Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 01:13

PHOTOS-10-0277.jpg

 

Est ce que c'est si difficile de se dénuder? Bah oui vachement! Même si finalement c'est ainsi que l'on est le plus proche de son état de nature, donc certainement le plus proche de qui l'on est. Ca devrait donc être plutôt un bon moment à passer avec soi-même...

 

Et puis il y a se mettre à nu vestimentairement parlant et se mettre à nu pour livrer un peu de son âme. Des deux, nous serons tous d'accord qu'un peu de peau est bien plus facilement négociable, qu'un peu de coeur...  

 

C'est toute notre génération qui se donne  corps et (sans) âme, à tout bout de champs . Pour assouvir des désirs insatiables? Oui peut-être, un peu beaucoup. Surtout pour essayer d'atteindre un rêve qui est devenu une illusion, j'ai l'impression. Ca sent le désespoir chronique, les fantasmes déchus de l'adolescence insouciante, la hantise de la trentaine solitaire... Derrière les étreintes répétitives, la drague redondante, les réseaux sociaux qui se prennent pour des plateformes de speed dating, il y a des vrais gens, avec des vraies envies, des vraies aspirations, peut-être encore des vrais espoirs.

 

Du corps, il y en a partout, pour tous, sans cesse. Le dévoiler n'a plus aucun effet de surprise. On se fout à poil sur la plage, on se fout à poil dès qu'on passe les 30 degrés à Paris, on se fout à poil à la TV, dans les journaux... Qu'est ce que le corps raconte encore qu'on ne sache déjà?

 

Alors le coeur, celui qu'il est intimement plus difficile d'ouvrir, celui qui génère des sentiments que l'enveloppe charnelle ne pourra jamais atteindre quoiqu'elle en dise en "orgasmant" à tout va... ce coeur là, il est tragiquement plus hermétique à l'expression. Parce qu'il flippe, parce qu'il cicatrise moins bien que l'épiderme, parce qu'il bat plus fort que toutes les cadences, que tous les soubresauts que l'on pourra faire vivre à sa carcasse.

 

C'est ce coeur là que je vois transparaître ici, sur ces photos, derrière le corps impudique qui, finalement, se moque un peu qu'on le voit certainement trop pour la décence qu'être blogueuse impliquerait...

Je m'en fous un peu de la décence, des convenances, de ce qu'il faut ou pas faire, dire... Je m'en fous un peu d'avoir de trop grosses cuisses, de trop petits seins pour une société qui voudrait que nous soyons tous nés harmonieux pour avoir droit au chapitre.

 

En revanche je m'en fous pas du tout des moments de complicité, je m'en fous pas du tout des êtres humains qui se cachent derrière les corps qu'on montre, des sentiments qui transpirent, de la tendresse, de tout ce qui fait finalement que le corps prend tout son sens. Puisqu'à l'intérieur il y a donc un coeur.

 

 

PHOTOS-10-0266.jpg

 

 

Crédit photos: Gregory Favre (..aka l'homme qui murmurait au coeur de la blogueuse!!)

 

 

Repost 0
4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 21:31

C'est l'été, pour le coup c'est sûr... On vient de passer par des températures défiant toute concurrence, on a sué tout ce qu'on pouvait en fin de semaine et ce dimanche avait un avant-goût de vacances, plutôt délicieux...

Et comme toujours lorsque la météo est au beau fixe, le moral pas si mal, ça me donne envie de parler de ces petites choses, ces tout et n'importe quoi qui me réjouissent. Donc comme à mon habitude, sans logique, ni herarchie, voici un panorama de ce qui me met du bonheur dans mon coeur:

 

 

bliss-lau-2-copie.jpg

 

bliss-lau-3-copie.jpg

 

the-kooples-bliss-lau.jpg

 

 

- les futurs bijoux de The Kooples avec Bliss Lau une créatrice américaine, que j'avais découverte sur le site bona drag.com, qui pratique une sélection pointue de très bon goût

