Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 18:36

J'avoue m'être estimée heureuse quand j'ai vu le déchaînement généré par une blague sur des bottes chez Punky ou par la peine causée par celle, beaucoup moins drôle, dont Louise  m'a fait part la concernant,  il y a quelques temps.

J'imagine que lorsque l'on s'expose sur un blog, lorsque l'on décide de mettre un peu de sa vie et donc de son intimité à disposition des autres, on doit accepter ce qui va de pair. A savoir l'incompréhension parfois blessante de ses paroles, le jugement erroné de ceux qui croient tout connaître de vous simplement à travers la toile, le risque du mot de trop, de la blague foireuse qui va vexer vos lecteurs sans le vouloir.

Comme dans la vie je suis plutôt une fille de responsabilités, j'aurai tendance à assumer pleinement et jusqu'au bout, mes convictions comme mes erreurs. Et on peut en commettre bien entendu, surtout moi. Ceci étant je ne crois pas que le rapport très succinct et factuel de la mort d'Alexander McQueen soit, comme on a pu me le reprocher, "choquant" ou "sensationnel".

Je crois que la violence de ce genre de faits, qui, en l'occurrence - replaçons les choses dans leur contexte - ne concerne personnellement aucune de nous, peut en revanche toucher intimement. Par procuration, par réminiscence, par humanité tout simplement. En ça je comprends certaines de vos réactions. Ma manière de dire la violence de cette nouvelle, de choisir délibérement (et je l'assume tout à fait), les mots pour la relater, justement sans plus de détails que nécessaires, correspondait certainement à la même brutalité que sucite chez moi, le fait d'être spectatrice impuissante de la détresse inconsolable d'un être objectivement talentueux. Evidemment nous ne parlons certainement plus seulement de McQueen, comme l'une d'entre vous n'en parlait plus vraiment non plus je crois, avec ce reproche qu'elle me faisait de ne rien y connaître...


Alors oui, il y a les mots qu'on écrit et ce qu'ils impliquent. Mais oui il y a aussi la deuxième lecture, celle entre les lignes, celle qui justement, par pudeur, ne dit pas tout, mais laisse à chacun le soin de son interprétation, de son ressenti.
Se pendre à 40 ans dans ce joli milieu de faste et de paillettes où seuls comptent la réussite, l'apparence et le qu'en dira-t-on, c'est certainement un acte aussi désespéré que rebelle. On ne se fait pas appeler l'enfant terrible de la mode pour rien... Mais évidemment, il y a certains courages dont nous aimerions tous que les plus talentueux d'entre nous se privent parfois.

Mon avis, puisque finalement vos réactions m'incitent à l'exprimer, c'est que rien de ce que nous faisons ou disons n'est gratuit. Absolument rien. Et dans ce sens, il serait préférable de réfléchir plutôt que de nous contenter de la version des choses qui nous arrange. Réfléchir à la vérité, car au moins cette version là, objectivement, est commune à tous. Je me le tiens pour dit en ce qui me concerne.


Partager cet article

Repost 0
Published by Laure - dans Au programme
commenter cet article

commentaires

neva products/ so wicked trendy 18/02/2010 01:40


j'aime te lire, tes mots sont tellement justes.


Laure 19/02/2010 09:37


j'aime quand tu me parles comme ça!


Miss Purple 16/02/2010 14:19


Eh ben... je vois pas ce qui a de choquant, moi !

Dans le genre, et là, un peu plus 8ème degré, allez jeter un coup d'oeil ici :
http://theseshoesarenotmade.blogspot.com/2010/02/mc-queen-vous-remercie.html


Laure 16/02/2010 23:40


Oui j'ai vu et bien franchement je trouve que c'est très vrai et drôle en plus. Elle ne se moque pas de Mc Queen, ce qui serait effectivement très mal venu mais plutôt d'attitudes risibles ou de
considérations stupides que générent des événements qu'il faut certes relativiser quand ils ne nous touchent pas personnellement.... Bien vu!! merci pour la découverte.


Pandora 15/02/2010 10:54


Je suis on ne peut plus d'accord avec toi. Ironie du sort, même en faisant partager mon choc face à la mort de McQueen sur facebook, j'ai réussi à lancer un tollé d'insultes. Mais, n'oublions pas
ce cher Talleyrand : "Quand je me considère je me désole, quand je me compare je me console".
A très vite !


Laure 15/02/2010 11:39


Oui j'ai vu ça...Et merci pour cette petite pensée du jour que je vais méditer sérieusement crois-moi!
Et tu es belle à tomber sur tes dernières photos... Incroyable, la fameuse lingerie dont tu me parlais... Tu as bien fait, c'est chic, c'est un peu dark... c'est tout ce que j'aime... bravo, bravo
!!!


