16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 00:25
Indie / Avril 2014

Certes, j'ai accumulé un léger retard dans la publication de ma nouvelle collection, ou plutôt des nouveaux modèles qui dorénavant seront publiés tous les mois!

C'est aussi ce qui nécessitait une petite organisation préalable. Désormais tous les mois seront proposés environ 5 modèles et une thématique incarnée par une "Indie girl".

La première c'est Claire, responsable marketing et tête à chapeaux sur la thématique "Argent". Une vraie fille lookée avec un style entre rock et bohême, toujours très inspirée et hyper inspirante! Souriante, pétillante, Claire a accepté de jouer le jeu pour le mois d'Avril avec beaucoup de simplicité et d'enthousiasme.

Voici les modèles ci-dessous que vous pourrez commander ici (en me laissant un commentaire ou en m'envoyant un mail) ou sur mon e shop directement:

http://indie-jewelry.com

Et je vous dis à dans deux semaines déjà pour la suite avec le mois de Mai et avec Fiona...

Indie / Avril 2014
Indie / Avril 2014
Indie / Avril 2014

COLLIER STATEMENT

Collier laiton argenté

Pièce centrale "Origami" laiton argenté

Perles disques et tubes incurvés

PRIX : 60 euros

Disponibilité : entre 10 et 20 jours

Indie / Avril 2014
Indie / Avril 2014

COLLIER SILVER FRINGES

Sautoir chaîne en laiton argenté

Quartz electro plaqué argent

Pompons en lurex argent faits à la main

Prix: 90 euros

Disponibilité : entre 3 et 10 jours maximum

Indie / Avril 2014
Indie / Avril 2014

BAGUE CORK

Bague articulée en laiton argenté

Perles soucoupes pourtour cisaillé

Tiges laiton argenté

Prix : 55 euros

Disponibilité : entre 3 et 7 jours

Indie / Avril 2014
Indie / Avril 2014

COLLIER BLUE SKY

Collier cristaux bleu froid irisés (reflets violet)

Perles tubes laiton argenté

Perles soucoupes vintage laiton argenté

Prix : 75 euros

Disponibilité : entre 10 et 20 jours

Indie / Avril 2014
Indie / Avril 2014
Indie / Avril 2014

BAGUES HERISSON

Bagues à empiler

En laiton argenté et clous laiton argenté

Les clous se lissent dans un sens ou se hérissent au gré de votre humeur!

Vendues à l'unité ou par 4

Prix : 15 euros l'une, 50 euros les 4

Indie / Avril 2014

Partager cet article

12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 16:10
Happy 6 years

Les plus belles histoires commencent souvent comme ça. Par un coup de tête, une tentative, une lubie. C'est ainsi qu'est né Mode Opératoire le 12 avril il y a 6 ans déjà.

Alors que l'écriture a toujours fait partie de moi mais remplissait surtout des tiroirs, je me dis soudain que ce nouveau phénomène dont on commence à parler à l'époque, les blogs, est peut être le moyen de sortir mes mots du néant. De les partager avec des gens qui auront des centres d'intérêt communs avec les miens ou la curiosité de venir en chercher de nouveaux ici. Je me dis qu'écrire et être lue ce serait encore mieux.

J'écris parfois trop, je me mets à tout dire, et je me rends compte rapidement que qui dit blog, dit internet et qui dit internet dit plutôt images. Je cède petit à petit à une autre de mes passions, la photo. Aidée par ceux qui m'entourent et me font l'honneur d'immortaliser des images de moi où je parviens même parfois à me plaire. Laissant ainsi des souvenirs d'un temps qui ne reviendra pas mais que je pourrai revivre aussi souvent que je le souhaite en les regardant. Un cadeau. Un jeu aussi, dont je deviens prisonnière consentante car les blogs mode (même si le mien a été conçu dès le départ avec l'envie de ne pas parler que de cela) exigent des photos, toujours plus de looks, de vêtements, de mise en avant de soi... Un grand cirque insensé il faut bien le reconnaître, qui devient souvent une surenchère d'apparences qui perd de vue la fraîcheur et l'authenticité de ce qui a fait au départ le succès des blogs.

Le temps passe, les billets s'accumulent, les lecteurs sont au rendez-vous, à une époque dans des proportions telles que ça me semble impudique de me montrer autant alors que je ne connais même pas ceux qui me voient.

Les blogs percent comme le nouveau média auquel on ne coupe pas, on leur prédit une mort prochaine mais ils persévèrent, explosent et s'installent dans le paysage de manière plus pérenne.

Il y a des jours où avoir un blog me semble honteux, me semble puéril. Les jours où je ne me reconnais pas dans l'arrogance et la vacuité de certains de mes pairs. Il y a des jours où je suis fière de cet "enfant" qui me suit pas à pas dans la vie, dans mes goûts et parvient à donner du rêve, des idées et des perspectives à mes rêves. Il y aura même des jours, où je voudrai l'arrêter, à cause du travail supplémentaire qu'il requiert au delà de mon quotidien professionnel, à cause de l'agressivité disproportionnée qu'il génère chez ceux qui ont toujours une critique au bord des lèvres, mais rarement un talent au bout des doigts.

