Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 18:50

Je m'en voulais un peu d'avoir critiqué toutes les dernières pubs qui utilisent le couple comme fonds de commerce...

Du coup, par souci d'incohérence, j'en remets une couche avec les plus beaux duos en photos. Histoire de m'auto-casser en promouvant à mon tour, sur un blog, à heure de grande écoute, les bienfaits du couple... Sauf que je n'ai rien à vous vendre avec ça... Ou un peu de rêve peut-être, qui sait!!...

 

Point trop n'en faut: je reviens demain avec des choses beaucoup plus terre à terre qui, elles, ont une chance de vous faire dépenser un peu d'argent. Société de consommation, si tu m'entends, je suis toujours ton esclave dévouée, rassure-toi...

 

 

SERGE GAINSBOURG & JANE BIRKIN

 

1289391198.jpg

 

birkin-gainsbourg.jpg

 

1745240132_78b1816c1d.jpg

 

19004865.jpg

 

PATTI SMITH & ROBERT MAPPLETHORPE

 

patti-smith-robert-mapplethorpe-homotography-2.jpg

 

gerard-m-alanga.jpg

 

pattirobert.jpg

 

CHARLOTTE KEMP & SEAN LENNON

 

goastt2.jpg

 

the-ghost-of-a-saber-tooth-tiger.jpg

 

tumblr_kxncyxQQGc1qa6uwoo1_500.jpg

 

 

Et au cinéma....

 

VINCENT GALLO & CHLOE SEVIGNY dans The Brown Bunny

 

brown-bunny-2003-03-g.jpg

 

LAURA DERN & NICOLAS CAGE dans Sailor & Lula

 

36f8d4fc-ee09-11dd-b693-45ea188bdec0.jpg

 

KATE WINSLET & JIM CARREY dans Eternal Sunshine of the Spotless mind

 

2056542497_2.jpg

 

BILL MURRAY & SCARLETT JOHANSONN dans Lost in Translation

 

lost-in-translation.jpg

Repost 0
Published by Laure - dans Clichés
commenter cet article
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 17:02

Juste du bonheur en images à découvrir sur  weheartit.com

 

5264597604_a94a86af2c_z_large.jpg

fb0df2bafc5cdd7b4563a5721178fbae3edba318_m_large.jpg

tumblr_ldjyi65XNk1qa124go1_500_large.jpg

tumblr_ldem0yA9gp1qfynoto1_500_large.jpg

148218_173428862688874_145627078802386_418134_4334395_n_lar.jpg

tumblr_ldj9l7DNCC1qa8q0ao1_500_large.jpg

161544_980_large.jpg

tumblr_ldibifjyQf1qd646ho1_500_large.jpg

tumblr_ldc2abV16O1qeiv8ro1_500_large.jpg

tumblr_lcs8j3t4xx1qz7lxdo1_r1_500_large.jpg

tumblr_ldaj0xguNq1qcbtufo1_500_large.jpg

tumblr_ldhn8d6kiD1qd646ho1_500_large.jpg

Repost 0
Published by Laure - dans Clichés
commenter cet article
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 01:37
Figer l'éphémère... couper l'herbe sous le pied au temps...pouvoir se souvenir précisément. Rien de tel que de replonger dans les clichés pris dans des lieux et des temps révolus qui ont construit l'existence... mémoires d'un bonheur passé qui rappelle au présent taciturne la saveur, les couleurs de la plénitude.

En attendant d'emmagasiner de nouveaux trésors....



