Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 21:34

parking-28.jpg

 

TIMBER TIMBRE / BLACK WATER
parking-13.jpg
parking-30.jpg
parking-30-2.jpg
parking-13-2.jpg
parking-9.jpg
parking-23.jpg
parking-17-2.jpg
parking-15-2.jpg
parking-21.jpg
parking-11-2.jpg
parking-25-2.jpg
Robe ZARA
Body H&M
Veste Lee (fripes)
Shoes DR MARTENS
 Perfecto SCHOTT
Ceinture THE KOOPLES
Bague LOW LUV by ERIN WASSON
Collier... toujours à suivre!
 
parking-29-2
 
Repost 0
Published by Laure - dans Mode en série
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 20:55

john_galliano_1264956223.jpg

 

Est-ce que l’œuvre d’un homme doit être jugée au regard de qui il est  véritablement ?...

Si la réponse à cette question était oui, Céline aurait été unanimement jugé comme un écrivain à ranger au Panthéon… des ordures. Et pourtant, le travail prolixe de l’homme, dont les idées antisémites sont effectivement largement blâmables, a heureusement pu traverser la polémique des décennies, pour que subsiste le témoignage d’une œuvre, somme toute résolument novatrice, mémorable et pour le moins incontournable.  Qui, outre un style incomparable, a le mérite de réveiller une curiosité saine et d’exercer un esprit critique nécessaire, considérant justement les convictions intimes de l’auteur.

Alors est-ce que Galliano est comparable à Céline ? J’aime la mode mais comme j’aime finalement nettement plus les mots, je dirais que non. La contribution de Galliano, à mon sens, à la culture globale de son pays ne vaut peut-être pas qu’on lui pardonne des propos définitivement gerbatoires.

Est-ce que des milliers de robes et de tissus froufrouteux méritent qu’on passe outre ce débordement révélateur d’une mégalomanie certaine ? (à défaut de la certitude d’un racisme à débattre sous l’effet d’une alcoolémie assez performante…) Peut-être pas. Parce que, ce que l’on demande à un créateur de mode, c’est plutôt de faire rêver, de créer, de la surprise, de la magie. Pas de rabaisser celles qui ne rentrent pas dans les cases d’un esthétisme dictatorial en fonction de leur origines culturelles, géographiques ou religieuses. Et d’un autre côté, est-ce que les paroles d’un homme ivre, sans tenir compte de son statut public, doivent condamner l’ensemble de son travail à cause d’ un emportement regrettable, dont personne, sauf la bonne foi du monsieur, ne pourra garantir la conviction intime ?

 

Sauf sa mégalomanie, (qui certainement lui laissera penser qu’un dérapage débile lui coûte une disgrâce assez honteuse au sommet de son art), je pense que c’est surtout parce que Galliano, créature de foire du cirque modeux n’a jamais été quelqu’un qui a suscité beaucoup de sympathie en moi, que son départ aujourd'hui ne m'apparaît pas comme une injustice terrible.

Car s’il est bien une chose condamnable dans ce bas monde dérisoire de la mode, c’est un manque cruel d’humilité quand on est une personne publique et un médiateur de l’identité culturelle française. Comme quoi, finalement, j’attribue peut-être à la mode une mission plus importante que je ne voudrais le croire…

Est-ce que l’acharnement médiatique dont Mr Galliano fait les frais, ne dénote pas ( hors considérations de jugement de ses propos, qui d’ailleurs, revient honnêtement à d’autres que nous, tribunal populaire de « grande écoute » ) une volonté également gratuite d’abîmer les idoles ? Dans un monde où tout est permis et le pire rarement jugé comme il faudrait, est ce que John Galliano, faiseur de vêtements chez Dior, est le bon coupable pour une déchéance dont l’approbation sera forcément politiquement consensuelle ?

Est-ce qu’il n’y a pas également quelque chose de gênant, dans la manière que la presse a de porter aux nues ses annonceurs bienfaisants( ou en l’occurrence pour The Sun, l’une de ses « stars »  de papier), puis de les dénoncer en vidéos ? De faire la pluie et le beau temps à coups de délations tout aussi discutables que celles, tragiques, immondes que monsieur Galliano, se permet d’évoquer comme s’il s’agissait d’une boutade à peine insultante pour la mémoire collective ?  Au final qui, dans ce scénario à rebondissements agit avec magnanimité, respect et élégance ?....