Et puis finalement le blog grandit, il persiste, vieillit avec moi, évolue avec les changements de ma vie, mes nouvelles envies, mes autres accomplissements.

C'est lui qui me permet de donner une vitrine à mes créations, lui qui abrite les prémisses de ma marque de bijoux INDIE, lui qui motive la naissance d'un webzine du même nom, lui qui relaie les piges que j'écris pour d'autres supports, lui qui me permet de créer un échange avec les auteurs dont je parle ... Lui encore qui me permet de rencontrer des gens, des lecteurs ou des personnes qui cherchent une orientation, des réponses pour des mémoires sur des thématiques variées liées à la mode et à la consommation, des idées de lectures... C'est lui qui raconte mon univers, qui forme un catalogue géant des images qui me fascinent, de la beauté qu'il y a indéniablement dans la mode, dans la vie.

Mode Opératoire fête ses 6 ans aujourd'hui et avec lui je fête six années de rencontres, de projets, d'ambitions, de réalisations. Je pense que nous ne sommes pas encore arrivés à bon port lui et moi, donc c'est avec plaisir que je vous retrouverai ici plus régulièrement, puisque la vie est ainsi faite que lorsque l'on pensait la route toute tracée, il y a parfois quelques imprévus... Quelques imprévus qui renvoient donc à ce qui reste immuable. Et bizarrement, alors que je n'aurais pas parié dessus, ce blog est justement l'une des choses qui a l'air de résister au temps qui passe et aux aléas qui décident parfois à notre place. Peut-être tout simplement parce que ce blog, c'est moi, et que le concernant, au moins, on ne pourra pas décider à ma place de ce qu'il en adviendra.

En toute simplicité mais toujours avec beaucoup de passion, je vous donne donc très vite rendez-vous pour la suite!

Partager cet article

9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 10:37

Bleu océan, azur ou marin, turquoise ou vert d'eau. On ne fera pas sans ces deux couleurs pour l'été 2014 et c'est tant mieux car pour ma part, je ne quitte le noir ou le blanc que très rarement mais je le fais assez volontiers pour ce genre de teintes.

C'est le moment béni de ressortir les pierres turquoises porte-bonheur, la chemise en jean clair, de rêver d'un océan limpide et de lever le nez pour apprécier le ciel. Ce sera aussi bientôt le moment de découvrir ces mêmes couleurs dans les modèles de la collection INDIE de mai (promis je mets avril en ligne bientôt déjà!)

Blue/Green
Asos

Asos

Blue/Green
Blue/Green
Blue/Green
Blue/Green
Chemise Boyfriend Gap turquoise

Chemise Boyfriend Gap turquoise

Madewell

Madewell

Boucles d'oreilles Pamela Love

Boucles d'oreilles Pamela Love

Blue/Green
Bagues ( Chrome Hearts, Serge Thoraval, Etsy, Etsy vintage)

Bagues ( Chrome Hearts, Serge Thoraval, Etsy, Etsy vintage)

Nike Internationalist

Nike Internationalist

Blue/Green
Collier Pamela Love

Collier Pamela Love

Blue/Green
Top Shop

Top Shop

Preview mai 2014 INDIE

Preview mai 2014 INDIE

Partager cet article

7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 12:02
Marrackech bound
Marrackech bound
Marrackech bound

Même si je pense que ces premières photos parlent d'elles-mêmes, je vais quand même préciser ma pensée. J'ai eu la chance de passer une semaine au Maroc récemment, une douce semaine entre parenthèse où le temps s'arrête enfin, à Marrakech ...

Marrackech bound
Marrackech bound
Marrackech bound
Marrackech bound
Marrackech bound
Marrackech bound
Marrackech bound
Marrackech bound
Marrackech bound
Marrackech bound
Marrackech bound
Marrackech bound
Marrackech bound
Marrackech bound
Marrackech bound
Marrackech bound
Marrackech bound
Marrackech bound
Marrackech bound

A 3 h de Paris, grouille un monde de couleurs chaudes comme les murs rosés marocains, abrité pour un ciel bleu où résonne plusieurs fois par jour l'appel à la Prière.

Il n'y a qu'à descendre de l'avion en traversant le tarmac et sentir l'air chaud t'envelopper pour savoir que le Maroc va te faire du bien au coeur comme au corps. Prendre un taxi d'une autre époque pour comprendre qu'ici tout n'ira pas au même rythme que tes habitudes d'européen. Puis arriver en plein coeur de la Medina, trouver une charrette pour traverser ses méandres avec les valises au pas de course, pour réaliser qu'il y a d'autres organisations aussi efficaces que celles de la modernité de nos villes pour arriver à bon port.

