Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 14:19


Pour celles qui jugent qu'elles ne savent pas déjà tout de moi, vous pouvez jeter un oeil à cette petite interview réalisée par Pauline et publiée sur son blog aujourd'hui. Très touchée que cette adorable blogueuse (qui me fit redécouvrir LA fameuse robe à chaînettes H&M que je cherchais partout en vain...), m'ait demandé de répondre à ses questions pour cette rubrique récurrente chez elle.
 
Et pour la peine, avant de vous faire part du look concocté avec cette petite robe/bonheur sur mon blog ce week-end, un lien vers mon premier article messieurs sur Sarenza.com. En attendant la publication d'ici demain, de mon premier article "look" sur leur blog en mode bottine.
D'ici là je vais me préparer psychologiquement à mes premières ventes presse Dreyfuss ce soir... Carnage en prévision. Je vous en dirai des nouvelles.


 
Repost 0
Published by Laure - dans Au programme
commenter cet article
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 23:25
Les chaussures me rendent dingue. Parlons franc. Si je pouvais j'en changerai tous les jours. Plus pratiques qu'un sac qu'il faut vider tous les matins pour prendre son cousin, la shoe s'enfile en 2 secondes et donne tout son sens à un look. Sculpturales, ludiques, stylées, vintage, je les aime toutes avec la même admiration, la même attention, de l'ordre de celle que l'on peut porter à un objet de collection.

Il était donc prévisible que je me penche sur le sujet de plus près. C'est chose faite à dater d'aujourd'hui où je commence une collaboration avec Sarenza.com, en tant que contributrice du blog. Vous pourrez donc y trouver 3 fois par semaine, mes tribulations shoesesques avec des actus le lundi, des What to shoes pour messieurs ou les pieds dans le plat pour mesdames le mercredi, un look porté avec shoes à l'appui le vendredi. Une fois par mois un créateur, une personnalité, une connaisseuse m'ouvrira également son placard. Et ma première invitée ,que vous pourrez retrouver en fin de semaine sur le blog de Sarenza, ne devrait pas vous être étrangère...

Parenthèse chaussure:


LOUISE GOLDIN/ TOP SHOP COLLECTION S/S 10


J'en profite pour attirer votre attention sur ces modèles absolument incroyables de Louise Goldin pour Top Shop. Une création artistique plus qu'une chaussure, une folie plus qu'un must have.... Bref le genre de shoes qui donne à réfléchir.



Repost 0
Published by Laure - dans Au programme
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 20:28


Il y a 6 mois déjà, j'écrivais ce papier qui malheureusement ne trouva jamais preneur dans un magazine... Qu'à cela ne tienne, il ne sera pas perdu pour tout le monde!! Vous pouvez le consulter dans l'onglet "Pages" de mon blog, où vous découvrirez également d'autres articles si  vous le souhaitez. Certains publiés par JalouGallery.com, d'autres, vestiges de mes heures d'écriture. Mais le prochain article sera le bon je crois... Je vous tiens au courant dès qu'il sera publié pour de vrai, le premier article, dans un vrai magazine. Le premier d'une longue série... j'espère!!

C'est ici que ça se passe:

Repost 0
Published by Laure - dans Au programme
commenter cet article
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 15:36


J'ai vu Léon 3 ou 4 fois. C'est rare. Déjà parce que la plupart du temps je préfère m'en tenir à un seul visionnage des films, pour ne jamais risquer de les désaimer quand ils m'ont vraiment plu du premier coup. Ensuite parce que je ne suis pas une inconditionnelle de Besson. Mais ce film là, je l'aime. J'ai du mal à dire pourquoi. Si ce n'est la voix rauque de Jean Reno, sa bonhommie de bad boy au grand coeur dans le film, ou le jeu incroyable de Gary Oldman, excellent acteur de la cruauté et de la folie. Quand j'y pense c'est peut-être elle, Natalie Portman, gamine espiègle à l'époque, devenue superbe femme élégante et mutine qui me l'a rendu si attachant.

