Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 20:43

Il y a des livres comme ça qu’on aurait aimé écrire. Ou plutôt il y a des livres que l’on aurait pu écrire... si l’on avait su le faire avec le même talent.


Laurence Tardieu n’est pas une virtuose du style ou une prodige de la littérature. En revanche c’est une auteure qui donne à la sensibilité, à la passion tout leur sens. Si vous ne connaissez pas le sentiment de nostalgie, le vrai, celui d’une émotion intense qui submerge au hasard d’odeurs, de regards, vous ne comprendrez pas  celle qui accompagne « Un temps fou ». Si vous êtes hermétique à la mélancolie, insubmersible face aux sentiments, étranger à l’emportement ,ce livre n’est pas pour vous.

 

 


Il y a une justesse, une pertinence absolue de l’expression du ressenti amoureux,. Il y a des nuances parfaites dans sa retranscription qui arrachent des sourires complices au lecteur.

Oui la passion ça fait bien ça, ça rend extatique puis souvent solitaire, ça transporte au-delà de l’entendement et ça abandonne un beau jour sans préavis. Oui c’est tellement vrai que celui qu’on aime, on le rêve si fort, plus fort même que ce qu’il est vraiment, que ce rêve ressemble à s’y méprendre à un idéal enfin accessible, mais qu’au final, souvent, toujours, il n’est bien qu’un rêve.

 


Un temps fou, c’est celui qui s’étire, qui perdure, malgré les désillusions, les aléas, les décisions. C’est celui qu’il faut pour oublier, ou plutôt pour accepter, que ce qui a eu un goût d’éternité un jour, n’est pas forcément fait pour toujours. Un temps fou, c’est la durée incroyable du sentiment, de sa puissance qui se résume parfois à un événement et puise dans celui-ci une existence disproportionnée, une légitimité discutable. Un temps fou ou aussi une vitesse folle, celle du passage des années qui éloignent sans séparer, qui assagissent sans annihiler, qui vieillissent sans tuer.

 


Et puis il y a l’écriture, ce besoin de l’histoire pour écrire ou l’inverse…d’écrire pour l’histoire. Un livre nous touche certainement car on s’y retrouve, à défaut qu’il nous transporte dans un tout autre univers.

Et s’il y a bien une phrase dont j’aurais pu être coupable, ce serait  celle-ci : « J’ai simplement pensé, un jour, que sans doute ma façon d’éprouver la vie et ses pulsations ne s’accordait pas parfaitement à ce monde-ci et que, peut–être, se trouvait là une des raisons qui, depuis longtemps, me poussait à écrire : tenter de combler le sillon, la légère dépression qui depuis toujours existait entre moi et le réel. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Laure - dans Les mots
commenter cet article

commentaires

A Propos

  • : Mode Opératoire
  • Mode Opératoire
  • : Blog mode à tendance rock et à variations littéraires et musicales. Mode en séries, découverte de créateurs, vente en ligne de mes créations bijoux (INDIE), revue de must have, chroniques de bouquins et de CDs, vide-dressing...
  • Contact

  • Laure
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique

E SHOP BIJOUX/ INDIE

Cliquez pour découvrir mes collections de bijoux sous la marque INDIE

HomePage Indie

 

Et suivez les actualités de la marque sur la page facebook:

INDIE-copie.jpg

Recherche

PINTEREST

Follow Me on Pinterest