A paraître en octobre dans les boutiques, mais en attendant vous pouvez donc justement découvrir son univers sur le site ci-dessus mentionné. Alors évidemment, si Morticia ne sommeille pas en vous ( Cécile si tu m'entends...) vous ne serez peut être pas sensibles au charme désuet à connotation gothico- bondagerienne de ces créations.... En ce qui me concerne, je ne crois pas qu'il y ait lieu de justifier mon attirance irrépressible pour ce qui est, incontestablement, l'une des tendances fortes en matière de bijoux pour les mois à venir. Comme le bijoux de tête, le bijou de main ou de torse est certainement en passe de devenir un courant incontournable...Avis au frileuses, n'attendez pas de suivre vos copines de la rue, donnez tout de suite sa chance au produit!

 

 

37444_131901783499446_129924680363823_228457_6372998_n.jpg

 

- Let it Rock, ou le projet de Converse au Citadium pour donner une chance à ceux qui n'ont pas encore leur ticket pour Rock en Seine, de gagner des places pour les 27, 28 et 29 juillet (au programme Massive Attack, Queens of the Stone Age, Eels...). Jusqu'au 17 juillet, au 3 ème étage du magasin, de 15h à 19h30 tous les jours (jeudi jusqu'à 20h30), vous avez 15 secondes pour être une rock star devant la caméra et convaincre les internautes à qui les vidéos seront soumises sur let-it-rock.converse.fr.... Et j'en profite donc pour crier mon amour à Converse, mon cher client pour mon plus grand honneur... Oui il est bon de travailler pour une marque qui vous demande d'inventer des concepts rock'n roll et de promouvoir la créativité. C'était la minute corporate sentimentale!

 

HD_0000025192_39912_09.jpg

 

- les Françoise de Hudson sur Sarenza.com. Parce que j'ai mis 6 ans à "faire" mes motardes, les customiser, les user et qu'alors qu'elles pourraient rendre l'âme bientôt et m'arracher des larmes de douleurs, Sarenza me met sous le nez leurs remplaçantes et à - 30 % svp... Je suis touchée, merci...

 

- la "rigolade" ou ce concept qui consiste à rire bêtement de tout et n'importe quoi en compagnie d'un acolyte de qualité. Personnellement j'ai la mienne sous le coude, et si vous croisez deux dindes en plein fou rire dans les rues de Paris, aucun doute que vous m'aurez mis la main dessus!! La rigolade ou le goût du bonheur dans le rire insouciant et revigorant d'une amie, c'est bon, ça n'a pas de prix... seulement celui de la complicité.

 

- les soldes... surtout quand je n'achète rien!! Quoi de plus rassurant, de plus glorifiant que résister à l'appel de la ristourne?? Parce que les soldes c'est bien gentil mais parfois... c'est surtout très naze!

Et quand c'est naze et bien il ne faut pas forcer. Garder précieusement ses sous sous pour la dépense imprévue pour laquelle on va sur-kiffer de ne pas s'être laissée aller pour rien avant. Ca ne veut peut-être rien dire pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup... L'achat compulsif c'est une maladie, oui madame, et quand on en guérit, on a envie de dire au monde, qu'on est fière de soi. Faut se donner de l'élan dans l'effort! (Bon ok j'ai craqué pour une robe Sandro façon Virgin Suicides, mais ça compte pas, elle était encore moins chère que le prix soldé indiqué sur l'étiquette... ça c'est un miracle, c'est pas les soldes...)

 

 

Repost 0
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 15:08

greg---moi.jpg

 

Sans lui il n'y aurait pas de blog depuis un an, pas de photos, pas d'âme, il n'y aurait donc pas vous non plus... Cette drôle d'aventure qui, elle, a déjà deux ans et à laquelle il a donné tout son sens depuis un an que nous partageons ce blog et tellement plus de choses...

 

Au passage une petite sélection des photos que j'avais finalement choisi de ne pas publier tout au long de l'année écoulée mais qui marquent finalement pour nous les étapes de nombreux moments de complicité...