Anaïs 14/02/2010 23:23


D'après ce que tu laisses voir, tu aimes écrire. Tu cherches à produire un effet, provoquer une émotion, secouer. C'est peut être ce qui s'est ressenti dans le texte précédent, mais pas de la façon
dont tu le souhaitais. Peut être ne faut il le prendre que comme ça? une incitation à poursuivre ton travail des mots..


Laure 15/02/2010 11:33


Tu as tout a fait raison. Bien entendu qu'il est important que l'écriture produise un effet, et c'est important pour moi aussi. Mais encore une fois ni celui de faire "sensation" ou de "choquer".
Si je tiens à le faire je ne m'en cacherai pas mais pas sur ces sujets là. Effectivement je vais continuer à travailler sur mes mots, mais on ne me fera de toute façon pas dire ce que je n'ai pas
voulu dire. Désolée. Merci pour ton commentaire Anaïs.


Salmakia 14/02/2010 20:30


Je suis choquée pour ma part que tu es due te justifier sur ton texte !!! L'hommage au talent de ce créateur était pudique et sincère mais aussi particulièrement intéressant dans le choix des mots
pour dépeindre son travail ... Quand aux indications sur les circonstances de sa mort, elles étaient purement factuelles, ce que nous trouvons dans n'importe quel journal !!! Je sais qu'il y a la
liberté d'expression ... mais ne nous en servons pas pour matraquer les personnes qui partagent avec nous une partie d'elles-mêmes ! C'est aussi cela la tolérance !!! D'autant plus que nous avons
ici une bloggeuse qui nous offre des textes bien écrits et structurés (et sans fautes d'orthographes monstreuses) ... sur sa vison des choses ... So respect the Lady please ... et si des articles
ne vous plaisent pas et bien tournez la page ... le prochain sera peut être plus à votre convenance !!! Je fais conscience à notre bloggeuse là dessus !


Laure 14/02/2010 21:41



A moi d'être franche, personne ne me demandait de me justifier très sincèrement... Mais j'avoue avoir été tellement déçue de ces jugements (finalement anecdotiques compte tenu des
commentaires reçus depuis...) que j'ai eu l'envie irrépressible de le faire!!

Merci à toi pour ces mots ciblés, qui me touchent particulièrement, tu l'imagines... Les textes de ce blog sont pour moi très importants, le choix de mes mots l'est également. C'est certainement
pourquoi ces remarques m'ont blessée...

Je tiens à préciser que quiconque n'est pas d'accord avec mon avis ou mes goûts a évidemment tout à fait le droit de se manifester ici, et comme vous le voyez je ne filtre pas les
commentaires qui ne vont pas dans mon sens!
En revanche je continuerai à m'octroyer la liberté d'y répondre à la mesure de la déception, de l'émotion ou de la colère qu'ils génèrent en moi. Pour la neutralité, il faudra
effectivement changer d'adresse sinon...

merci à toi!



Jo 14/02/2010 14:08


Bonjour,

Avant toute chose, je souhaite une excellente Saint-Valentin à celles et ceux qui ont la chance de partager ce jour avec leur moitié (je vous envie beaucoup:-)
Maintenant, sur un ton moins léger, et sans vouloir relancer une polémique, j'avoue ne pas avoir également compris certaines réactions à la suite à tes propos.
Cela dit, et comme tu l'écris si bien dans ce droit de réponse adéquat, nous sômmes tous et toutes des êtres émotionnels, avec divers niveaux de sensibilités, que cela soit inné et/ou de part notre
vécu.
Il était donc probablement diffice pour Laure de faire preuve a priori d'empathie et d'anticiper les réactions pour certaines personnes (et encore, je fais cette hypothèse en ne connaissant ni la
vie de Laure, ni celle de ses lecteurs).
Que l'on ne s'y trompe pas, je ne remets nullement en cause la vive émotion éveillée chez Liloo, Lauren ou d'autres personnes qui n'auraient pas réagi ou que j'aurai simplement oubliées. Je dis
simplement que les mots, dans leur simplicité crue au regard de la nouvelle, ne dérivaient aucunement selon moi dans une quelconque perspective de sensationnalisme exacerbé, que l'on rencontre
malheureusement que trop fréquement dans notre socité. Il ne suffit pour preuve que de regarder le journal télévisé, ou de constater les thèmes abordés par ceux qui ont une audience dans la
population (journalistes, politiques, chroniqueurs, j'en passe et des meilleurs).