Le reste est une histoire de souks où tout est négociable avec un sourire et beaucoup de patience, de marche au milieu des vélos et des scooters qui conduisent aussi dangereusement que miraculeusement bien (sans quoi ce serait un carnage vu le nombre qu'ils sont à se faufiler dans ses ruelles trop étroites pour autant de passage!).

Le reste donc est une histoire de saveurs, toutes plus délicieuses les unes que les autres, celles des tajines de poulet, d'agneau, des couscous, des boulettes, des briouats cuisinés avec amour. Une histoire de contrastes entre le calme incroyable des Riads, de leur vie en plein air mais coupé du bruit extérieur et la frénésie quasi incessante de la vie, des gens, du brouhaha et du flux étourdissant de la Medina.

Une histoire de ferronnerie, de soie, de cuirs, d'huile d'argan et de fleur d'oranger, de passementerie...

On en revient avec de la douceur, du soleil, les odeurs de la menthe et des épices, des images de palmiers et de bleu Majorelle, ce mélange sublime entre un vert qui se trouve aussi dans mes amis les cactus et ce fameux bleu roi indescriptible dont je suis totalement amoureuse. Un amalgame de couleurs dont Bergé et Saint Laurent tombèrent amoureux avant moi!

Le Maroc c'est aussi l'artisanat, des milliers de boutiques dans les souks, des hommes qui tissent, qui polissent, qui cousent, qui façonnent... Difficile de résister à ce savoir faire plus qu'abordable, je suis donc revenue avec quelques très bonnes adresses (et très beaux souvenirs!). Que voici:

Terrasse des épices

Terrasse des épices

Un restaurant à ne pas manquer! Une vue superbe, une surface agréable et aérée, des plats typiques ou au contraire de quoi faire une pause avec les couscous, tajines en craquant pour des pâtes, et oui, au bout d'une semaine, ça passe très bien! A découvrir par la même occasion juste en dessous, le carré des Créateurs, des boutiques plutôt chères pour Marrakech mais beaucoup de belles choses pour le plaisir des yeux!

Terrasse des Epices

15 souk Cherifia

Sidi Abdelaziz

Des bijoux par centaine à chiner dans les souks

Des bijoux par centaine à chiner dans les souks

Des babouches bien entendu

Des babouches bien entendu

Chez Moulay Youssef El Alaoui

Chez Moulay Youssef El Alaoui

Chez Moulay Youssef El Alaoui

Chez Moulay Youssef El Alaoui

Je ne sais pas pour vous mais moi je ne résiste pas aux pompons... Pour en trouver des king size, en soie, en cuir, pour trouver également des colliers parures, des bracelets, bref tout ce que la passementerie peut faire de beau et de raffiné, rendez-vous chez:

Moulay Youssef El Aloui

2 souk El Kimakhine

FAHMI CUIR

FAHMI CUIR

Attention Danger!!

Chez Fahmi on trouve des modèles de base en blousons, manteaux, jupes... Mais surtout la possibilité de les commander en quelques jours sur mesure, de venir avec votre modèle fétiche pour le faire refaire dans d'autres couleurs, d'autres matières.

Un accueil très agréable, ici on a le coup d'oeil et on sait bien conseiller. Je suis repartie bredouille malgré ce blouson absolument parfait ( à 2600 dirhams, soit environ 240 euros) mais avec la promesse de le commander dès que les finances le permettront à nouveau!

110, rue Okba Ibnou nafiâ - Médina - Marrakech

Chez Bennouna Faissal

Chez Bennouna Faissal

Marrackech bound

Pour revenir avec une écharpe, une vraie, une belle, c'est là qu'il faudra se rendre: en soie et laine, en coton, dans des coloris plutôt sourds et chics, de belles étoles fabriquées de père en fils à 250 dirhams, pas trop négociables, mais elles en valent la peine!

BENNOUNA FAISSAL

25 Kaat Bennahid, souk Hel Fez, Marrakech Medina

Pochettes en cuir de la boutique Abdou Et Hicham

Pochettes en cuir de la boutique Abdou Et Hicham

Il y a des pochettes un peu partout dans les souks, pas toujours bien finies, pas toujours souples. Après moults pérégrinations, nous avons trouvé je crois la bonne adresse en rapport qualité/prix. Des pochettes simples ou brodées, cloutées et à pompons en cuir retourné tout doux, dans toutes les couleurs, de 40 dirhams à 200 selon la taille, à négocier si vous en prenez plusieurs. Et vu le sourire charmeur de notre vendeur, nous ne sommes pas sûres que nous soyons celles qui aient le mieux négocié dans l'histoire!

BOUTIQUE ABDOU ET HICHAM

Semmarine, Souk Rbaiya n 25, Marrakech

Sac RICHI DESIGN

Sac RICHI DESIGN

Même débat pour les sacs, il y en partout, de toutes sortes. Pour ma part je voulais ce bleu Majorelle, que j'ai vu apparaître au détour d'une boutique dans le souk. Très bien fini, doublé, avec des anses travaillées. Autour de lui des pochettes et d'autres formes de sacs avec pas mal de cuir façon python et de léopard pour les adeptes.