Alors donnons-leur une chance quand même pour l'occasion!!

 

meltin-pot-final-copie.jpg

 

Repost 0
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 21:17
Dans la monde merveilleux de la blogosphère mode, un ovni vient de faire son apparition.
Pour mon plus grand bonheur et celui de toutes celles qui prônent l'autodérision comme remède à la connerie ( surtout en matière de mode...), je vous présente donc Vaness La bomba, blogueuse mode parisienne influente.

Et j'en profite pour y aller de ma dédicace à mes collègues uniquement "masculines" (accord volontaire...) Gilles, Greg, Regis et Aurélien, que je remercie de se foutre gentiment de moi à longueur de journée, pour n'être qu'une satanée blogueuse mode ( ...et également à une certaine Stéphanie pour m'avoir posté récemment cette jolie trouvaille...)

Si d'aventure ce fameux blog devenait en plus influent, je pense que je passerais vraiment un sale quart d'heure... Alors svp continuez à le lire... j'adore qu'ils me malmènent!!



Repost 0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 11:38

...pas folle d’amour... mais folle de rage !!

 

LE VAUTOUR : elle rôde autour du portant qui m’intéresse depuis 3 min... C’est déjà bien trop long compte tenu de la patience qu’il m’a fallue pour ne pas me ruer dès l’entrée de la boutique sur ce fameux portant, que je sais être l’endroit PRECIS, la raison EXACTE, pour laquelle je suis venue dans le magasin.
Elle regarde tranquillement, passe en revue chaque cintre, obstruant l’accès au modèle convoité à moins de ne passer pour une hystéro… Donc il faut attendre, feindre de regarder autre chose tout en restant dans le périmètre pour ne pas rater l’occas dès qu’elle lâchera prise. Elle commence à s’épuiser… La voie va se libérer… et là, un regard en arrière, et elle se barre avec la robe dans votre taille, LA SEULE évidemment, n’ayant même pas conscience de l’affront qu’elle vient de vous faire.
Plusieurs solutions se présentent alors :
a - entamer un régime pour se venger sur la taille 34
b - rester digne et se rabattre sur le premier substitut en vue parce qu'on ne va quand même pas repartir bredouille
c - péter un câble, étrangler la voleuse avec une ceinture  et partir en courant la robe au bras.. 

Je vous laisse juger de la gravité du "vol"...

 

LE MENSONGE : Vous êtes venue en quête de ce fameux sac repéré ce matin dans le Elle, Grazia, Madame Fig, que sais-je... Il faut être réactive, on le sait. La modeuse fait la différence à une minute près. Celle qui distingue les acharnées des passives.
C’est ainsi que vous serez the first, the one à décrocher la timballe de la semaine : le sac dont plus personne ne voudra dans 3 semaines mais qu’il faut absolument dans les prochaines 24h… So be au taquet!!

Le problème c'est que la vendeuse, elle, ne sait pas, elle n’est pas au courant, elle n’a pas vu le fameux sac car elle ne lit pas les magazines de mode, « franchement ils sont tous ringards ». Ah bon, pourtant ce petit pantalon trop taille basse et trop moulant qu'elle arbore fièrement, c'est pas un peu has been ça aussi non???
Après un tour de boutique, le foutu sac a bien le culot de ne pas être là. Parce que les magazines mentent, oui mesdames!! Ce qui est dans la presse n’est pas toujours dans les boutiques, soit plus là, soit jamais là. Parfois produit pour l'image de la marque, pour le rêve... C’est la roulette russe, un jeu de hasards cruel pour le petit cœur de modeuse qui ne se remettra pas de cette frustration immonde et qui vient de voir s’écrouler le rêve d’une vie.