PALAIS ROYAL






BOULOGNE SOUS L'AUTOMNE







C'EST CAPRI







LE PRESSOIR







DESERT MAROCAIN







CIEL ELECTRIQUE






EGOUTER







LE CAIRE






PASSAGE SECRET







MARAIS SALANS- ILE DE RE







LE PEINTRE AUX DUNES






BIR HAKEIM - PARIS






JAZZMAN - PONT CHARLES - PRAGUE




SOUS LE SAULE




Repost 0
Published by Laure - dans Clichés
commenter cet article
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 20:54

Décembre c’est le mois de Noël, des cadeaux, du sapin, des guirlandes, du saumon, du champagne...Bref. Novembre, c’est celui de la photo. Et c’est tant mieux car la photo est un art à part entière tellement riche de regards, de messages, de rêves, de voyages qu’il mérite bien qu’on s’y attarde une fois par an.



Le grand rendez-vous a lieu au Carrousel du Louvre pendant 5 jours pour l'expo Paris Photo.

Je garde surtout en mémoire le travail de Ari Versilius & Ellie Uyttenbrock, sur le thème Exactitudes. Une galerie de portraits par jet de 12, mettant en scène les similitudes vestimentaires ou plus largement stylistiques, par zone géographique.

Sourire moqueur mais bienveillant sur le panneau des demoiselles à cheveux longs et lisses du 7 ème parisien qui tiennent leur 24h ou leur Dreyfus au coude, le bras levé vers le ciel, dans cette posture largement décriée par ces messieurs…

























Autre expo à ne pas rater, en décembre encore, celle de Patrick Demarchelier, sublimeur de femmes, au Petit Palais. Vous y retrouverez les portraits des plus belles femmes de notre génération de Gwyneth Paltrow à Madonna en passant par Helena Christensen ou Natalia Vodianova.



 

Profitons-en pour parler des perles en matière photographique qui devraient ravir tous les amateurs de la discipline.





 

LUMIX G1 DE PANASONIC: LE REFLEX NUMERIQUE HYBRIDE


Il tient dans le creux de la main et le fabriquant a bien compris à qui il s’adressait : sur la mise en scène pub flash de l’appareil, une jeune demoiselle fashion brandit la version noire, de ce modèle qui existe aussi en rouge ou bleu. Elle joue avec son écran orientable  qui va vous permettre de prendre des photos d’un concert sans mesurer 2m10 ou de shooter les chaussures des copines sans vous allonger sur le bitume.



Hybride car c’est un bridge au sens de son format compact, de sa visée électronique par écran arrière + viseur et c’est un reflex au sens où ses objectifs sont interchangeables (pas de jeux de miroirs dans le boîtier ce qui réduit son volume et fait de lui le plus petit reflex numérique du marché).


Vous pourrez le connecter à votre télévision pour visionner sur écran plat vos prouesses artistiques mais point de mode caméra en revanche …

La perle rare on vous dit, pour un prix somme toute raisonnable en la matière de 700 euros.


Personnellement j'ai déjà prévenu le Père Noël que je lui botterai la hotte s'il ne le déposait pas le 25 chez moi...





 

IMPRIMANTE PO-GO DE POLAROID



On annonçait la mort de Polaroïd et de fait, finis les légendaires et merveilleux clichés qu’on séchait en les éventant à la main et dont le cadre blanc permettait toutes sortes d’annotations ludiques. Sauf si vous avez fait vos réserves avant que les recharges ne disparaissent du marché.

Mais Polaroïd ne s’avoue pas vaincu et se fraye un chemin dans l’ère numérique avec une mini imprimante nomade.


Son intérêt : imprimer sur place, en soirée, au bureau des clichés numériques pris par un appareil ou un téléphone sur un papier autocollant dont l’unité revient à 30 cents la feuille de 5x7,6 cm à stocker par 10 dans la machine. (recharges vendues par 10 au prix de 3,99 euros ou par 30 au prix de 8,99 euros).


Ses chiffres : 227 grammes, 60 secondes pour une impression, 129 euros prix d’achat, format de l’imprimante 12 X 7 cm environs, batterie interne permettant d’imprimer 15 photos environs.


Polaroid ou la magie de l’impression photo thermique. Un secret largement breveté qui garantit à la marque encore de belles années de spécificité technique.