Quand je suis tombée sur la couv du non moins légendaire V Magazine, j'ai eu envie de la publier sur ce blog où,
finalement,  je ne fais que collecter tout ce que j'aime. Je la trouve d'une efficacité fantastique: sobre et sophistiquée, harmonieuse et détonante, moderne et surannée à la fois. Un ensemble de contrastes idéalement dosés.  Et elle, Natalie. Ce visage parfait, plein de caractère, de suggestions, ses traits délicats, son regard aguicheur. Comme quoi il y a du beau, de l'esthétisme même dans le dur, même dans l'audace.

Un jour j'ai croisé Natalie Portman avec un grand barbu sur la Croisette pendant le festival de Cannes. Si je ne m'étais interrogée sur l'identité de ce géant (la demoiselle étant plutôt mini format, la différence était donc saisissante...) qui s'est avéré n'être autre que son ex amoureux le prometteur Devendra Banhart, je n'aurais pas forcément reconnu Natalie Portman. Jeune fille simple en jean/ baskets marchant sereinement dans l'anonymat d'une Croisette matinale encore désertique.

Mais c'est aussi ça la beauté. Des coups d'éclat, un plein phare sur une fille somme toute assez normale, un peu plus gracieuse que la moyenne, un peu plus brillante aussi  reconnaissons-le.... C'est peut être la grâce de moments où les artifices, l'apparence, la mode donc aussi, subliment ce qui préexiste en chacun. Une harmonie, des atouts, une attitude, un style.
Il n'y a pas de beauté dans l'éternité sauf dans les oeuvres d'art rendues immortelles. Mais il y a finalement de la beauté à chaque coin de rue, à chaque instant, cachée derrière le quotidien, tue par l'environnement, révélée par la magie d'une photo, d'une mise en scène, d'un vêtement, d'un maquillage.... C'est aussi pour ça que j'aime la mode, qui met le beau à portée de tout le monde.
Repost 0
Published by Laure - dans Au programme
commenter cet article
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 20:59
Facebook a du souci à se faire.... Car le dernier cri en matière de tag se passe sur la blogosphère. Habituellement je suis plutôt du genre à ne pas faire suivre les "chaînes" que l'on reçoit par mail mais celle-ci est plutôt bon esprit puisque finalement: qu'est ce que la blogo, si ce n'est une toile géante de nénettes modeuses qui se renvoient la balle?

Alors merci à Pauline qui m'a donc choisie parmi ses blogs préférés et passé le flambeau par la même occasion. En attendant de me retrouver chez elle sous forme d'interview (très flattée de son intérêt pour mon blog)..., je me prête donc au jeu de cette chaîne à but instructif.


Premièrement les règles du jeu:
1. Remercie celui qui t'a donné l'award
2. Copie l'award
3. Poste le sur ton blog
4. Dis nous 7 choses que tes lecteurs ne savent pas de toi
5. Mets les liens de 7 bloggueurs
6. Préviens les qu'ils ont gagné un award à leur tour

7 choses que vous ne savez pas encore sur moi: (s'il en reste....)

1 - Mon premier pas dans la mode a eu lieu quand j'avais à peine une dizaine d'années. C'était dans le showroom de Yohji Yamamoto et je fus immortalisée avec un chapeau tressé à ses côtés, par ma tante qui travaillait dans le milieu et m'y avait emmenée car je montrais déjà des signes explicites d'intérêt pour la mode... Alors que cette maison pourtant si créative, si prestigieuse, si avant-gardiste bat de l'aile, j'ai plaisir à me rémemorer cette première incursion mode avec un grand monsieur du milieu.

2 - Quand j'avais 13 ans, j'étais abonnée à Max, un magazine pour monsieurs aimant les femmes... un peu denudées. Mais aussi l'un des magazines mettant en scène les fameuses top modèles, stars de nos années 90. Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître....J'avais retapissé ma chambre avec les posters de ces femmes fatales, mon père s'inquiétant quelque peu de voir atterir dans sa boîte aux lettres un magazine pas vraiment destiné aux jeunes filles!

3 - A 15 ans j'ai commencé à prendre mes premières "photos de mode" avec mes copines pour mannequins. Je les faisais poser dans des maisons délabrées, je shootais avec un vieil argentique que je ne savais pas vraiment utiliser mais qui faisait des photos canons. J'ai même quelques images filmées de défilés de mode organisés dans mon couloir sur un fond musical de Georges Michael... Que celle qui n'a jamais écouté ce mec me jette la pierre!