Je l'ai payé 500 dirhams (env 45 euros) ce qui est beaucoup pour le souk mais si on considère ce qu'il m'aurait coûté à Paris...

RICHI DESIGN

Souk Lakbir n° 177/179, Marrakech

Un nouveau colori entre bronze & gunmetal à trouver dans la boutique juste en face de celle des sacs

Un nouveau colori entre bronze & gunmetal à trouver dans la boutique juste en face de celle des sacs

Des bijoux en argent ou des écharpes en soie un peu partout

Des bijoux en argent ou des écharpes en soie un peu partout

Le tadelakt

Le tadelakt

Slippers HAYANI

Slippers HAYANI

Véritable Caverne d'Ali Baba de la slippers, mais aussi de la boots, ballerines etc... Vous y trouverez dans toutes les couleurs de l'arc en ciel et bien plus encore, de quoi vous chausser pour 350 dirhams (env 32 euros) en cuir souple. Un vrai bonheur, mais soit vous êtes riches, soit vous avez du temps pour trancher parmi tous les coloris!

HAYANI

Mag A1 rue Med El Bequal

Imm Helliet- Gueliz

Des géodes qu'il faut ouvrir pour voire apparaître leurs merveilles (attention toutes celles qui ont des couleurs flashy sont traitées, ce ne sont pas des pierres naturelles!)

Des géodes qu'il faut ouvrir pour voire apparaître leurs merveilles (attention toutes celles qui ont des couleurs flashy sont traitées, ce ne sont pas des pierres naturelles!)

Et également à retenir:

Pour faire un hammam, massage

LE BAIN BLEU

32, derb Charfa Lakbir Mouassine 40008, Marrakech, Medina

Pour les bottes kilim

45-72 Souk Semmarine, Marrakech

Pour les foulards à pompons en jersey ou coton de toutes les couleurs

WARDA LA MOUCHE

127 rue Kennaria, Medina, Marrakech

Pour le tadelakt, tous les cendriers, assiettes, coupelles etc...

Place Rahba la Kdima, Marrakech (une petite boutique en longueur avec une devanture en métal)

Ce n'est pas forcément dès le retour que le Maroc manque... C'est un peu plus tard, lorsque l'on s'applique un peu d'huile d'argan sur le visage, qu'on se surprend à mettre de la fleur d'oranger dans les carottes, quand une envie subite de revoir ce mélange improbable de palmiers, d'antennes et de ciel aux mille couleurs se fait sentir derrière un écran, depuis Paris qui peine à oublier son gris...

Marrackech bound
Marrackech bound

Partager cet article

3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 19:32

Parce qu'une pause végétale n'a jamais fait de mal à personne!

La mienne s'est déroulée la semaine dernière.

Demain je vous raconterai comment le Maroc a fait de moi une femme heureuse. Et comment les pompons ont envahi ma vie depuis aussi. Mais ça c'est un autre problème.

Au vert
Au vert
Au vert
Au vert
Au vert
Au vert
Au vert
Au vert
Au vert
Au vert
Au vert
Modèle Robert Clergerie AH 14/15

Modèle Robert Clergerie AH 14/15

Au vert
Au vert
Au vert

Partager cet article

18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 22:31

C'est le nouveau combat qui fait rage dans l'arène de la mode. Le Hipster, barbe longue au vent et tatouages à l'affût, chemise à carreaux et pull de trappeur est en phase d'être détrôné par le nouveau chouchou des médias. Une nouvelle bête sortie de l'esprit d'un cabinet de tendances new yorkais (donc d'un hipster de Brooklyn...) qui appartient à la catégorie mode du "normcore", comprendre la normalité.

Bon si on y regarde de près, il y a effectivement depuis quelques temps comme un recrudescence du hyper normal, une sorte de glissement du casual vers le super casual, comme une banalisation du simple.

Que ce soit chez les papesses de la mode, avec Céline où Phoebe Philo a fait revenir le col roulé façon sous pull ou avec Isabel Marant qui nous fait le coup des claquettes cet été, il y a un effet de mode du super trivial qui (qu'on le veuille ou non) sous l'étiquette normcore, cache en fait le très nouveau cool.

En images ça donne ça:

Le col roulé sans forme et sans logo

Le col roulé sans forme et sans logo

Piqué aux politiques...

Piqué aux politiques...