Je n’ai pas le plaisir de le connaître, comme certaines de mes collègues blogueuses qui, pour l’avoir croisé dans un défilé auront certainement mieux à dire que moi sur le sujet. Je ne suis pas non plus totalement objective puisque je ne suis absolument pas fan de la maison DIOR pour la femme depuis que Galliano y oeuvre.

Pourtant, et par souci d’honnêteté, je reconnais le génie du spectacle et de l’emphase entourant l’empire Galliano qui, certes, laisse une trace impérissable dans ma petite cervelle de modeuse ébahie.

Mais voilà. La question n’est pas de juger de sa légitimité au poste de D.A de Dior malgré ses mots très déplacés qui ont été immortalisés par la technologie moderne. S’il y a été et y est demeuré aussi longtemps, c’est qu’une clientèle admirative s’est suffisamment pâmée devant ses créations pour rendre justice à son art et vouloir le voir perdurer.

Et si aujourd’hui alors que toutes les portes du succès, de l’argent, de la féérie lui sont ouvertes, il prend le risque de saboter sa carrière, on peut comprendre qu’une page doive effectivement se tourner sur l’histoire de son ascension au sein de cette maison historique, qui pourra ainsi préserver son aura légendaire et internationale. Et admettre sans emportements larmoyants que Dior ait décidé aujourd'hui de congédier l'homme Caméléon.

Mais pensons bien une chose : Si Céline avait eu le look de Galliano, là oui, on aurait été mal. Pour le reste… Show must go on !

 

 

Repost 0
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 16:41

lu-22-bis.jpg

  

 

 
Smith-Just-Kids-COV_147859c.jpg

 

 

Ca me démange depuis quelques mois... New York. Si j'avais su dessiner une ville pour moi, j'aurais certainement fait celle-ci. Ses murs de briques rouges, ses grands volumes, ses larges avenues, ses hauts buildings... L'esthétique, la culture musicale, artistique. Le sentiment d'une liberté absolue et à la fois d'une civilisation qui fourmille sans cesse, me plaît intimement.

Je vais avoir la chance d'y aller au printemps, grâce à la générosité de ma famille qui me permet, 20 ans après ma première fois, de renouer avec la Big Apple...

 

Je baigne dans New York, dans sa mode, ses créatrices de bijoux, son architecture, j'ai mille images en tête, que je vais vivre et que je vais pouvoir enfin prendre et emporter avec moi pour de bon.

 

New York, c'est aussi celui du merveilleux livre de Patti Smith, Just Kids. Je viens de le terminer et je dois reconnaître que j'ai rarement lu un récit autobiographique qui procure autant d'émotion en effleurant avec beaucoup de pudeur l'intimité. L'artiste et chanteuse, compagne puis amie du photographe Robert Mapplethorpe y raconte l'avant-renommée, sa jeunesse aux côtés de celui qui reste pour toujours l'âme-soeur prématurément disparue.

 

Alors que, comme vous l'avez compris, je me lance dans de nouveaux projets qui sont entre autres l'écriture et la création de bijoux, c'est avec délectation  que j'ai découvert le parcours inspirant de Patti Smith, l'écorché vive ivre de poésie et de création, dans son New York qui vécut avant ma naissance.

 

Elle qui accumulait les représentations religieuses, avec un mysticisme artistique exacerbé, tandis que son photographe enfilait des têtes des morts à ses colliers et immortalisait les instantanés d'une vie de créativité passionnée....

Un photographe et sa muse... Quand on a la chance de connaître le syndrome, on ne peut certainement qu'être touchée en plein coeur par la délicatesse brillante de l'histoire de ces deux icônes. Par la vérité avec laquelle cette quête artistique a été vécue et parvient à être finalement racontée. Par l'humanité sublime du rapport entre ces deux êtres.

 

Elle qui rappelle que le rock est avant tout un état d'esprit, une liberté personnelle, un instinct animal, une rage intérieure, un besoin de création aliénant. Et lui qui complète le tableau avec ses excès, cette poésie de la violence, cette quête de reconnaissance et d'accomplissement ...C'est beau parce que tout n'est pas dit, parce qu'il n'y a pas de pathos dans la douleur, il n'y a pas de fioritures dans le détail. C'est un New York légendaire, avec des rencontres, un environnement mythique et pourtant, c'est une vie normale, une vie très vraie, que Patti Smith décrit. La sienne, la leur, sans complaisance ni orgueil, sans mélodrame ni grandiloquence. Avec une vérité époustouflante, une syntaxe légère et des mots percutants.