4 - J'ai assisté à mes premiers vrais défilés vers 17 ans. Il m'est même arrivé d'y aller seule, avec la chance de récupérer des premiers rangs parfois... Et j'ai fait tout mon possible pour ne jamais rater ceux de Chloé, ma marque de prédilection, à l'époque menée par Stella Mc Cartney et ses bikinis à banane...Je me souviens d'avoir été éblouie par la beauté de ses mannequins si féminines, si fragiles et sensuelles à la fois et de m'être dit qu'un jour je mettrais le pied dans cette maison...

5 - Et puis j'ai mis la mode de côté un temps parce que je ne savais pas créer et que pour moi il n'y avait pas d'autres métiers possibles que styliste dans ce milieu... Du coup , j'ai fait une maîtrise de lettres modernes. Et au grand damne de mon prof à la Sorbonne, si classique et conventionnelle, j'ai choisi de parler de deux oeuvres d'Amélie Nothomb. Ce qui m'a valu une longue correspondance épistolaire avec cet écrivain terriblement de son temps qui a fait preuve d'une générosité hors pair en répondant à toutes mes questions et qui a même pris la peine longtemps, de me passer un coup de fil à chaque rentrée littéraire pour savoir si j'avais aimé son dernier roman....C'est certainement d'elle, qui s'efforce de répondre à chacun des milliers de courriers qu'elle reçoit, que je tiens l'envie de répondre à chacun de vos commentaires. Mais ne m'en veuillez pas si je n'y arrive pas toujours!

6 - Mais je n'ai pas perdu de vue totalement mon objectif. Une fois mes études finies, j'ai embrayé sur des stages dans la comm car je voulais quand même arriver à mettre un pied dans cette p....n de mode quoiqu'il advienne. Et un jour il y a eu cette annonce  de stage au service de presse de Chloé. J'ai sauté dessus et j'y ai passé un an où j'ai appris les bases du métier que je fais aujourd'hui et où j'ai vécu de vrais moments de "mode". Avant et pendant les défilés, dans les showrooms commerciaux, pendant les shoppings avec les journalistes... Une petite fierté que de m'assurer que le Vogue US reçoivent en temps et en heure un look parti à l'autre bout du monde, avec un anglais très frenchie qui a quand même réussi à lui faire passer la douane! Une autre que d'accompagner ma supérieure pour faire un shopping dans la boutique avec Lenny Kravitz pour sa chère fille Zoe à qui il dédia une chanson que j'avais écouté toute ma jeunesse...Un grand bonheur de repartir les bras chargés de cadeaux et de commandes à 30 % du prix boutique comme vestiges d'une époque où j'ai pu approcher le luxe de près, avec ses vertiges comme ses désillusions.

7 - Puis je suis devenue attachée de presse pour de bon. Et j'ai continué à écrire, ce dont je ne peux pas me passer, comme vous pouvez le voir! J'ai créé ce blog, il y a 1 an et demi, un magazine internet du même nom avec deux complices il y a presque un an, écrit 2 bouquins, j'ai pigé pour le site des Editions Jalou (Jalouse, Officiel, Muteen...) sur JalouGallery.com (Les Mots de Laure) et je lutte pour être publiée un jour dans un vrai magazine de presse écrite mode. Et peut-être que dans quelques jours je reviendrai avec une bonne nouvelle à ce sujet pour vous... Peut être même deux, tiens!

Ok ça fait plus que 7 choses, mais bon je suis encore sur mon blog quand même, je peux bien dire ce que je veux!! Après ça je pense qu'il ne vous manque plus que ma taille de soutif et vous savez tout de mon panorama mode.

Et maintenant, les nominés pour l'award du meilleur blog sont:

- PUNKY B: ça vous la cloue ça!! Parce que cette fille est encore plus jolie et plus adorable en vrai que sur son blog

- FASHION TOAST: parce que Rumi est typiquement le genre d'américaine pas du mauvais côté du style US...Elle a le méritéede porter des compensées vertigineuses non stop et d'avoir un look très recup hyper perso et très stylé

- STILETTOSTETICO: un blog de garçon, ambiance ma période "Max", avec que des beautés voluptueuses à se damner... Un lecteur assidu et fidèle de mon blog, fétichiste de la chaussure, à qui je fais l'affront de porter des Dr Martens et qui me reste fidèle depuis le tout début avec des commentaires masculins très inspirés, qui apportent un autre point de vue à ce blog de fille!