La sandale effet claquette de piscine

La sandale effet claquette de piscine

Piquée aux maîtres nageurs

Piquée aux maîtres nageurs

La chaussettes de sport visible

La chaussettes de sport visible

Piquée aux sportifs

Piquée aux sportifs

Dans les faits " hors mode", seront classées dans la catégorie "normcore", toutes les personnes ayant déclaré récemment :

- avoir été chez Courte Paille parce que la viande est trop bonne plutôt que bruncher bio au Café Pinson ( Guillaume si tu m'entends)

- aimer regarder le journal télévisé de 20h plutôt que le Grand Journal de Canal à 19h

- avoir joué aux raquettes de plage dans le Quotentin plutôt qu'à la Pétanque au Canal de l'Ourcq

- être allées chez Lidl pour trouver un nouveau lecteur DVD à 10 balles plutôt qu'au défilé Chanel arracher des paillassons logotypés à 0 centimes

- vivre dans le 14 ème parce que les loyers sont abordables plus que dans le Marais parce que les nanas se laissent aborder

- être ingénieur et non chef de projet dans l'informatique, graphiste et non directeur artistique

- écouter Michel Berger pour entretenir l'exception française plutôt que Woodkid pour accéder au happy few frenchies

- acheter ses caleçons chez Célio plutôt que ses boxers chez Uniqlo, ses tee shirts cols ronds chez Fruit of the Loom plutôt que ses cols V plongeants chez American Apparel

Attention, entendons-nous bien : ne sera pas classée "normcore" , toute personne qui fera tomber la normalité dans le ringard. Pour ça il y a les ridicool. Toute personne qui aura un look sobre et épuré trop travaillé pour être naturel. Dans ce cas on est sur du bobor (bourgeois boring). Toute personne en jean, baskets sans marque apparente et fringues apparemment sans signe de reconnaissance. Là on est sur une problématique de Lagom (terme suédois qui cache l'idée de "less is more" ...et probablement deux trois pièces Acné aussi d'ailleurs...).

Ceci étant dit et comme on l'aura compris, le phénomène de mode que véhicule à lui seul ce néologisme "normcore" sur le marché de la fashion, implique que sa normalité soit récupérée fissa par les néo-normaux-post-hipsters pour en faire du normal plus tout à fait normal mais nécessairement, tout à fait branché. Ca se complique.

Pour les amateurs de K Way qui ne veulent pas non plus avoir l'air sortis des Ch'tis, voici un modèle Maje x Kway.

de 195 à  245 euros... oui certes...

de 195 à 245 euros... oui certes...

Pour les amateurs de bijoux discrets et basiques, le bracelet Saint-Anne (un peu foufou quand même) pour un bracelet qui n'a l'air de rien. En fait ce qui fait tout, c'est sa "languette" en cuir coupée en V qui dit d'où il vient, à savoir pas d'une chute de bandoulière de votre vieux sac...

Chez La Contrie, made in France et à partir de 90 euros, à choisir sur mesure (couleurs, finitions), avec inscriptions personnalisables...

Chez La Contrie, made in France et à partir de 90 euros, à choisir sur mesure (couleurs, finitions), avec inscriptions personnalisables...

Enfin pour les amateurs de baskets de base, on va voir du côté de la Stan Smith, qui avant d'être redevenue cette saison LA basket fashion était, on le rappelle, LA basket de mon grand-père. Autant dire la basket la plus normale de la Terre et la plus low profile. Comme elle est donc désormais vue partout, le sus nommé candidat normcore va céder car il ne craint pas de faire comme tout le monde, il s'en fout. Mais le normcore post hipster lui va donc aller chercher la différence du côté des déclinaisons disponibles chez Colette of course.

Disponibles Chez Colette

Disponibles Chez Colette

Normcore vs Hipster

Bon après tout ça, si vous n'avez pas compris que la mode n'est qu'un grand tourbillon marketing qui réinvente sans cesse les codes d'hier en tendances d'aujourd'hui, on va être obligés de créer un nouveau terme pour votre mettre dans une case. Dans tous les cas, pas de panique, être à la mode n'est pas très grave, ce qui l'est plus, serait de prendre les modes au sérieux.

Partager cet article

12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 00:05

Normalement je ne suis pas très adepte des multiples buzz Facebook qui inondent la toile... Oui mais voilà. Ce matin, mon œil a été attiré par la capture d'écran d'un baiser langoureux annonçant une vidéo intitulée First Kiss. Inconditionnelle du noir et blanc photogénique, je lance donc la vidéo.

Et là me voilà prise au piège de l'alchimie des images et des émotions pures, disons le franchement. Récemment une journaliste avertie me disait " Tu sais, pour faire un gros succès, il faut produire quelque chose de simple et d'accessible". Note pour plus tard. Et bien je pense que c'est exactement ce pourquoi cette vidéo a fait le tour des réseaux sociaux en 2 jours pour atteindre à l'heure où je vous parle, 11 millions de vues sur you tube... La simplicité comme recette du succès.

Des gens normaux, un acte a priori banal, un baiser, et l'idée certes originale (mise en images par Tatia Pilieva pour la marque WREN rappelons le quand même) mais pourtant pas révolutionnaire, de filmer ces mêmes gens normaux en train de l'échanger ce baiser. Sauf que ces gens ne se connaissent pas. En tous cas c'est ce qu'on acceptera de croire pour que la magie opère.