 

Je voudrais pouvoir lire l'anglais suffisamment bien pour avoir découvert son oeuvre dans sa langue originale. A défaut je vais tenter dans de découvrir très bientôt, au plus près de son réel, ce qu'est une vie à New York pour un photographe et sa "muse"...Et je crains d'aimer vraiment beaucoup ça.

 

lu-3-bis.jpg

 

lu-6-bis.jpg

 

lu-13.jpg

 

lu-bis.jpg

 
Repost 0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 16:12

6.jpg

 

NO CARS GO / ARCADE FIRE

 

We know a place where no planes go
We know a place where no ships go

No cars go
Where we know

We know a place no space ships go
We know a place where no subs go

No cars go
Where we know
Between the click of the light and the start of the dream
portrait.jpg
5.jpg
4.jpg
3.jpg
2.jpg
1.jpg
Perfecto SCHOTT
Snood AMERICAN APPAREL
Top SANDRO
Jupe ELEVEN
Boots IKKS
Sac H&M
Bagues Low Lov by Erin Wasson, Ela Stone
Bracelet ET VOUS
Collier .... création perso... à suivre!!
 
Repost 0
Published by Laure - dans Mode en série
commenter cet article
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 18:53

baby-lu-2.jpg

 

Si ce titre vous parle chinois, c'est que vous êtes tout à fait saine de corps et d'esprit. Félicitations.

 

Il y a deux mois j'ai commencé à éclaircir mes pointes progressivement. Vous n'y avez vu que du feu n'est-ce pas? Parce que c'est très bien fait, oui je crâne, mais c'est surtout histoire d'en profiter pour faire de la pub pour mon excellent coiffeur Seb, qui officie chez Angel's dans le 17 ème à Paris. Ca c'est fait.

Depuis j'ai appris grâce au net, que ce mode de teinture avait un nom: le "Ombré Hair". Comprendre la consécration des racines visibles ou le colorblock du cheveu. En gros, faire genre-tu-reviens-du-soleil-de-L.A mais dommage t'avais bronzé avec un bol sur la tête...

 

En ce qui me concerne, je ne voulais pas du balayage qui éclaircit toute la chevelure par mèches bien distinctes et donc distinctement plouc, ni d'une blondeur trop subite, et ne sachant me décider malgré le besoin évident de faire quelque chose, j'ai donc opté pour le bicolore en attendant de trancher qui du brun ou du blond aura le dernier mot.

 

Tout a commencé quand Seb m'a dit un  jour, "Vous avez le châtain un peu terne"... Là j'ai sérieusement flippé et naturellement j'ai du faire quelque chose pour arranger cette situation gravissime. Pour une fois que la coiffure pense à une solution pour les châtains, j'ai saisi l'occasion. 

 

On l'appelle également le tie & dye capillaire, rapport à la tendance du même nom qui s'abat sur la mode de l'été. Elle ne se déclinera donc pas qu'en blond comme on l'aura compris. Mais à moins d'être une bombe de moins de 18 ans, mieux vaut éviter l'option couleurs sur longueurs.

Amies hippies, la mode de cet été est pour vous et le clair progressif aussi.

 

Passage en revue des Do et Don't de cette tendance capillaire 

 

  

LES PIONNIERES INSPIRANTES

 

tumblr_ku4f3t4uf31qzcp6io1_400-1-.jpg

 

Lou Doillon High Rise Shorts[1] 

alexa_cheung-1-.jpg

 

daphne4-1-.jpg

j'en profite pour saluer Daphné, la moins POUF des meufs du PAF, dont la bonne humeur et la simplicité sont vraiment  un rayon de soleil dans ce milieu... et pas que dans les cheveux le rayon de soleil.

 

LES CONSEQUENCES POSITIVES

 

ombre_hair_ashlee-1-.jpg

Big Up pour la coiffure "couronne de tresses"

 

3243458247-1--copie-1.jpg

 

Big Up aussi pour la nouvelle collection de Heimstone PE 11 au passage

 

tumblr_l0w0e0xciI1qzw4ueo1_500.png

 

LES DEVIANCES INEVITABLES

 

tumblr_l2cqfu93sG1qzcwzbo1_500-1-.png

 

5167782854_68f8c132fe_z-1-.jpg

 

 

Et pour finir...