- WEAR OFF DUTY: une véritable encyclopédie en images des socio-styles de notre époque, tenu par une fille au look incomparable, hyper contemporain ...et amie!

- LE MODALOGUE: un blog de culture mode mais pas que.... Une très bonne plume aussi.

- LE BLOG DE FONELLE parce que cette femme est folle et qu'il est bon d'avoir des gens avec tant d'humour dans un milieu qui pêche parfois par son manque d'autodérision

- UNLIMITED CLOTHES: une découverte récente du blog de la jolie belge Cyrielle, précis, efficace, sobre comme savent si bien le faire les belges!

- GOO GOO EYES: un blog tout jeune sur le design tenu par une très bonne amie dont vous allez entendre parler dans mon prochain post. Parce qu'il n'y a pas que la mode voyons les filles
!!



Repost 0
Published by Laure - dans Au programme
commenter cet article
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 21:09
 


Si on m’avait demandé il y a encore quelques jours mon sentiment sur le monde de la mode, il n’aurait pas forcément été si élogieux que ne pourrait le laisser penser mon statut de blogueuse mode... Mais depuis cet après-midi, je vis un regain d’enthousiasme  exalté à l’égard de cet art qu’est la mode. Un art qui explose dans toute sa complétude à l’occasion des défilés.

Par la grâce de mon cher métier de Rp, j’étais aujourd’hui au défilé d’Ann Demeulemeester. Autant dire LE rendez-vous de la fashion week que j’aurais choisi si on m’avait laissé le choix. Il y a un an déjà c’était le prodige de Gareth Pugh qui m’avait subjuguée. Cette saison je vote mille fois pour la constance magnifique de l’anversoise Demeulemeester qui s’est jouée au Couvent des Cordeliers à Paris. Un lieu déjà très connoté en soi ou j’ai vécu une expérience quasi mystique, n’ayons pas peur des mots !

 

 

 

 


Après des débuts difficiles, chaleur intense dans une jolie robe en soie Yohji Yamamoto vintage prêtée par ma maman, piétinage en standing par une horde d’hystériques modeuses particulièrement dangereuses, gestion des détails cruciaux du positionnement d’un cadreur, me voila collée au dos de l’organisatrice qui s’affole de l’affluence alors que le défilé s’apprête à commencer... Et là, à deux doigts de tringler ma voisine grincheuse, je me fige ainsi que l’ensemble de la salle, tandis qu’une musique douce amplit le lieu saint, que les rampes lumineuses s’allument au milieu des vitraux et que des lianes en bichromie apparaissent sur le catwalk. Jupes fourreaux traînant nonchalamment par terre, sur des pieds chaussés de compensées multi-bouclées absolument addictives, le look Demeulemeester est un régal pour celles qui se moquent des tendances, mais qui se reconnaissent dans cette identité gothico-chic, romanti-rock, bardoumodeuse. Sans évanescence mièvre, mais avec une fluidité contrastée de caractère, Ann Demeulemeester égraine les looks d’un vestiaire idéal. Intemporel mais contemporain, stylé mais modéré.

 

 

 


 

Break sonore en milieu de show, pas un bruit dans la salle, il y a comme une atmosphère de recueillement, une accalmie fédératrice dans la frénésie de la fashion week, un moment de grâce ultime qui annonce la vague d’émotion portée à son paroxysme par la voix enveloppante d’une mélodie masculine qui étreint les tripes. La collection est belle, Ann Demeulemeester est fidèle à son identité, sans faillir elle décline sans extravagances mais avec un génie sans cesse renouvelé, cette silhouette si rock, si minimaliste, si envoûtante qui est sa patte incomparable, immuable et fantastique.

En backstage après les applaudissements sincères d’un public conquis, (mais déjà il faut bien le dire après les années d’expériences, acquis) une mannequin pleure dans les bras d’ Ann, la discrète. Touchée par la beauté d’un show d’une sobriété émouvante, derrière un rideau de zips portés sur la tête, (emblèmes récurrents de cette collection), elle symbolise parfaitement l’ambivalence de la mode Demeulemeester : force et fragilité, douceur et tempérament, sensibilité et brutalité, mélancolie et bien-être. Un joli, vrai moment de mode comme il y en a finalement peu.

Repost 0
Published by Laure - dans Au programme
commenter cet article
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 11:22

La Big Four bat son plein depuis deux semaines, s'apprêtant à faire une halte parisienne dès le 30 septembre.

Pour avoir eu un jour la chance d'être à Londres pendant la fashion week, je dois dire que la capitale britannique est de loin celle où l'on perçoit pleinement le sens du mot "mode".
Créativité, fantaisie, avant-gardisme. Moins frimeuse que la parisienne, plus déglinguée que la milanaise, la London Fashion Week est un régal des yeux sur les catwalks comme dans la rue. Elle bouscule les codes, elle se débarrasse des convenances et elle génére chaque année de nouveaux talents qui périclitent en une saison ou s'offrent un ticket pour une grande maison.

A New York, le style preppy, collègienne, façon pom pom girls "sortie de stade" fait fureur. Le Super Ball n'a qu'à bien se tenir!

LONDON S/S 10

 


NEW YORK S/S 10 

Repost 0
Published by Laure - dans Au programme
commenter cet article
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 23:55


EDITO

Le monde de l’art new yorkais pleure depuis cet été la disparition de deux de ses icônes artistiques les plus emblématiques : Dash Snow et Merce Cunningham. Symboles de l’avant-garde new yorkaise, de la modernité du vivier de talents qui y éclot depuis toujours, ces deux artistes sont seulement la part émergée de l’iceberg… Dans leur sillage, la relève est assurée. En mode, musique, beauté, cinéma, la Grosse Pomme sait de quoi elle parle… City préférée des français, malgré son hégémonie indiscutable sévèrement ébranlée depuis 2001… Le 11 septembre a fissuré les certitudes et laissé apparaître une ville à forme humaine, plus sensible car plus fragile. Une ville qui se rapproche de plus en plus de Paris, autre foyer de culture et d’inspiration indéniable. En France, on se laisse imprégner par les courants underground new yorkais, on puise avidement dans une culture d’ouverture, de risques et d’ambition. Mode Opératoire a voulu mettre en regard les nouveaux visages de la liaison Paris/ New York. Embarquement immédiat.

Rencontre avec des figures de la nuit : Marc Zaffuto de la Club Sandwich mi-parisienne, mi-new yorkaise et ambiance clubbing from NYC avec Harley Viera Newton et Cassie Coane. Pour l’art, questions à Kathy Grayson, historienne de l’art & Paolo Barzan, instigateur de la fondation DEPART,  au sujet de l’exposition New York Minute ou passage en revue du design épuré et visionnaire des frères Bouroullec. 

Conseils en musique avec les playlists du trio rock The Misshapes  vs sélection électro hyper pointue de DJ Chloé, made in Paris.

En mots, liste de lecture du jeune et prometteur Boris Bergmann, prix de Flore du lycéen en 2007 ou retour sur un classique du thème de la jeunesse new yorkaise, l’Attrape-Cœurs de J.D Salinger.

Le cinéma part à la rencontre de la mode, avec une interview de la « montante » Joséphine de la Baume et une chronique de l’incontournable documentaire de la rentrée, The September Issue, décortiquant le travail de la Pythie US, Anna Wintour. Mode toujours, avec deux griffes emblématiques de chaque ville : l’élégance parisienne du chausseur Christian Louboutin et le casual downtown de Sophomore. Inspirations vestimentaires pour ivresse nocturne dans le Mode en série « Party Time » ou le portfolio « I ♥ » .Finalisation du look avec le best of des marques de make up de Paris à New York dans « Beauty in the City ».

Et pour ceux qui voudraient pratiquer pour de bon l’échange culturel, notez bien les adresses de Dana Veraldi, créatrice de la marque Deer Dana à New York.