Hétéros ou homos ils ont été convoqués pour la même chose : les filmer en train d'échanger un premier baiser. Un peu comme en lisant la Première gorgée de Bière de Delerm, on retrouve dans ce petit clip rondement ficelé, les vertus d' histoires construites comme des nouvelles qui appuient sur la touche réminiscence. Qu'elle soit teintée de nostalgie ou de magie, de passion ou de tendresse, cette force du souvenir que chacun peut retrouver dans l'un des baisers échangés par ces 10 couples, c'est un peu de madeleine de Proust à portée des yeux.

Une communion inattendue et un peu bizarre, un échange de langues sans but apparent (si ce n'est celui d'un buzz marketing extrêmement réussi au passage), un amalgame de rêves, de promesses, de flashbacks, d'émotion et d'humanité aussi, qui apparaît d'autant plus précieux que le virtuel omniprésent tendrait à tuer cette fameuse magie que seule la rencontre "réelle" porte en elle. La preuve... Avec ce moment de découverte et d'abandon, ce moment du toucher, du goût, de l'odeur qui pourrait faire basculer les sens vers les sentiments. Un moment possible de grâce, une parenthèse un peu divine dans laquelle n'existe que la sensation.

Alors qu'il faut souvent des mots, des explications, pour justifier de tout, le French Kiss filmé comme une expérience aussi anodine qu'aller acheter une baguette de pain, prend soudain un sens qui n'a pas besoin de sous-titres.

Renouer avec les êtres humaines autour de nous, savoir donner et recevoir, vouloir connaître l'autre et soi au passage, le tout incarné par un baiser donné à un étranger. Chacun pourra y voir, sans même en avoir conscience, tous les fantasmes inassouvis ou fantômes endormis.

Alors quand en plus un peu de gêne extrêmement touchante s'y mêle, quand des bribes de désirs, voire des promesses d'après, semblent s'immiscer entre des sourires plutôt attendris, c'est une vraie caresse de bonheur tout simple qui effleure. Et un bon buzz qui s'impose, mais pour une fois il ne s'agira ni d'une vidéo de chien tabassé, de handicapé malmené ou de chien faisant du skate.

Si seulement il n'y avait pas de but mercantile derrière cette jolie idée ce serait encore mieux mais... Pas dit que cela fasse vendre beaucoup plus de vêtements, en revanche sûr que ça ait donné le sourire à pas mal de monde en 48h.

Donc à voir et revoir si besoin chaque fois que l'espoir de la rencontre aurait tendance à s'éteindre, chaque fois que la trivialité du quotidien pourrait faire croire que derrière la banalité ne se cache peut être vraiment aucune surprise. Ce petit film là sème le doute et, sait-on jamais, il pourrait donner l'idée à ceux qui vivent encore "la rencontre" comme une vraie quête, la certitude qu'ils devraient continuer à chercher dans ce sens là. Car il semble bien à en juger par l'engouement que génère cette vidéo auprès de millions de personnes, que l'on soit nombreux à chercher dans le même sens.

Et pour les sceptiques, il n'y aura qu'à tendre l'oreille pour au moins écouter la superbe chanson de l'artiste française SOKO, We Might Be Dead By Tomorrow qui enveloppe le clip d'une douceur infinie.

Partager cet article

4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 21:49

Demain la Fashion Week parisienne tirera le rideau. Le Fash Pack va regagner ses pénates après 4 semaines de marathon.

Pour autant, le grand livre de la mode ne va pas se refermer comme ça, ouvrant de nouvelles pages de son histoire pour les saisons à venir et écrivant quelques histoires mémorables à l'échelle de ses fidèles.

Voici donc les 7 petites histoires de la mode qui s'apprêtent à vous tenir en haleine.

http://carven.fr/eshop/fr_fr/sweat-molleton-ajoure-noir-6

http://carven.fr/eshop/fr_fr/sweat-molleton-ajoure-noir-6

LE SWEAT CARVEN

La première règle à connaître en mode c'est : quand tu vois deux fois le même accessoire/vêtement mode encore peu répandu en moins de 5 minutes dans un périmètre restreint, c'est qu'il y a futur must have sous roche... Si en plus tu le vois sur deux mannequins pendant un walk through (comprendre des mannequins qui font à laqueulele sur un podium), c'est qu'il n'y a pas de doute. Donc je décrète (donnons-nous les pleins pouvoirs au passage), que le sweat Carven avec logo ajouré sera le nouveau chouchou de ces dadames. Pour 220 euros quand même et à choisir chez l'homme svp.