LOMOGRAPHY : FISH EYE, COLORSPLASH, DIANA, HOLGA….



La lomographie,  au delà d’être un fabriquant et prestataire de services photographiques, est un mode de vie, une philosophie qui prône la prise de vue comme acte artistique spontané et irréfléchi. Votre lomo ressemblera plus à un jouet d’enfant qu’à un appareil de pro. Et pourtant ses couleurs hypra saturées, ses bords fumés ambiance vignettes ou l’effet tunnel (selon le modèle utilisé) vous garantissent de véritables petites merveilles photographiques sans retouches. Il portera des prénoms Holga, Diana devenus mythiques, ou des diminutifs ludiques Fish Eye, Colorsplash…


Sur son site internet qui regroupe 500 000 adeptes lomographes, Lomo édicte ses règles de base comme suit :

  1. Prends ton Lomo où que tu ailles
  2. Utilise-le tout le temps — jour et nuit
  3. La lomographie n’interfère pas avec ta vie, mais en fait partie
  4. Essaie de viser le plus vite possible
  5. Approche-toi au plus près des objets que tu veux lomographier
  6. Ne pense pas
  7. Sois rapide
  8. Tu n’as pas à savoir à l’avance ce que tu vas prendre en photo
  9. Après coup non plus
  10. Moque-toi des règles !




























.. Ou le culte de l’action/réaction, de l’irrationnel, de la surprise, bref de l’instinct photographique à l’époque si formatée et maîtrisable du numérique. Presque un mode de pensée en somme…


Le résultat donne des photos rétro sur pellicule 35 mm pour la plupart des appareils contemporains.


Ressuscité de ses cendres en 1991, grâce à la trouvaille de deux étudiants, qui dénichèrent un boîtier du genre sur un marché de Prague, la lomographie est relancée et devient  le comble de la branchitude en termes de photographie.


Pour preuve, le boîtier customisé ce mois-ci par Paul Smith,  le Fisheye 2, les points de vente parisien dont Colette en tête de liste, les collaborations avec des artistes tels que White Stripes pour le design d’un modèle…


Shooter, shooter, shooter…






















FISHEYE 2 PAUL SMITH // HOLGA WHITE STRIPES

Repost 0
Published by Laure - dans Clichés
commenter cet article
22 juillet 2008 2 22 /07 /juillet /2008 22:23

Le cirque de l’égérie publicitaire reprend avec les nouvelles campagnes d’hiver.

Depuis que la rue se repaît des frasques vestimentaires des stars, les marques ont choisi d’en faire leur porte-manteau de prédilection.

 

Chers fans de Charlotte Gainsbourg, laissez tomber le 24 h, Gérard Darel change de muse pour la rentrée et embauche la fille d’une héroïne diabolique qui s’habille en Prada…Mamie Gummer, ou le clone à crinière de maman Meryl Streep sera en couleurs sur les campagnes de la marque. Une anti star system charismatique comme sa prédécessrice, mais en version internationale pour tabler sur l’expansion de la marque.
 

Mais si Charlotte s’est fait la malle, c’est pour aller retrouver son pote Nico chez Balenciaga. Car quand mademoiselle « j’aime les jeans/tee-shirts à l’arrache » se met sur son 31, c’est uniquement en revêtant les merveilles de Nicolas Ghesquière, d’influence nettement futuriste depuis deux saisons, extra structurées, hyper robotisées. Avant goût.

 

Suite du bal des muses qui s’échangent, avec le come back de l’oiseau de Paradis, notre Vanessa nationale, qui se démantèle sur les pubs Miu Miu, délaissant Chanel pour la chouchoute des modeuses girly chic. Stylisme visionnaire également pour la marque italienne. Ne serait –il pas temps de dénoncer là, une tendance forte de la saison hiver?