 

 

L'INVIVABLE... MAIS FORMIDABLE (en photos...)

 

4344090537_82c1266a73_o-1-.jpg

PHOTOS-13-1280.JPG 

Pris dans une série mode du Flavor, top, comme d'hab!

 

 

La semaine prochaine je vous fais un petit point de l'état de l'un des projets pour lesquel j'ai levé le pied sur ce blog... Un indice sur ma photo en tête de post d'ailleurs...

 

 

Repost 0
Published by Laure - dans Must Have
commenter cet article
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 13:57

 

On a eu droit aux variantes dandy, grunge, rockabilly...La dernière décennie a été rock de près ou de loin. Et ce n'est pas encore terminé.

 

Nous sommes dorénavant en mode punk. Qu'on se le dise. Les adeptes de la crête vont détester ça, car s'il y a bien une chose qu'ils gerbent, c'est le mimétisme et les diktats... Mais c'est comme toujours, la mode ne demande son avis à personne avant de faire sa loi. Rebelle la tendance? En tous cas soyons juste, victimes ou refractaires, il n'y a pas que du mauvais dans les leçons qu'elle nous donne chaque saison.

 

Vous auriez donc raison de craquer pour:

 

Le merveilleux défilé Haute Couture de Jean-Paul Gaultier qui prouve, s'il en était besoin, que la Couture est un art et un moment de magie, encore et toujours. Et si aucune d'entre nous ne peut s'offrir un quart du tissus de cette merveille, il n'est interdit à personne de rêver gratos.

 

 

 

d fil 427313986 north 683x1024 

 

Cette B.O en diamants noirs Pristine, comme une épée plantée dans l'oreille...

Portée par la non moins rock'n roll Daria Werbowy. Un bijou unique et précieux qui se marie tellement bien avec un regard charbonneux et quelques anneaux très punky justement, (qui m'ont valu de retourner tous mes tiroirs de jeunesse pour retrouver les miens!)

 

00040-059-101832-RT1-v2a_reference.jpg

 

La Couv du très beau magazine LOVE avec Kate Moss et ce look parfait. Pour cela, minute culture mode et linguistique:

 

"LOVE is a twice-yearly compendium of inspiration - for designers, for artists, for anyone looking for visual ideas; for anyone who loves fashion and design so much that they want to climb inside the heads of their heroes.

Fashion is part of a creative cross-cultural dialogue and, for this reason, LOVE opens its readers to the most exciting developments in music and art as well as fashion to reveal the shape of tomorrow's aesthetics in its purest form."

 

Rédactrice en chef : Katie Grand... tout est dit. Styliste au Dazed and Confused, créatrice du magazine POP puis il y a 2 ans de LOVE publié par CondeNast.  

 

love-cover-kate-moss.jpg

 

Et pour finir une marque, que le rock et la punkitude connaissent bien maintenant. Et qui n'a de cesse de se renouveler parfaitement chaque saison, en créant des produits toujours plus addictifs, des surprises toujours bonnes, sur la base d'une semelle et d'une chaussure aux lignes plutôt massives... Et pourtant. Il n'y a pas un hiver où la 1460, sa boot légendaire, ne pointe pas son nez aux pieds des modeuses... Et il est bien possible que l'été, quant à lui, ne se passe pas non plus sans ce petit modèle bi-colore, qui donne envie d'aller décaper le green à grands coups de club....

 

 

13845101_SADDLE_SHOE_RAFI_SADDLE_SHOE_WHITE_-_BLACK_SMOOTH.jpg

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Laure - dans News mode
commenter cet article
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 18:44

facebook-copie-1.jpg

 

 

"Court et distrayant", en français dans le texte. C'est le titre de l'un des morceaux du très bon duo Jamaïca que voici en écoute.

Et c'est aussi le principe même de ce post...

 

Un tout en un: look, musique, produits... Ou comment tenter de vous la faire à l'envers avec mon condensé d'infos, histoire de ne pas vous abandonner totalement avec ma nouvelle périodicité!  Vous me direz si le système fonctionne...

 

Ce qui est certain, c'est que je vais avoir 30 ans dans 25 jours. Mais ce qui l'est moins, c'est ce dont j'ai envie pour marquer ce passage crucial... puisque j'ai la chance qu'on me le demande!