Mode Opératoire vous souhaite bon voyage.

 


Nouveau numéro du webzine en ligne sur:

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Laure - dans Au programme
commenter cet article
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 14:21


Samedi dernier avait lieu au Palais Royal, le street fashion show Grazia pour le lancement du magazine mode et people tant attendu. Au programme un défilé des looks de la rue castés pour l'occasion. A mon goût les meilleures surprises étaient à chercher du côté de l'assistance. Voici donc trois looks dont s'inspirer: une veste à épaulettes à faire soi-même en cousant des perles ou des chaînettes pour redorer le blason d'un vieux blazer, un chapeau à oreille glané dans un magasin de déguisement pour enfant à arborer comme couvre chef incontournable de l'hiver (j'y reviens dès demain) ou une voilette très glam pour un look retro rock comme ce premier look qui reste définitivement mon préféré.










Repost 0
Published by Laure - dans Au programme
commenter cet article
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 21:42



Plaisir, passion, curiosité… Tel était notre credo en lançant Mode Opératoire. Pousser la logique jusqu’au bout, alors que le magazine fêtera bientôt ces déjà 6 mois d’existence, c’était l’occasion de renouveler notre vœu, en choisissant de parler de nos coups de cœur, ancrés ou récents.
La mode et la culture foisonnent de talents. Certains sont passés dans la lumière et nous n’apporterons ici qu’une pierre à l’édifice. D’autres sont en devenir, en plein essor, et nous avions envie à notre petite échelle, de les mettre en avant. Certains se sont retrouvés sur notre chemin et leur travail nous a paru mériter une attention à la hauteur de la passion qu’ils y mettent. Pour les autres, nous ne ferons certainement que partager avec d’autres adeptes, une estime bien légitime. Voilà donc l’occasion de les réunir tous dans ce numéro « Crush », sans dénominateur commun, si ce n’est celui de notre admiration.
Mode : Hussein Chalayan concepteur de génie partage la vedette avec notre héroïne de la série mode. Focus sur Natalia Brilli et son cuir barock et Origami Jewellery et ses trésors de pliages en métal. Talents : rencontre avec Céline Dahnier, jeune réalisatrice new yorkaise qui nous parle de son documentaire Blank City, en compétition cette année au festival de Tribeca… avec Sébastien Delahaye, alias enDE, peintre dont les toiles seront à découvrir au Grand Palais en septembre…avec Chichi Menendez photographe à la recherche de la vérité… avec Arnaud Maillard, espagnol d’adoption et ex bras droit de Karl Lagerfeld, qui nous donne ses bonnes adresses madrilènes. Musique : une playlist et une interview : le rock décapant d’Izia et le son alernatif entre pop, folk et trip hop du duo prodigieux Aaron. Lecture : mot compte double pour Samuel Benchetrit avec sa liste de lecture et la chronique de son nouveau roman « Le Cœur en Dehors » et conseils en littérature de Claire Legendre. Cinéma : carte de blanche à notre collaborateur et expert Sandy, qui nous parle du film d’auteur japonais, L’Ile Nue. Design : décorticage par l’objet, du travail novateur et rafraîchissant de la team française des 5.5 designers. Beauté : on constate en produits que « Le noir est un refuge de la couleur »…Sans oublier les news qui font, d’après nous, l’actualité à retenir des semaines à venir.

Notre dernier souhait : que nos propres coups de cœur fassent de ce Mode Opératoire votre crush à vous !

A découvrir sur: http://www.mode-operatoire.com
Repost 0
Published by Laure - dans Au programme
commenter cet article

A Propos

  • : Mode Opératoire
  • Mode Opératoire
  • : Blog mode à tendance rock et à variations littéraires et musicales. Mode en séries, découverte de créateurs, vente en ligne de mes créations bijoux (INDIE), revue de must have, chroniques de bouquins et de CDs, vide-dressing...
  • Contact

  • Laure
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique

E SHOP BIJOUX/ INDIE

Cliquez pour découvrir mes collections de bijoux sous la marque INDIE

HomePage Indie

 

Et suivez les actualités de la marque sur la page facebook:

INDIE-copie.jpg

Recherche

PINTEREST

Follow Me on Pinterest