FASHION WEEK BUZZ

LE NOUVEAU ELLE

Il est gros comme la Bible, beau comme un camion, c'est le nouveau ELLE spécial mode version king size, repimpé par une nouvelle direction artistique ( bravo Yann Weber) qui dépoussière tout d'un coup de baguette magique. On aime son joli papier, son grand format chic, sa mise en page élégante. C'est toujours le même mais en différent. Good job de la nouvelle team! C'est le moment d'investir dans un abonnement, même si votre facteur risque de ne plus être votre ami si tous les prochains numéros font le même poids que celui-ci...

FASHION WEEK BUZZ

LA BOUCLE D'OREILLE DIOR

Même règle que plus haut, même conclusion. Petit 1/ Tu ouvres le Glamour et tu tombes sur la sublime Emily Clarke de Game of Thrones ( que je n'ai jamais regardé au demeurant, mais maintenant que j'ai vu Emily je pourrais bien changer d'avis...) qui porte donc une boucle d'oreille DIOR étrangement ressemblante aux Tribales dont le succès n'est plus à prouver. 2/ Tu regardes le Fashion Live du défilé ETAM et tu vois Melle Agnès avec cette même boucle d'oreille, pas beaucoup plus visible mais dont la forme est immédiatement reconnaissable. Une nouvelle version donc de la double perle qui fait des émules depuis la rentrée dernière et qui va ravir toutes celles qui ont abandonné les précédentes pour cause de liste d'attente interminable...

FASHION WEEK BUZZ

WHAT FOR

Pour un peu elle serait presque passée inaperçue, débarquée en France fin décembre rue Vieille du Temple, la marque a pourtant tout d'une grande. Ci dessus modèle cuivré et talons métal, propulsée sous les projecteurs des Indispensables du Grazia et hop c'est parti pour une longue carrière!

Jonathan Saunders

Jonathan Saunders

LE BOMBERS

Vu le froid qui a régné sur la Fashion Week cette année, à part des filles qui sont prêtes à donner leur vie pour poser ventres nus ou qui ont assez de doigts de pieds en réserve pour en perdre deux trois dans des chaussures open toe en plein hiver, les femmes ont adopté le bombers XXL, posé sur les épaules pour éviter l'effet bibendum et ce, qu'il soit porté sur une jupe courte, un slim ou une robe couture. On lui promet encore de longues heures pour l'hiver 2014 et des ersatzs printaniers à trouver chez Zara, H&M etc..

Défilé Chanel FW 14

Défilé Chanel FW 14

On va finir par les deux bons gros buzz de la semaine qui n'ont pas fini de faire parler d'eux. Number one : le supermarché du Grand Palais de Chanel. Ou comment instagram, facebook et pinterest se retrouvent inondés en quelques minutes des photos des détachants et fruits et légumes logotypés qui constituaient le décor surprenant du show Chanel. Même moi qui était seulement devant le Grand Palais à l'heure dite du rendez-vous, j'ai l'impression d'avoir vécu l'événement depuis mon téléphone en live... En revanche l'histoire ne dit pas vraiment ce qu'on pense de la collection. Ce qu'on sait c'est que grâce à Karl , Carrouf est le nouveau lieu où il faudra être vue en 2014.

FASHION WEEK BUZZ

SECOND ROW

Après des années de diktat du front row (premier rang des défilés réservé aux plus importantes rédactrices , aux VIP ou aux acheteurs les plus généreux), une femme et une attachée de presse audacieuse viennent de chambouler tous les codes du genre. Anna Wintour au deuxième rang de Valentino, il n'en fallait pas plus pour affoler la sphère fashion en quelques minutes cet après-midi. Well... Normalement tout le monde devrait survivre à ce séisme microsphérique. On retiendra simplement qu'être destituée de sa position de leader par un retrait au deuxième rang, c'est encore plus "buzzant "que d'être sans cesse au premier. C'est le moment de revoir toutes vos habitudes les filles. En attendant la prochaine Fashion Week et son lot de nouvelles bouleversantes.

Partager cet article

25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 20:41
The Haute Pursuit

The Haute Pursuit

A l'oreille, au poignet ou autour du cou, le bijou inspiré du piercing est plus que jamais la vedette des accessoires de mode. On le retrouve même jusque sur les chaussures ou les sacs des marques les plus rock mais aussi les plus luxe. De quoi rassurer les adeptes car s'il est certes temps de retirer votre piercing du nombril si ce n'est pas encore fait, vous pourrez toujours vous rattraper ailleurs. On le rappelle le piercing est une pratique de modification corporelle millénaire, il y a donc fort à parier qu'il n'a pas dit son dernier mot. Et si le doux bruit du cartilage qu'on perce ne vous est pas plus agréable que cela, vous souffrirez beaucoup moins en enfilant un bracelet arborant un anneau !

collier Chanel

collier Chanel

Boucle d'oreille Elise Dray

Boucle d'oreille Elise Dray

Piercing
Joëlle Jewellery

Joëlle Jewellery

Boucle d'oreille Viktor & Rolf

Boucle d'oreille Viktor & Rolf

Piercing
Bracelet Martin Margiela

Bracelet Martin Margiela

Piercing
Elise Dray

Elise Dray

Piercing
Loafers All Saints

Loafers All Saints

Piercing
Bracelet Givenchy Obsedia

Bracelet Givenchy Obsedia

Piercing
Boucle d'oreille Joëlle Jewellery

Boucle d'oreille Joëlle Jewellery

Piercing
Piercing
Piercing

Partager cet article

12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 21:55
La fille est pas contente