 

LA COPIEUSE : demain c’est mariage, avec riz dans la tête du "couple en blanc", dragées sur la table, champagne jusqu’à 5h…La totale.
Et aujourd’hui c’est donc achetage de robe, parce que le last minute c’est encore le meilleur moyen de régler la question usante propre à tous les mariages du: « qu’est-ce qu’on se met sur le dos pour ne pas avoir l’air d’un arbre de Noël hors saison ? »
Une bonne technique que celle de l'achat d'urgence qui règle de manière expéditive et obligatoire (il n’y aura pas de solutions de secours encore possible dans le temps) mais aussi stratégique, ce problème crucial.

Direction Zara, chez qui le reassort quotidien, est la chance de ne pas retrouver la même robe sur la voisine à tous les coins de rue. Car la fast fashion c’est aussi ça : les quantités sont minimes pour un zappage maximum.
Armée de votre jolie robe à volants en mousseline brodée de beaux sequins très appropriés pour l’occasion, vous entrez donc dans l’Eglise le jour J devant la mariée... Histoire de vous entraîner en "public réel" l’air de rien pour votre noce à vous...
Evidemment comme vous êtes à la bourre, il n’y a plus qu’une place dans l'assistance… A coté de cette jeune fille plus mince, plus plantureuse qui arbore une fabuleuse robe … à volants en mousseline… et brodée de sequins du plus bel effet... de chez Zara... Vous avez désormais une jumelle pour la soirée, autant dire la fille qu’il va falloir fuir sur toutes les photos !

 

LA RISTOURNE : 2 ans, 3 mois, 14 jours et 3 h. Que vous économisez pour le fameux Chanel de vos rêves. Le jour de l'achat est enfin venu, celui où vous allez devenir une femme. Contrairement à ce que votre mère vous a dit le première fois que vous avez du filer vous acheter des tampax, c’est lui le vrai D-Day. Celui où vous allez claquer bien plus que vos moyens ne vous le permettent, celui du risque ultime, du blackout bancaire pour l’amour de la mode, là, oui, vous allez être une vraie femme!!

Accompagnée de vos biftons bien repassés depuis 3 Noël , 2 anniversaires et des baby sittings à rallonge, vous rentrez dans l'antre Black & White au double C, l’air fier et assuré. Vous ressortez de la même manière avec le sac qui va avec, le tout dans un shopping bag, dust bag, emballé avec le ruban Chanel... bref tout ce que vous avez pu glaner aux couleurs de la marque pour rentabiliser l’achat au maximum.

Délestée d’un salaire de ministre, vous appelez votre bonne copine, la modeuse qui comprend tout de vos excès indécents. Vous lui balancez l’info du jour qui mériterait de contacter l'AFP, et là, tout sourire au bout du fil, elle vous répond : « Bah c’est con, j’avais -30 chez Chanel !! ». Vous hésitez entre tabasser le téléphone contre votre tête de linotte, faire le coup du remboursement peu courant chez Chanel ou…. Economiser pour un nouveau sac maintenant que vous savez que vous pourrez le payer à – 30% !!

Conclusion: si vous vous êtes retrouvées dans ces 4 situations, vous pouvez affirmer que, oui, la mode vous a rendues folles un jour, mais que, attention, vous êtes peut-être un peu TROP folles de mode AUSSI!! 

 

 

 

 

 

Repost 0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 23:52



Repost 0
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 19:44
Il y avait eu le soutien de JalouGallery.com pour qui j'avais pigé quelques temps sous la rubrique les Mots de Laure. Il y avait eu la surprise du Nouvel Obs styles.com qui parlait d'un blog plutôt pas mal. Il y avait eu un article sélectionné par Prestigium.com sur Zac Posen. J'étais déjà comblée.... Mode Opératoire, né il y a presque un an et demi, avait retenu l'attention de quelques personnes et par la même occasion, le travail de fourmi que représente ce qui n'a l'air de rien, était amplement récompensé!!

Et aujourd'hui il y a le Elle, et en plus le Spécial Mode, autant dire le numéro de rentrée dont on aime s'emparer pour y puiser quelques inspirations vestimentaires bien pensées. Et ce coup-ci, je suis dedans!! Au milieu de blogueuses dont le travail, bien antérieur au mien,  m'avait permis de comprendre la blogosphère, ce monde qui m'attirait inexplicablement  mais dont le fonctionnement m'était alors totalement inconnu.