En ce qui me concerne, j'ai compris les mots de Laure comme un hommage au talent de l'homme, mais en même temps comme une matière à réflexion: je ne m'y connais pas du tout en mode (mais qu'est ce
que je fais là, moi?*), mais d'après ce que j'ai compris c'était un très grand artiste. Et l'on sait que bien souvent les artistes sont des gens très troublés, dont l'inspiration s'alimente de
souffrance. Et l'on peut donc logiquement s'interroger sur la place de l'homme (au sens de l'être humain) dans ce monde si l'on ne peut éviter ce genre d'actes désepérés (mais aurait-on seulement
pu l'éviter? une question qui restera sans réponse). Dans cette société ou le replis sur soi se fait chaque jour de plus en plus grand, il me semble que des évènements tragiques tels que celui-ci
doivent nous faire réfléchir sur nos priorités dans la vie, la valeur que nous voulons bien accorder aux choses, à la solidarité et la fraternité qu'il nous faut peut-être tenter d'exprimer plus
ouvertement.
Bref, il me semble que le choix a été porté sur la réflexion en lieu et place de la simple description factuelle, voire mélodramatique, et de la pseudo-compassion indescente (combien de gens
délessés, abandonnés, voire même coulés sous le flot des critiques, puis soudainement re-encensés lors de leur dispartion? C'est ignoble, hors de propos et indescent).
Je ne suis pas sûr que ces quelques lignes changeront les choses, et ce n'est pas le but. En ce qui me concerne elle servent simplement à montrer


* j'en profite pour exprimer ma reconnaissance a Laure qui a réussi à me montrer un aspect tout à fait inconnu de la mode, univers auquel je n'arrivais pas (et n'arrive toujours pas) à
accrocher.
Tu ne me feras probablement pas changer sur ce point, mais par contre je te reconnais une chose, qui me fait consulter ce blog, c'est ta passion.
Cette passion pour la mode ne fait aucun doute chez toi, et de ce que j'ai lu tu as sur faire la faire partager; j'admire les gens passionnés. Continue comme cela surtout!


Laure 14/02/2010 17:01


merci du fond du coeur, car, si par maladresse absolument pas délibérée, j'ai pu blesser certaines de mes lectrices, je suis pourtant très attachée à cette qualité fantastique qui s'appelle
l'empathie. Et de fait, ta réaction est la preuve que tu as toi même cette jolie vertu, au point d'avoir parfaitement compris ce qu'un texte de  6 lignes, somme toute très lapidaire,
peut signifier de plus...Merci également de me dire que la passion, cette passion qui est le moteur de toute ma vie, et je ne parle évidemment pas de celle de la mode uniquement, merci de me dire
que cette passion là transparaît, qu'elle touche même ceux qu'elle ne cherche d'ailleurs pas à convertir, mais simplement à intéresser...La passionnée que je suis (mixée avec la grande sensible!!)
est très sincèrement hyper touchée par ce commentaire. Alors merci une fois encore!!


@nnoushka 14/02/2010 10:28


le pb Punky je connais, j'avais même laissé un com sur cet article disant que je continuerais à porter mon slim dans mes bottes mais jamais je ne me suis sentie attaquée ou critique dans cet
article!
Je ne connais pas la mésaventure de Miss Pandora (mais merci de m'avoir fait découvrir son blog), mais je pense qu'aucune de vous ne vous prenez pour les détentrice de la Vérité en quoique ce
soit!
Les lectrices devraient raison garder, humour et recul avoir quand elles vous lisent....car au final elles font ce qu'elles vous reprochent et que vous ne faites pas; elles jugent!


Laure 14/02/2010 16:52


ça se passe de commentaires... car c'est tout à fait bien vu de ta part! Merci Annoushka!


caroline 13/02/2010 21:17


Je te soutiens à 100%! De la même manière que je trouve tes photos de look classe, j'ai trouvé ton texte complétement approprié. Si tu avais donné des détails gore ou porter un jugement, là ça
m'aurait choqué.
Alors franchement, les trois personnes que ça dérange...^^
Bref, continue ton super blog!


Laure 14/02/2010 16:36


Merci Caroline, c'est rassurant de savoir que ça n'a pas été perçu de travers par tout le monde... Même si je comprends tout à fait que chacun peut avoir son ressenti et j'avoue même m'en
être voulue après coup, d'avoir eu des réponses un peu brutales à mon tour vis à vis des jeunes filles concernées...


A Propos

  • : Mode Opératoire
  • Mode Opératoire
  • : Blog mode à tendance rock et à variations littéraires et musicales. Mode en séries, découverte de créateurs, vente en ligne de mes créations bijoux (INDIE), revue de must have, chroniques de bouquins et de CDs, vide-dressing...
  • Contact

  • Laure
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique

E SHOP BIJOUX/ INDIE

Cliquez pour découvrir mes collections de bijoux sous la marque INDIE

HomePage Indie

 

Et suivez les actualités de la marque sur la page facebook:

INDIE-copie.jpg

Recherche

PINTEREST

Follow Me on Pinterest