeture éclair avec une dextérité épatante, donnant naissance à des pièces sculpturales en broches, colliers, bracelets.

On donnait à la mode rock, l’espérance de vie que l’on prête généralement à toute « tendance » : un an environs, deux ans en cas de récidive. Il semblerait pourtant que ses riffs entêtants fassent rugir vos bijoux encore quelques temps…

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

A Propos

  • : Mode Opératoire
  • Mode Opératoire
  • : Blog mode à tendance rock et à variations littéraires et musicales. Mode en séries, découverte de créateurs, vente en ligne de mes créations bijoux (INDIE), revue de must have, chroniques de bouquins et de CDs, vide-dressing...
  • Contact

  • Laure
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique

E SHOP BIJOUX/ INDIE

Cliquez pour découvrir mes collections de bijoux sous la marque INDIE

HomePage Indie

 

Et suivez les actualités de la marque sur la page facebook:

INDIE-copie.jpg

Recherche

PINTEREST

Follow Me on Pinterest