J'en profite donc pour saluer mes voisines de photos, Elodie (
http://www.leblogdelamechante.fr/) que je remercie pour son soutien sur http://www.modepass.com . Lorsque j'ai créé ma page, elle m'a donné ses conseils avisés qui m'incitaient à être patiente à une époque où je m'interrogeais sur la manière de donner plus de visibilité à mon blog. Elle avait raison!
J'en profite également pour remercier Géraldine, alias Punky b (
http://www.punky-b.com/), fidèle au blog et au webzine Mode Opératoire (http://www.mode-operatoire.com) depuis le début. Elle avait d'ailleurs eu la gentillesse d'en parler dans l'un des supports pour lequel elle pige, Luxuriant (http://www.luxuriant.lu/2009/05/modus-operandi/).
Je ne suis donc pas mécontente de me retrouver dans le même article qu'elles dans le  Elle d'aujourd'hui!

Et puisque je suis dans les remerciements (je vais faire comme si c'était mes Césars à moi! grosses chevilles que j'ai!!), j'en profite également pour remercier Camille, la journaliste du Elle qui a eu la bonne idée de tomber sur mon blog et de me sélectionner pour cette page et Myriam et Sarah, deux attachées de presse qui se reconnaîtront certainement pour leur soutien essentiel pour mes news mode.

Voilà comme on égaye le quotidien d'une blogueuse: en lui donnant le sentiment que ce "travail", cette discipline quasi quotidienne que demande le blog, ne sert pas à rien.!Et quand on aime écrire, qu'on vit beaucoup pour et à travers ça, j'avoue qu'on apprécie de savoir que l'on va être lue!!

Trêve de mélo, je retourne au boulot. Parce que la rentrée ce n'est pas que le spécial mode du Elle, c'est aussi les cartables, les oreilles de lapin et les capuches. C'est pas clair? Temporairement seulement. Les explications au prochain numéro.
Repost 0
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 23:00


Il fallait bien que ça finisse par arriver. Je n'achète plus rien... Pendant un mois! Autant dire une éternité pour l'acheteuse compulsive que je suis...Mais voilà : la CB ne veut plus quitter le négatif, les agios s'annoncent assassins, la machine à paiement magique recrache mon offrande et les perspectives laissent augurer un déficit incompressible qui va nécessiter une période de sevrage.

Moralité: CB et chéquier au panier, première fois de ma vie que je m'impose cette discipline militaire qui fait déjà sourire tout mon entourage.
Pour faire face à la dure réalité de ce constat (alarmant pour l'économie d'H&M qui risque de sombrer avec mes bonnes résolutions), voici mes trucs de sauvetage:

- Regarder son placard dans les yeux. Lui dire qu'on l'aime d'amour tous les matins en prêtant attention, enfin, pour de bon, à toutes ses merveilles, amassées négligemment, qui vont prendre tous leurs sens dans les prochains jours.
Pousser la logique à son paroxysme en organisant la bataille: 30 jours c'est autant de tenues à lister, penser, envisager à l'avance pour se rassurer. On vaincra le temps qui passe sans nouveautés grâce à toutes les combinaisons géniales que l'on va pouvoir enfin mûrir.

- Faire le grand ménage, aller à l'essentiel, on cherche un but à sa vie, commençons par en trouver un à notre garde-robe. A petit esprit de modeuse, petites ambitions... Donc tout ce qui est tendance, mais pas de celle de cet été, on dégage. On met gentiment dans un sac, on se connecte sur les sites de broc et on s'organise avec ses copines pour planifier les représailles au plus vite. Au même titre qu'on est toujours le con de quelqu'un, on peut aussi être le must have de n'importe qui. Ce qui revient à dire que votre tee-shirt Hello Kitty trouvera peut-être, je dis bien peut-être, les grâces d'une nouvelle maman porteuse pour 2 euros. Faut pas non plus en demander trop à l’univers… E bay, troc entre copines, ventes Hippie Chic (très intéressantes, je le conseille!), dépôt vente, vide placard sur votre blog, tout est bon dans le cochon.