 

 

sacs.jpg

 

Match Rocco ou Kirsten d'Alexander Wang vs Billy en python de Jerôme Dreyfuss

 

A moins que ce ne soit ça plutôt....

 

pipistrello_1_1-1-.png

 

LAMPE PIPISTRELLO de MARTINELLI

 

Vos avis sur le sujet seront les bienvenus, histoire de semer encore plus le doute dans mon esprit... et de finir probablement par ne pas les suivre!!

 

Comme en revanche, je ne peux pas vous faire le coup de la critique de bouquin sur 2 lignes, je reviens le week-end prochain j'espère, pour celle de Just Kids, comme promis...

 

 

Repost 0
Published by Laure - dans Must Have
commenter cet article
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 15:22

 

panorama

 

Comment voulez-vous que je fasse? C'est quand même très difficile de rester muette face à vos jolis messages d'encouragements et de fidélité virtuelle.... Je suis vraiment très touchée, de sentir pleinement aujourd'hui, alors que je prends un peu de distance avec ce blog, l'attachement que vous avez pu avoir pour lui et la sympathie que vous me témoignez ici ou en dehors....

Alors je vais me permettre de faire quelque chose de très personnel, qui paraîtra certainement futile ou présomptueux à certains, mais qui me tient particulièrement à coeur. Vous remercier, sincèrement, de m'avoir suivie aussi longtemps pour certains et dans tous les cas avec une bienveillance et une complicité adorables qui rendent le "deuil" de ce blog... particulièrement difficile!!

 

Parmi tous ceux que je voudrais remercier, je ne vais en citer que quelques uns mais les autres savent très bien je crois, à quel point je leur suis déjà reconnaissante de m'avoir lue ainsi régulièrement....

 

Ma plus fidèle lectrice, ma chère maman, qui a eu la patience récemment de m'imprimer en 5 tomes, le fruit de 3 ans de "travail" pour pouvoir me souvenir plus tard de cette jolie aventure.

Mon chéri qui a eu le talent de me faire me sentir jolie sur ses photos, la générosité de m'accompagner tous les dimanches, même par température négative, pour shooter la série de la semaine, qui a compris les heures passées après les boulot à alimenter ces lignes sans jamais m'en tenir rigueur....

Mes amis, nombreux, qui ont soutenu à leur manière, la promotion de ce blog à certaines époques charnières pour m'aider à le faire connaître, Dox en particulier....

 

Mes lecteurs masculins, fait assez atypique sur un blog féminin pour être relevé: Antoine et son sens de l'esthétisme et de la formule absolus, Julien Z., Matthias récemment, Alan de l'autre côté de l'Atlantique, mon frère, Antoine L, Nicolas B., François R. pour ses conseils avisés, Cédric C et son joli post sur Modop, Greg, Thomas D. et Christophe C. qui m'ont doublement soutenue au moment de la création de Mode Opératoire, le magazine internet, qui fut un temps collègue de ce blog sur la toile... et tous les autres qui m'ont rejoint sur facebook et que je n'ai malheureusement pas le plaisir de connaître vraiment...

 

Mes lectrices féminines, si fidèles, Arwen, Sophie, K., Juliette, Sylvia, Annoushka, Pinassotte, mademoiselle A, Caroline, Aurore, Camille M, Caro fashion, Agathe, Kathleen, Cily... et beaucoup d'autres!

 

Les petites "fées" bienfaisantes qui m'ont croisée sur le net (et parfois en dehors...), Punky qui a boosté l'audience de Modop comme jamais, Marie "aime le rose" en français dans le texte avec qui nous avons organisé une vente récemment, Caroline Daily qui a eu la gentillesse de faire la promo de mon blog sur le sien, Pauline Fashionblog et son intw,  Cyrielle en Belgique, Anne et notre petit verre entre "voisines"  ...

 

Les rencontres et les petits bonheurs inespérées que génère un blog... la belle Clémentine avec qui j'ai eu le plaisir de bosser pour des séries mode, Priscilla et ma jolie robe sur mesure que je ne vous ai même pas montrée finalement, Alix d'Heimstone et son adorable cadeau, melle San et ma B.O fétiche, Juliette de New Look...ceux qui m'ont soumis leur travail, qui ont suggéré ou partagé leur découvertes, qui ont pris la peine de me remercier de les avoir mis en avant: Cyril Montana et son "la faute à Mick Jagger", Anne-Sophie L. et la découverte musicale très pertinente de Brigitte, Harpo, le commentaire de Sandrine Vavasseur sur son oeuvre... 