Au jeu du "qui suis-je, où vais-je" le français a répondu massivement présent. Depuis une semaine on a vu fleurir partout les résultats des quiz lancés par Merci Alfred pour savoir dans quel quartier vous devriez habiter, histoire que personne ne commette d'erreur de géolocalisation. Puis celui lancé par My little Paris qui permet de savoir quel métier faire. Bilan des courses : pendant que Flamby nous fait le coup du vaudeville, la France se demande qui elle est et si elle va bien dans le bon sens en confiant les résultats à des tests aléatoires. Autant dire que pour ce qui est d être paumé mister Président, on est à 1 partout. Mais perso je suis pas sûre de finir chef cuisinier dans le 11ème, sorry.





La fille est pas contente

Mes collègues de la blogo regardent trop leurs pieds. Ça pourrait être leur nombril diraient les mauvaises langues.. Mais non bandes de jaloux qui comprenez rien à la mode. C est au ras du bitume que ça se passe. Le désormais célèbre hashtag "from where I stand", est devenu un leitmotiv prétexte à d'innombrables photos prises d'au dessus en mode go pro au bout du nez pour shooter mes nouvelles acquisitions trop belles que même toi qui vois à travers mes yeux tu vas aimer d'amour et d'envie. Bilan : des pics déformées qui montrent mal des chaussures de loin et bien, des cuisses de trop près. Perso "de là où je suis debout" je vois que dalle quand j'ai pas mes lunettes.

La fille est pas contente

Je viens de découvrir qu'il y a mec responsable de ce nouveau tic de langage qui consiste à dire que tu es "poseyyy" pour dire que t'es tranquillou gilou dans ton canap ou dire que tu vas " mangeyyy", bref ,quelqu'un qui a lancé un nouveau mode d'expression à base de "eyyy" à prononcer "eille" phonétiquement svp. Le mec s'appelle Swagg man, il est tatoué de la tête aux pieds, il porte des gros bijoux bling bling et il aime les grosses voitures chères. Well. Bilan : il fait des millions de vues sur you tube et des millions de billets qu'il aime bien brûler ou distribuer sur les plateaux tv au choix, en pensant peut-être que derrière son apparence de bad boy qui voudrait provoquer comme un Gainsbourg des quartiers, est bien cachée la vacuité vertigineuse de son être. Faux. T'es grilleyyy.
L'histoire ne dit pas si Bernard Arnault a kiffeyyy de voir le logo Vuitton tatoué sur tout le crâne du jeune homme qui fait donc ...le buzz. Nabilla si tu m'entends, reviens. Limite, reprenons une louche de Gangnam Style s'il le faut.

La fille est pas contente

La birkenstock tente un retour en force. Un retour qui fait mal. A l'œil, à l'image de la femme, au respect de soi-même. On avait dit non, on avait dit stop. La mode n'a encore rien entendu, petite sotte entêtée. Du coup c'est le grand déballage de claquettes à grosses semelles et bandes larges sur le pied. Et vas-y que je suis matelassée, que je suis plaquée or, que j'essaye de te la faire à l'envers alors qu'au final je suis juste moche, disgracieuse comme une claquette de piscine qui en aurait eu marre du chlore et ce serait fait la malle pour aller draguer des filles. Bilan : c est la mort de l élégance annoncée, la tong avait déjà fait bobo à la classe, le retour de la running qu' on aime par dessus tout, avait déjà désolée des milliers de mecs voyant leurs jolies femmes abandonner leurs talons pour des sketba même au boulot, la claquette va atomiser le peu de dignité féminine qu'il nous restait dans leurs yeux. Et soyons franches, est une insulte suffisante au bon goût pour nous amener à nous poser des limites que diable. Mais puisque Zara et Isabel Marant, les maîtres de la mode en ont décidé ainsi... On est foutues. Vivement 2015 qu'on voit ce que la mule nous réserve.

Partager cet article

  • : Mode Opératoire
  • Mode Opératoire
  • : Blog mode à tendance rock et à variations littéraires et musicales. Mode en séries, découverte de créateurs, vente en ligne de mes créations bijoux (INDIE), revue de must have, chroniques de bouquins et de CDs, vide-dressing...
  • Contact

  • Laure
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique

E SHOP BIJOUX/ INDIE

Cliquez pour découvrir mes collections de bijoux sous la marque INDIE

HomePage Indie

 

Et suivez les actualités de la marque sur la page facebook:

INDIE-copie.jpg

Recherche

SHOPPING

Halloween 1

PINTEREST

Follow Me on Pinterest

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog