Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 22:31

C'est le nouveau combat qui fait rage dans l'arène de la mode. Le Hipster, barbe longue au vent et tatouages à l'affût, chemise à carreaux et pull de trappeur est en phase d'être détrôné par le nouveau chouchou des médias. Une nouvelle bête sortie de l'esprit d'un cabinet de tendances new yorkais (donc d'un hipster de Brooklyn...) qui appartient à la catégorie mode du "normcore", comprendre la normalité.

Bon si on y regarde de près, il y a effectivement depuis quelques temps comme un recrudescence du hyper normal, une sorte de glissement du casual vers le super casual, comme une banalisation du simple.

Que ce soit chez les papesses de la mode, avec Céline où Phoebe Philo a fait revenir le col roulé façon sous pull ou avec Isabel Marant qui nous fait le coup des claquettes cet été, il y a un effet de mode du super trivial qui (qu'on le veuille ou non) sous l'étiquette normcore, cache en fait le très nouveau cool.

En images ça donne ça:

Le col roulé sans forme et sans logo

Le col roulé sans forme et sans logo

Piqué aux politiques...

Piqué aux politiques...

La sandale effet claquette de piscine

La sandale effet claquette de piscine

Piquée aux maîtres nageurs

Piquée aux maîtres nageurs

La chaussettes de sport visible

La chaussettes de sport visible

Piquée aux sportifs

Piquée aux sportifs

Dans les faits " hors mode", seront classées dans la catégorie "normcore", toutes les personnes ayant déclaré récemment :

- avoir été chez Courte Paille parce que la viande est trop bonne plutôt que bruncher bio au Café Pinson ( Guillaume si tu m'entends)

- aimer regarder le journal télévisé de 20h plutôt que le Grand Journal de Canal à 19h

- avoir joué aux raquettes de plage dans le Quotentin plutôt qu'à la Pétanque au Canal de l'Ourcq

- être allées chez Lidl pour trouver un nouveau lecteur DVD à 10 balles plutôt qu'au défilé Chanel arracher des paillassons logotypés à 0 centimes

- vivre dans le 14 ème parce que les loyers sont abordables plus que dans le Marais parce que les nanas se laissent aborder

- être ingénieur et non chef de projet dans l'informatique, graphiste et non directeur artistique

- écouter Michel Berger pour entretenir l'exception française plutôt que Woodkid pour accéder au happy few frenchies

- acheter ses caleçons chez Célio plutôt que ses boxers chez Uniqlo, ses tee shirts cols ronds chez Fruit of the Loom plutôt que ses cols V plongeants chez American Apparel

Attention, entendons-nous bien : ne sera pas classée "normcore" , toute personne qui fera tomber la normalité dans le ringard. Pour ça il y a les ridicool. Toute personne qui aura un look sobre et épuré trop travaillé pour être naturel. Dans ce cas on est sur du bobor (bourgeois boring). Toute personne en jean, baskets sans marque apparente et fringues apparemment sans signe de reconnaissance. Là on est sur une problématique de Lagom (terme suédois qui cache l'idée de "less is more" ...et probablement deux trois pièces Acné aussi d'ailleurs...).

Ceci étant dit et comme on l'aura compris, le phénomène de mode que véhicule à lui seul ce néologisme "normcore" sur le marché de la fashion, implique que sa normalité soit récupérée fissa par les néo-normaux-post-hipsters pour en faire du normal plus tout à fait normal mais nécessairement, tout à fait branché. Ca se complique.

Pour les amateurs de K Way qui ne veulent pas non plus avoir l'air sortis des Ch'tis, voici un modèle Maje x Kway.

de 195 à  245 euros... oui certes...

de 195 à 245 euros... oui certes...

Pour les amateurs de bijoux discrets et basiques, le bracelet Saint-Anne (un peu foufou quand même) pour un bracelet qui n'a l'air de rien. En fait ce qui fait tout, c'est sa "languette" en cuir coupée en V qui dit d'où il vient, à savoir pas d'une chute de bandoulière de votre vieux sac...

Chez La Contrie, made in France et à partir de 90 euros, à choisir sur mesure (couleurs, finitions), avec inscriptions personnalisables...

Chez La Contrie, made in France et à partir de 90 euros, à choisir sur mesure (couleurs, finitions), avec inscriptions personnalisables...

Enfin pour les amateurs de baskets de base, on va voir du côté de la Stan Smith, qui avant d'être redevenue cette saison LA basket fashion était, on le rappelle, LA basket de mon grand-père. Autant dire la basket la plus normale de la Terre et la plus low profile. Comme elle est donc désormais vue partout, le sus nommé candidat normcore va céder car il ne craint pas de faire comme tout le monde, il s'en fout. Mais le normcore post hipster lui va donc aller chercher la différence du côté des déclinaisons disponibles chez Colette of course.

Disponibles Chez Colette

Disponibles Chez Colette

Normcore vs Hipster

Bon après tout ça, si vous n'avez pas compris que la mode n'est qu'un grand tourbillon marketing qui réinvente sans cesse les codes d'hier en tendances d'aujourd'hui, on va être obligés de créer un nouveau terme pour votre mettre dans une case. Dans tous les cas, pas de panique, être à la mode n'est pas très grave, ce qui l'est plus, serait de prendre les modes au sérieux.

Repost 0
Published by Laure - dans Look look
commenter cet article
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 00:05

Normalement je ne suis pas très adepte des multiples buzz Facebook qui inondent la toile... Oui mais voilà. Ce matin, mon œil a été attiré par la capture d'écran d'un baiser langoureux annonçant une vidéo intitulée First Kiss. Inconditionnelle du noir et blanc photogénique, je lance donc la vidéo.

Et là me voilà prise au piège de l'alchimie des images et des émotions pures, disons le franchement. Récemment une journaliste avertie me disait " Tu sais, pour faire un gros succès, il faut produire quelque chose de simple et d'accessible". Note pour plus tard. Et bien je pense que c'est exactement ce pourquoi cette vidéo a fait le tour des réseaux sociaux en 2 jours pour atteindre à l'heure où je vous parle, 11 millions de vues sur you tube... La simplicité comme recette du succès.

Des gens normaux, un acte a priori banal, un baiser, et l'idée certes originale (mise en images par Tatia Pilieva pour la marque WREN rappelons le quand même) mais pourtant pas révolutionnaire, de filmer ces mêmes gens normaux en train de l'échanger ce baiser. Sauf que ces gens ne se connaissent pas. En tous cas c'est ce qu'on acceptera de croire pour que la magie opère.

Hétéros ou homos ils ont été convoqués pour la même chose : les filmer en train d'échanger un premier baiser. Un peu comme en lisant la Première gorgée de Bière de Delerm, on retrouve dans ce petit clip rondement ficelé, les vertus d' histoires construites comme des nouvelles qui appuient sur la touche réminiscence. Qu'elle soit teintée de nostalgie ou de magie, de passion ou de tendresse, cette force du souvenir que chacun peut retrouver dans l'un des baisers échangés par ces 10 couples, c'est un peu de madeleine de Proust à portée des yeux.

Une communion inattendue et un peu bizarre, un échange de langues sans but apparent (si ce n'est celui d'un buzz marketing extrêmement réussi au passage), un amalgame de rêves, de promesses, de flashbacks, d'émotion et d'humanité aussi, qui apparaît d'autant plus précieux que le virtuel omniprésent tendrait à tuer cette fameuse magie que seule la rencontre "réelle" porte en elle. La preuve... Avec ce moment de découverte et d'abandon, ce moment du toucher, du goût, de l'odeur qui pourrait faire basculer les sens vers les sentiments. Un moment possible de grâce, une parenthèse un peu divine dans laquelle n'existe que la sensation.

Alors qu'il faut souvent des mots, des explications, pour justifier de tout, le French Kiss filmé comme une expérience aussi anodine qu'aller acheter une baguette de pain, prend soudain un sens qui n'a pas besoin de sous-titres.

Renouer avec les êtres humaines autour de nous, savoir donner et recevoir, vouloir connaître l'autre et soi au passage, le tout incarné par un baiser donné à un étranger. Chacun pourra y voir, sans même en avoir conscience, tous les fantasmes inassouvis ou fantômes endormis.

Alors quand en plus un peu de gêne extrêmement touchante s'y mêle, quand des bribes de désirs, voire des promesses d'après, semblent s'immiscer entre des sourires plutôt attendris, c'est une vraie caresse de bonheur tout simple qui effleure. Et un bon buzz qui s'impose, mais pour une fois il ne s'agira ni d'une vidéo de chien tabassé, de handicapé malmené ou de chien faisant du skate.

Si seulement il n'y avait pas de but mercantile derrière cette jolie idée ce serait encore mieux mais... Pas dit que cela fasse vendre beaucoup plus de vêtements, en revanche sûr que ça ait donné le sourire à pas mal de monde en 48h.

Donc à voir et revoir si besoin chaque fois que l'espoir de la rencontre aurait tendance à s'éteindre, chaque fois que la trivialité du quotidien pourrait faire croire que derrière la banalité ne se cache peut être vraiment aucune surprise. Ce petit film là sème le doute et, sait-on jamais, il pourrait donner l'idée à ceux qui vivent encore "la rencontre" comme une vraie quête, la certitude qu'ils devraient continuer à chercher dans ce sens là. Car il semble bien à en juger par l'engouement que génère cette vidéo auprès de millions de personnes, que l'on soit nombreux à chercher dans le même sens.

Et pour les sceptiques, il n'y aura qu'à tendre l'oreille pour au moins écouter la superbe chanson de l'artiste française SOKO, We Might Be Dead By Tomorrow qui enveloppe le clip d'une douceur infinie.

Repost 0
Published by Laure - dans Au programme
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 21:49

Demain la Fashion Week parisienne tirera le rideau. Le Fash Pack va regagner ses pénates après 4 semaines de marathon.

Pour autant, le grand livre de la mode ne va pas se refermer comme ça, ouvrant de nouvelles pages de son histoire pour les saisons à venir et écrivant quelques histoires mémorables à l'échelle de ses fidèles.

Voici donc les 7 petites histoires de la mode qui s'apprêtent à vous tenir en haleine.

http://carven.fr/eshop/fr_fr/sweat-molleton-ajoure-noir-6

http://carven.fr/eshop/fr_fr/sweat-molleton-ajoure-noir-6

LE SWEAT CARVEN

La première règle à connaître en mode c'est : quand tu vois deux fois le même accessoire/vêtement mode encore peu répandu en moins de 5 minutes dans un périmètre restreint, c'est qu'il y a futur must have sous roche... Si en plus tu le vois sur deux mannequins pendant un walk through (comprendre des mannequins qui font à laqueulele sur un podium), c'est qu'il n'y a pas de doute. Donc je décrète (donnons-nous les pleins pouvoirs au passage), que le sweat Carven avec logo ajouré sera le nouveau chouchou de ces dadames. Pour 220 euros quand même et à choisir chez l'homme svp.

FASHION WEEK BUZZ

LE NOUVEAU ELLE

Il est gros comme la Bible, beau comme un camion, c'est le nouveau ELLE spécial mode version king size, repimpé par une nouvelle direction artistique ( bravo Yann Weber) qui dépoussière tout d'un coup de baguette magique. On aime son joli papier, son grand format chic, sa mise en page élégante. C'est toujours le même mais en différent. Good job de la nouvelle team! C'est le moment d'investir dans un abonnement, même si votre facteur risque de ne plus être votre ami si tous les prochains numéros font le même poids que celui-ci...

FASHION WEEK BUZZ

LA BOUCLE D'OREILLE DIOR

Même règle que plus haut, même conclusion. Petit 1/ Tu ouvres le Glamour et tu tombes sur la sublime Emily Clarke de Game of Thrones ( que je n'ai jamais regardé au demeurant, mais maintenant que j'ai vu Emily je pourrais bien changer d'avis...) qui porte donc une boucle d'oreille DIOR étrangement ressemblante aux Tribales dont le succès n'est plus à prouver. 2/ Tu regardes le Fashion Live du défilé ETAM et tu vois Melle Agnès avec cette même boucle d'oreille, pas beaucoup plus visible mais dont la forme est immédiatement reconnaissable. Une nouvelle version donc de la double perle qui fait des émules depuis la rentrée dernière et qui va ravir toutes celles qui ont abandonné les précédentes pour cause de liste d'attente interminable...

FASHION WEEK BUZZ

WHAT FOR

Pour un peu elle serait presque passée inaperçue, débarquée en France fin décembre rue Vieille du Temple, la marque a pourtant tout d'une grande. Ci dessus modèle cuivré et talons métal, propulsée sous les projecteurs des Indispensables du Grazia et hop c'est parti pour une longue carrière!

Jonathan Saunders

Jonathan Saunders

LE BOMBERS

Vu le froid qui a régné sur la Fashion Week cette année, à part des filles qui sont prêtes à donner leur vie pour poser ventres nus ou qui ont assez de doigts de pieds en réserve pour en perdre deux trois dans des chaussures open toe en plein hiver, les femmes ont adopté le bombers XXL, posé sur les épaules pour éviter l'effet bibendum et ce, qu'il soit porté sur une jupe courte, un slim ou une robe couture. On lui promet encore de longues heures pour l'hiver 2014 et des ersatzs printaniers à trouver chez Zara, H&M etc..

Défilé Chanel FW 14

Défilé Chanel FW 14

On va finir par les deux bons gros buzz de la semaine qui n'ont pas fini de faire parler d'eux. Number one : le supermarché du Grand Palais de Chanel. Ou comment instagram, facebook et pinterest se retrouvent inondés en quelques minutes des photos des détachants et fruits et légumes logotypés qui constituaient le décor surprenant du show Chanel. Même moi qui était seulement devant le Grand Palais à l'heure dite du rendez-vous, j'ai l'impression d'avoir vécu l'événement depuis mon téléphone en live... En revanche l'histoire ne dit pas vraiment ce qu'on pense de la collection. Ce qu'on sait c'est que grâce à Karl , Carrouf est le nouveau lieu où il faudra être vue en 2014.

FASHION WEEK BUZZ

SECOND ROW

Après des années de diktat du front row (premier rang des défilés réservé aux plus importantes rédactrices , aux VIP ou aux acheteurs les plus généreux), une femme et une attachée de presse audacieuse viennent de chambouler tous les codes du genre. Anna Wintour au deuxième rang de Valentino, il n'en fallait pas plus pour affoler la sphère fashion en quelques minutes cet après-midi. Well... Normalement tout le monde devrait survivre à ce séisme microsphérique. On retiendra simplement qu'être destituée de sa position de leader par un retrait au deuxième rang, c'est encore plus "buzzant "que d'être sans cesse au premier. C'est le moment de revoir toutes vos habitudes les filles. En attendant la prochaine Fashion Week et son lot de nouvelles bouleversantes.

Repost 0
Published by Laure - dans Au programme
commenter cet article
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 20:41
The Haute Pursuit

The Haute Pursuit

A l'oreille, au poignet ou autour du cou, le bijou inspiré du piercing est plus que jamais la vedette des accessoires de mode. On le retrouve même jusque sur les chaussures ou les sacs des marques les plus rock mais aussi les plus luxe. De quoi rassurer les adeptes car s'il est certes temps de retirer votre piercing du nombril si ce n'est pas encore fait, vous pourrez toujours vous rattraper ailleurs. On le rappelle le piercing est une pratique de modification corporelle millénaire, il y a donc fort à parier qu'il n'a pas dit son dernier mot. Et si le doux bruit du cartilage qu'on perce ne vous est pas plus agréable que cela, vous souffrirez beaucoup moins en enfilant un bracelet arborant un anneau !

collier Chanel

collier Chanel

Boucle d'oreille Elise Dray

Boucle d'oreille Elise Dray

Piercing
Joëlle Jewellery

Joëlle Jewellery

Boucle d'oreille Viktor & Rolf

Boucle d'oreille Viktor & Rolf

Piercing
Bracelet Martin Margiela

Bracelet Martin Margiela

Piercing
Elise Dray

Elise Dray

Piercing
Loafers All Saints

Loafers All Saints

Piercing
Bracelet Givenchy Obsedia

Bracelet Givenchy Obsedia

Piercing
Boucle d'oreille Joëlle Jewellery

Boucle d'oreille Joëlle Jewellery

Piercing
Piercing
Piercing
Repost 0
Published by Laure - dans Must Have
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 21:55
La fille est pas contente

Au jeu du "qui suis-je, où vais-je" le français a répondu massivement présent. Depuis une semaine on a vu fleurir partout les résultats des quiz lancés par Merci Alfred pour savoir dans quel quartier vous devriez habiter, histoire que personne ne commette d'erreur de géolocalisation. Puis celui lancé par My little Paris qui permet de savoir quel métier faire. Bilan des courses : pendant que Flamby nous fait le coup du vaudeville, la France se demande qui elle est et si elle va bien dans le bon sens en confiant les résultats à des tests aléatoires. Autant dire que pour ce qui est d être paumé mister Président, on est à 1 partout. Mais perso je suis pas sûre de finir chef cuisinier dans le 11ème, sorry.





La fille est pas contente

Mes collègues de la blogo regardent trop leurs pieds. Ça pourrait être leur nombril diraient les mauvaises langues.. Mais non bandes de jaloux qui comprenez rien à la mode. C est au ras du bitume que ça se passe. Le désormais célèbre hashtag "from where I stand", est devenu un leitmotiv prétexte à d'innombrables photos prises d'au dessus en mode go pro au bout du nez pour shooter mes nouvelles acquisitions trop belles que même toi qui vois à travers mes yeux tu vas aimer d'amour et d'envie. Bilan : des pics déformées qui montrent mal des chaussures de loin et bien, des cuisses de trop près. Perso "de là où je suis debout" je vois que dalle quand j'ai pas mes lunettes.

La fille est pas contente

Je viens de découvrir qu'il y a mec responsable de ce nouveau tic de langage qui consiste à dire que tu es "poseyyy" pour dire que t'es tranquillou gilou dans ton canap ou dire que tu vas " mangeyyy", bref ,quelqu'un qui a lancé un nouveau mode d'expression à base de "eyyy" à prononcer "eille" phonétiquement svp. Le mec s'appelle Swagg man, il est tatoué de la tête aux pieds, il porte des gros bijoux bling bling et il aime les grosses voitures chères. Well. Bilan : il fait des millions de vues sur you tube et des millions de billets qu'il aime bien brûler ou distribuer sur les plateaux tv au choix, en pensant peut-être que derrière son apparence de bad boy qui voudrait provoquer comme un Gainsbourg des quartiers, est bien cachée la vacuité vertigineuse de son être. Faux. T'es grilleyyy.
L'histoire ne dit pas si Bernard Arnault a kiffeyyy de voir le logo Vuitton tatoué sur tout le crâne du jeune homme qui fait donc ...le buzz. Nabilla si tu m'entends, reviens. Limite, reprenons une louche de Gangnam Style s'il le faut.

La fille est pas contente

La birkenstock tente un retour en force. Un retour qui fait mal. A l'œil, à l'image de la femme, au respect de soi-même. On avait dit non, on avait dit stop. La mode n'a encore rien entendu, petite sotte entêtée. Du coup c'est le grand déballage de claquettes à grosses semelles et bandes larges sur le pied. Et vas-y que je suis matelassée, que je suis plaquée or, que j'essaye de te la faire à l'envers alors qu'au final je suis juste moche, disgracieuse comme une claquette de piscine qui en aurait eu marre du chlore et ce serait fait la malle pour aller draguer des filles. Bilan : c est la mort de l élégance annoncée, la tong avait déjà fait bobo à la classe, le retour de la running qu' on aime par dessus tout, avait déjà désolée des milliers de mecs voyant leurs jolies femmes abandonner leurs talons pour des sketba même au boulot, la claquette va atomiser le peu de dignité féminine qu'il nous restait dans leurs yeux. Et soyons franches, est une insulte suffisante au bon goût pour nous amener à nous poser des limites que diable. Mais puisque Zara et Isabel Marant, les maîtres de la mode en ont décidé ainsi... On est foutues. Vivement 2015 qu'on voit ce que la mule nous réserve.

Repost 0
Published by Laure - dans Au programme
commenter cet article
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 19:36
Le Noir
Le Noir
Le Noir
Le Noir
Bague Pamela Love

Bague Pamela Love

Le Noir
Le Noir
Le Noir
Le Noir
Le Noir
Le Noir
Le Noir
Le Noir
Le Noir
Le Noir
Le Noir
Amsterdam road trip

Amsterdam road trip

Le Noir
Sweat Sophie Hulme

Sweat Sophie Hulme

Le Noir
Le Noir
Le Noir
Beaubourg

Beaubourg

Le Noir
Montre Karl Lagerfeld et bijoux Indie sur indie-jewelry.com

Montre Karl Lagerfeld et bijoux Indie sur indie-jewelry.com

Le Noir
Le Noir
Le Noir
Repost 0
Published by Laure - dans Clichés
commenter cet article
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 22:04
February Please be good to me

Pour une raison qui n'échappera pas à ceux qui me connaissent, le mois de février est pour moi, le mois de tous les désirs.

A défaut de pouvoir tous les réaliser, voici la liste de ceux qui me rendent toute chose, de ce qui fait de moi un être aussi vulnérable qu'une midinette à un concert des Beatles.

BIG ARISTOTE

Les chapeaux de Louis, sont comme lui. Forts en caractère et hauts en couleurs. Fabriqués en Espagne dans des mariages de couleurs qui font valdinguer la tristesse conventionnelle de la plupart des couvre-chefs, les chapeaux de Big Aristote sont déjà un must have vu sur la jolie tête de Caroline de Maigret, c'est pour dire...

Alors avant la rupture de stock, un seul conseil, choisissez rapidement le vôtre sur son e shop http://www.bigaristote.com/.

Etant donné que son créateur fait déjà la pluie et la beau temps dans la mode avec sa plume aussi vivifiante à l'écrit qu'audacieuse à l'oreille, on ne doute pas que le succès de cette nouvelle marque au design impeccable n'écrit là que le début d'une nouvelle belle histoire.

February Please be good to me
February Please be good to me

MPL Collection

Conçue par Pamela Love, créatrice de bijoux new yorkaise, dont vous avez entendu parler depuis longtemps ici pour ceux qui me sont fidèles, cette collection pensée pour les futures mariées en collaboration avec Monique Péan, est un bonheur de délicatesse teintée de rock. Des pièces de créatrices imaginées pour ce jour unique, qui marient diamants, topazes et saphirs au point qu'on en divorcerait autant de fois que nécessaires pour se faire offrir toute la gamme...

February Please be good to me
February Please be good to me

SACS GAUFFRES

C'est une quasi obsession depuis que j'ai trouvé mon sac ZARA matelassé à l'autre bout de la Terre : le sac noir géométrique, travaillé dans sa matière, le cuir qui ondule et épouse des formes en relief.

Alors quand en plus je le trouve en deux modèles fétiches, à savoir le Antigona de Givenchy et une pochette de Reece Runnells...

February Please be good to me
February Please be good to me

MADEWELL

Si la jungle des jeaners ne vous fait pas peur, vous avez du voir passer ces derniers temps les campagnes de l'américain MADEWELL. Une marque qui n'a rien de nouveau puisqu'elle existe depuis 1937. Ce qui est nouveau c'est le retentissement de ses campagnes, incarnées entre autres par Caroline de Maigret (again), qui attire l'attention sur les coupes irréprochables de ses jeans qui sont une partie du vestiaire de la marque.

February Please be good to me
February Please be good to me

HOPELESS LINGERIE

Au hasard du web, je suis tombée sur cette marque qui me semble être l'une des rares à renouveler un peu le design de la lingerie contemporaine avec une vrai souci apporté à la géométrie, aux formes qui donne envie de porter les dessous comme des dessus. Tout du moins qui donne assez envie de voir ce qui se passe en dessous.

February Please be good to me
February Please be good to me
February Please be good to me

SEZANE

J'ose à peine présenter la marque sous peine d'être bannie des blogs de mode qui s'en font l'écho depuis un moment déjà. Sezane, c'est la créatrice française du fameux Sweat LA SUPERBE par exemple... Mais c'est surtout celle de l'escarpin parfait pour le daily wear, qui existe en daim noir et en léopard pour le plus grand bonheur de mon addiction au motif fauve. Et je ne sais pas comment c'est possible, mais ces escarpins parfaits sont passés à travers les mailles de mon filet jusqu'à maintenant. Jusqu'à maintenant j'ai bien dit.

February Please be good to me
Repost 0
Published by Laure - dans Must Have
commenter cet article
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 12:56
Good Boots Ain't Cheap

Loin devant la meute des boots qui fleurissent tous les hivers sur le bitume parisien, il y a celles de Laurence Dacade, dont nous avons déjà parlé ici il y a bien longtemps de cela et qui continuent leur percée en milieu urbain.

Si quelqu'un connaît un moyen, quel qu'il soit, de ne pas devoir revendre ma télé et mon canapé pour m'acheter une paire de ses merveilles, je suis joignable à toute heure ici même.

Good Boots Ain't Cheap
Surtout si c'est ce modèle là

Surtout si c'est ce modèle là

Good Boots Ain't Cheap
Good Boots Ain't Cheap

Ceci étant comme je suis une fille qui a bien les pieds sur terre, suuuuurtout quand il s'agit de mode, avant de revendre ma collec de têtes de poupées à prix bradés pour m'offrir les boots de Lolo, j'ai réfléchi et choisi une option incroyablement plus sensée. Choisir un modèle de boots plus abordables, en les achetant "second hands". Quitte à les prendre une taille au dessus et devoir donc le porter avec deux semelles et une grosse chaussette. On n'est jamais à une pointure près quand on parle d'amour...

TopShop

TopShop

TopShop

TopShop

Quelques idées de craquage supplémentaires...

Les Mod's de Barbara Bui

Les Mod's de Barbara Bui

See by Chloé sur Sarenza.com

See by Chloé sur Sarenza.com

Iro

Iro

Heismtone

Heismtone

Sam Edelman

Sam Edelman

ET une mention spéciale pour les modèles parfaits de KG by Kurt Geiger

Good Boots Ain't Cheap
Good Boots Ain't Cheap
Good Boots Ain't Cheap
Repost 0
Published by Laure - dans Must Have
commenter cet article
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 23:08

Jour J oblige, voici de quoi vous faire plaisir. Au choix, rendez-vous sur Videdressing.com pour trouver les dernières pièces que j'ai mises en ligne ( Isabel Marant, Heimstone, Maria Black...)

Ou sur mon e shop bijoux INDIE où toutes les collections sont à -30% avec le code SOLDES30. Bon shopping!

Repost 0
Published by Laure - dans Au programme
commenter cet article
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 13:02

Depuis le "drame" du café de la Perle, Galliano et sa quenelle verbale, on n'osait à peine prononcer le mot dans le microcosme de la mode... Fin du chapitre, la perle is back, and back for good.

Il n'y a qu'à en juger par les campagnes Spring 2014 de Chanel, qui annoncent clairement le retour de la perle sur le devant de la scène mode.

Tout a commencé l'été dernier avec la sortie des désormais mythiques boucles d'oreilles Tribales de Dior, adoptées fissa par les rédactrices de mode les plus pointues, mais seulement à une oreille svp. Beaucoup plus efficaces en solo puisque plutôt imposantes.

Depuis c'est un raz de marée chez les créatrices, mais je vais particulièrement attirer votre attention sur la collection de Sophie Bille Brahe, qui n'a pas que le nom de génial. Elle a donc aussi toute une collection à base de perles à son actif, qui va vous mettre Bille en tête... Amies de la blague ou de la perle, je vous invite donc à vous pencher avec moi sur la question de la perle, le fétiche des Parisiennes, le précieux des bourgeoises, qui s'offre une nouvelle jeunesse revisité par la créativité troisième millénaire.

Dénicher la perle rare
Dénicher la perle rare
Dénicher la perle rare
Dénicher la perle rare

Voici donc la superbe collection perles de Sophie Bille Brahe, incarnée par une mannequin aussi fraîche que cette ligne impeccable!

Dénicher la perle rare
Dénicher la perle rare
Dénicher la perle rare
Dénicher la perle rare
Dénicher la perle rare
Dénicher la perle rare
Dénicher la perle rare
Dénicher la perle rare
Dénicher la perle rare
Dénicher la perle rare
Dénicher la perle rare

Le must have perles qui a tout déclenché à la rentrée dernière, ce sont donc les Tribales de Dior par Camille Micelli.

Dénicher la perle rare
Dénicher la perle rare

Il y a également quelques perles à dénicher du côté de Yvonne Léon en version dos d'oreilles à adapter sur tous les modèles qu'on aimait déjà porter. Un nouveau joujou à suivre de près.. Après le bijou d'oreille, il s'annonce comme une tendance forte en termes de néo B.O.

Dénicher la perle rare

Et pour finir des versions boucles d'oreilles rock qui désembourgeoisent radicalement le propos!

Aesa

Aesa

Pristine

Pristine

Repost 0
Published by Laure - dans Must Have
commenter cet article

A Propos

  • : Mode Opératoire
  • Mode Opératoire
  • : Blog mode à tendance rock et à variations littéraires et musicales. Mode en séries, découverte de créateurs, vente en ligne de mes créations bijoux (INDIE), revue de must have, chroniques de bouquins et de CDs, vide-dressing...
  • Contact

  • Laure
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique

E SHOP BIJOUX/ INDIE

Cliquez pour découvrir mes collections de bijoux sous la marque INDIE

HomePage Indie

 

Et suivez les actualités de la marque sur la page facebook:

INDIE-copie.jpg

Recherche

PINTEREST

Follow Me on Pinterest