 

Sans oublier les journalistes qui ont parlé de Modop dans la presse, Karima P, Camille G., Louis B, Karim Z....

 

 

C'est certainement un peu indigeste de lire ce pavé de merci dégoulinants à la place d'un post dynamique et imagés sur le look de la semaine, mais voilà. Je n'ai eu de cesse de ne faire que ce que je voulais ici, et de le faire surtout pour l'envie de le partager avec les autres. Ce n'est pas maintenant que je vais me l'interdire.

 

Et puisque c'est comme ça, je vous dis à bientôt sûrement pour vous parler de choses qui ne peuvent être passées sous silence... Comme la lecture du merveilleux Just Kids de Patti Smith... Mais certainement aussi quelques looks, car si je délaisse un peu le blog... je vis toujours avec un photographe et je continue de m'habiller... !! 

 

 

assise-copie.jpg

Repost 0
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 22:46

Brut.jpg

 

... Tranquillement, sans précipitation, ni adieux irrémédiables... Juste en réduisant progressivement ma présence sur la toile, en remplaçant le temps accordé à ce blog par du temps à donner à de nombreux nouveaux rêves à construire qui en méritent aussi… et même beaucoup. Je n'abandonne pas, je prends de la distance. Les semaines à venir seront bien plus calmes ici qu'à l'époque des 4 billets hebdomadaires. Ceci étant, comme j'ai horreur des ruptures, surtout quand elles ont le goût du déni, je ne couperai pas les ponts du jour au lendemain. Ce serait me mettre à mépriser ce blog et ceux qui me font le plaisir de le lire depuis si longtemps. Je laisse à ceux qui se suffisent très bien à eux-mêmes, les "portes qui claquent". Pour ma part, je ne jure pas de me passer totalement de ce portail d’échanges et d’expression qui a fait si longtemps mon bonheur, ni de ne pas avoir envie d’y revenir quand le temps me le permettra. La vie n’est faite que d’imprévus et de surprises, j’espère que vous continuerez malgré tout à venir en chercher ici de temps en temps, car il est certain que l’envie de vous y retrouver, elle, ne disparaîtra pas aussi facilement…

 

Brut- 2

Brut-3.jpg

Brut--4.jpg

Brut-5.jpg

 Brut-6.jpg

Brut-7.jpg

Brut-8.jpg

Brut-9.jpg 

Rue de Verneuil, Paris, Maison de Serge Gainsbourg

 

Poncho Kiliwatch (fripes)

Pantalon Maje

Perfecto Schott

Boots APL ANONYM sur Sarenza.com

Sac H&M

Collier hibou Gas bijoux

 

 

Repost 0
Published by Laure - dans Mode en série
commenter cet article
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 22:11

1-bis-copie-1.jpg

 

PEARL JAM / IMMORTALITY

 

2bis.jpg
3-bis-copie-3.jpg
4-bis-copie-3.jpg
5-bis-copie-3.jpg
6-bis-copie-3.jpg
7-bis-copie-3.jpg
9-bis-copie-3.jpg
8-bis-copie-3.jpg
10-bis-copie-3.jpg
PEAU RETOURNEE MC DOUGLAS CHEZ FREEPSTAR
SLIM EN CUIR CHINE BELGIAN DESIGN
BOOTS VIVIENNE WESTWOOD
SAC H & M
FOULARD FREEPSTAR
BRACELETS PERSO
BO H & M et perso
BAGUES LAGERFELD POUR H&M, cerf ADDICTED (rue Merri, Paris), perso
COLLIER PLUME SOWAT
Repost 0
Published by Laure - dans Mode en série
commenter cet article

A Propos

  • : Mode Opératoire
  • Mode Opératoire
  • : Blog mode à tendance rock et à variations littéraires et musicales. Mode en séries, découverte de créateurs, vente en ligne de mes créations bijoux (INDIE), revue de must have, chroniques de bouquins et de CDs, vide-dressing...
  • Contact

  • Laure
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique

E SHOP BIJOUX/ INDIE

Cliquez pour découvrir mes collections de bijoux sous la marque INDIE

HomePage Indie

 

Et suivez les actualités de la marque sur la page facebook:

INDIE-copie.jpg

Recherche

PINTEREST

Follow Me on Pinterest