- Penser petit, économie, système D. Changer de système de valeur. Ce qui est bon et bien, ne coûte pas nécessairement cher. Au contraire, ce que vous aurez créé de vos petites mains sera non seulement unique, mais créatif. Au programme de mon côté, après le désenchantement d'un headband à 40 euros inenvisageable pour mon budget de pauvresse, je viens d'acquérir le matériel nécessaire pour le créer moi-même, quasiment à l’identique... pour 6 euros, merci la Droguerie!! J'y reviendrai pour plus de détails...

-Trouver des occupations, des substituts, palliatifs, récompenses. Parce que quoiqu'on en dise, ne rien dépenser si ce n'est pour se nourrir et payer son toit, et ses impôts, et sa carte de transport, et sa mutuelle, et son internet, et son portable et...bref ne rien dépenser en sapes, pour une modeuse, c'est mourir un peu. Alors avant de vous pendre de désespoir à votre lustre Kartell avec la sangle de votre sac Gucci, une balle de Tennis Chanel dans la bouche, positivez. Vous êtes spirituelle, vous êtes sage, écolo, volontaire ... Et vous avez booké tout votre temps libre pour le prochain mois pour être sûre de ne pas avoir d'occasions à occuper par du shopping. Vous avez également banni certains quartiers trop dangereux, certaines amies trop dépensières, couper internet pour ne pas recevoir de mail, briefer votre concierge pour ne pas recevoir par courrier les ventes privées sur votre palier, couper votre portable pour n'être invitée à aucun dîner... Good girl!!


Repost 0
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 21:38
Le bonheur ne se dit pas. Il se vit.



Repost 0
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 23:57

Il cumule les avantages de ses prédécesseurs : myspace, msn, copains d’avant même meetic… Depuis septembre 2006 seulement et 200 millions de membres plus tard, facebook est l’ennemi numéro un des patrons. Pour cause : quoi de plus tentant que d’ouvrir sa page en arrivant au bureau le matin pour se connecter au réseau de ses connaissances et partager leur quotidien en live !

Car c’est ça facebook : la magie du virtuel qui s’invite en plein réel… en temps réel !

Passage en revue des réjouissances et des déboires liés à un usage abusif de facebook :

-Grâce à facebook fini le sentiment de solitude extrême. A moins d’être au départ ermite et de cumuler 10 amis au compteur, pas moyen de voir s’afficher une liste d’amis vide à toute heure du jour et de la nuit. Il y a toujours un insomniaque, un fêtard de retour de beuverie, une maman lève tôt, un chômeur qui se connecte en plein aprem pour tailler la bavette.

- Grâce à facebook fini le plaisir de rayer pour de bon son ex de sa vie au moment où il la quitte dans les faits. A moins de le « delete », acte d’une sauvagerie virtuelle extrême s’il en est,  vous continuez à partager son quotidien dans les moindres détails y compris ceux que vous préfèreriez méconnaître. Il est re-maqué, il pisse sur son meilleur pote (sur son wall précisément…), il est allé à la même soirée que vous où vous savez désormais que vous l’avez bien raté, il est  devenu fan de Dalida et vous l’aviez ignoré tout ce temps, il part en vacances en Thaïlande dans deux semaines ce salaud… Tout, tout, tout,  vous saurez tout de cette nouvelle vie sans vous qui s’étale non seulement pour vous mais aussi pour tous les amis que vous êtes obligés de garder en commun dorénavant car ils n’oseront pas tous le supprimer sans préavis de leur liste… tellement plus barbare que d’arrêter de le voir pour de bon, ce qu’ils feront en revanche…