 

Longchamps rempile avec Kate Moss, devenue ambassadrice de tellement de marques qu’on ne sait même plus quelle image elle véhicule vraiment…A ses côtés, le ténébreux mais néanmoins diaphane Gaspard Ulliel, en dandy débraillé parisien, le tout formant un joli couple, tout ce qu’il y a de plus photogénique.

 

 

Et qui se cache derrière cette main arborant une bague nœud d’inspiration vintage ? La moue de la Lou Doillon, reconnaissable entre mille, qui prête son image pour rajeunir celle de Chaumet ?...

 

Point de coup de foudre esthétique au fil de ses découvertes à mon goût, mais la confirmation d’une vérité structurelle de la logique marketing mode. Le people fait vendre et il n’a pas encore fini de se taper l’affiche. Et au risque de me répéter, on ne va pas pouvoir couper aux formes aérodynamiques avant gardistes pour l'hiver: à vos combis martiennes, décollage imminent.

 

 

Repost 0
Published by Laure - dans Clichés
commenter cet article
20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 22:08
Tout a commencé il y a presque un an maintenant. Abandonnée à mon triste sort entre quatre murs pendant un arrêt maladie de un mois, je me mets à prendre en photo mes pieds sous toutes les coutures.
Une sorte d'introspection plantaire, une évasion des orteils, l'errance de mes membres très inférieurs dans des lieux insolites.

C'est l'époque de l'avénement de myspace. Je mets les clichés nés de cette métaphore photographique de l'ennui sur ma page et banco, les commentaires d'encouragement se suivent...
Comme quoi il y a peut être aussi de l'esthétisme dans le ludique! J'entreprends alors d'améliorer cette série que je renomme très vite "Shoes just want to have fun" en référence on l'aura compris, à la fameuse chanson de Cyndi Lauper, kitshissime, qui prône l'amusement et la légèreté.
Du sur mesure pour ces prises de vues sans prise de tête, qui n'ont pour autre but que de figurer des lieux incongrus, familiers ou urbains, repères de mon environnement actuel.

Finalement dans ma tête, une histoire accompagne chacune de ces paires de chaussures qui incarnent des situations symboliques. Je ne livre les explications qu'à moitié en général, à travers des titres évocateurs qui laissent le choix de l'interprétation.
Car ce qui m'importe avant tout c'est l'impact visuel qu'elles peuvent avoir et sûrement pas la prétention à véhiculer un message.

Ou alors peut être le seul auquel je tiens: l'accessoire (ici la chaussure) est à double tranchant. C'est un plus indéniable, "la cerise sur le style", le petit luxe de silhouette, l'objet du désir, mais c'est aussi la désignation au niveau sémantique, du comble du dérisoire... C'est un peu le résumé de ma vision de la mode, futile mais tellement attirante dont ces clichés seraient la métaphore.
Ces chaussures marquent le passage d'êtres humains, elles racontent des passions, des situations.
Voyez pourquoi je ne voulais pas m'apesantir sur le pourquoi du comment!
So just have fun!!
Et si jamais l'une d'entre vous connaît des bar/restos parisiens qui font expo photos, je suis preneuse, mon dernier plan étant tombé à l'eau.


Vinyl cuisine


Pénélope


Les souliers délacés


Contraversion


Station météo


Dérapage nocturne



To be continued...





Repost 0
Published by Laure - dans Clichés
commenter cet article

A Propos

  • : Mode Opératoire
  • Mode Opératoire
  • : Blog mode à tendance rock et à variations littéraires et musicales. Mode en séries, découverte de créateurs, vente en ligne de mes créations bijoux (INDIE), revue de must have, chroniques de bouquins et de CDs, vide-dressing...
  • Contact

  • Laure
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique

E SHOP BIJOUX/ INDIE

Cliquez pour découvrir mes collections de bijoux sous la marque INDIE

HomePage Indie

 

Et suivez les actualités de la marque sur la page facebook:

INDIE-copie.jpg

Recherche

PINTEREST

Follow Me on Pinterest