- Grâce à facebook vive la mythomanie, les stratagèmes, le royaume du leurre. Vous cochez tous les événements auxquels on vous invite histoire de vous inventer une vie trépidante et bien remplie. Vous êtes célibataire, en couple, en un clic, et avec la complicité d’un pote vous pouvez même identifier la bête au vu et au su de tous, histoire d’enfoncer le clou. Vous êtes très sociable, 570 amis dont 370 requestés à l’aveuglette sur toutes les pages de vos vrais potes histoire d’étoffer le tableau de chasse. Vous avez des messages à faire passer : rien de tel que de vous faire tagger à la demande dans une soirée entourée de beaux mâles pour signifier à votre ex votre grande joie de vivre retrouvée. Vous n’avez plus d’âge, une mode de l’omission de l’année de naissance sévit même en force en ce moment sur le site…Vous connaissez des stars qui brillent dans votre liste, en fait il s’agit de pages créées par des fans avec un joli visuel confondant de vérité.

- Grâce à facebook, vous pouvez classer vos ex par dates, vos futurs par liste, vos amis par genre. Vous pouvez trier les disques que vous aimez, les films que vous n’oublierez jamais, les photos que vous ne voulez pas perdre, les expos que vous voulez allez voir. Vous pouvez apprendre de grandes choses, quelle marque vous êtes, quelle héroïne de Sex & The City vous pourriez incarner, quel type de drogue vous seriez, quelle couleur, quel pays, si vous avez bon caractère, quel sera votre futur job, offrir des cadeaux nuls, chier ou vomir sur vos amis, bref vous occupez sainement et intelligemment l’esprit au lieu de perdre du temps à bosser pour la France.

- Grâce à facebook, vos amis sont au courant de vos moindres faits et gestes si vous le souhaitez, la police, la nation aussi. Vous avez acheté une nouvelle paire de chaussures, organisé votre anniversaire, démissionné, perdu votre chat, été tabassé par vos collègues, mangé une pomme…. Chaque minute compte. Les changements de statuts et de photos de profil en disent long sur votre état d’esprit, votre évolution, sans avoir besoin de dépêcher l’AFP pour une petite gastro dont facebook va se faire le relais fissa auprès de vos proches.

- Grâce à facebook vous pouvez comparer vos amis, leur faire claquer du fric virtuel pour qu’ils sachent enfin si vous avez envie de coucher avec eux, de partir aux Seychelles ou si vous pensez qu’ils mentent à leur banquier. Ils vous font de faux câlins, vous kick, vous poke, enfin ils s’occupent de vous comme jamais à base d’actes invisibles tellement significatifs…Grace à vos amis vous retrouvez d’autres amis, perdus de vue volontairement ou non, vous pouvez vous réjouir de la proportion de mariages à laquelle vous ne participez pas, des deux enfants d’avance qu’ils ont sur vous, de leurs vacances à Deauville pendant que vous glandez à Paris, de leur tête après une bonne murge qu’un acolyte a jugé bon de balancer au grand jour. Vous pouvez reprendre contact avec des gens que vous ne verrez jamais et vous rappeler pourquoi avant facebook vous n’aviez pas cherché à les revoir. Vous pouvez recouper que votre ex connaît très bien votre super copine Truc, ce que vous ignoriez mais qui explique mieux maintenant pourquoi Truc était gênée quand vous parliez de Machin…

Bref facebook c’est le bonheur de la gestapo réconcilié avec les joies de Perdu de Vue. Une espèce de copinage géantissime qui tue le temps. Dans tous les sens du terme !

Repost 0

A Propos

  • : Mode Opératoire
  • Mode Opératoire
  • : Blog mode à tendance rock et à variations littéraires et musicales. Mode en séries, découverte de créateurs, vente en ligne de mes créations bijoux (INDIE), revue de must have, chroniques de bouquins et de CDs, vide-dressing...
  • Contact

  • Laure
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique

E SHOP BIJOUX/ INDIE

Cliquez pour découvrir mes collections de bijoux sous la marque INDIE

HomePage Indie

 

Et suivez les actualités de la marque sur la page facebook:

INDIE-copie.jpg

Recherche

PINTEREST

Follow Me on Pinterest