Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 22:57
Comme tous les mois, descente à la Fnac et achetage de CDs variés pour faire vivre les artistes (ceci est un message subliminal contre le téléchargement illégal...)

BENJAMIN BIOLAY / LA SUPERBE



Soyons très clair, je suis amoureuse de ce mec. Donc forcément cette critique sera tout sauf objective. J’aime les hommes « canailles », ceux qui ont eu un peu mal du côté du cœur, qui ne sont pas tout à fait clean, qui marchent le long du précipice et qui en sortent quelque chose de très très beau. J’aime ceux qui utilisent des mots a priori ringards pour parler de sentiments absolus. Alors oui j’aime Benjamin Biolay, superbe exactement comme le titre de son album. Avec sa voix ténébreuse enveloppante, son orchestration sublime, ses textes émouvants pas larmoyants. Et j’aime la Superbe, un double Cd comme seul des labels ambitieux comme Naïve peuvent sortir au prix d’un seul. Bravo et merci.


MUSE / THE RESISTANCE


Oui, j’ai écouté Europe et son tube planétaire et j’ai écouté Queen et placardé les posters de Freddy Mercury dans ma chambre d’ado. Mais jamais, ô grand jamais je n’aurais voulu écouté le dernier album de Muse si j’avais su qu’il s’agissait d’un mix douteux de ces deux groupes phares des 80’s. J’ai été bouleversée par des titres comme Blackout, émue par Unintended, grisée par Hysteria... échaudée par Black Holes and Revelations... et logiquement abattue par leur dernier album donc, The Resistance. Un grand ouf à l’écoute de Exogenesis Symphonie part 2 ( Cross-Pollination) ou comment trouver un nom de chanson indigeste cela dit. Il y a là les symptômes rassurants de Muse, des envolées lyriques, du rock (entre deux niaiseries pop heureusement) en mode piano, de la voix pénétrante. Album construit comme un opéra rock... oui certes, c'est aussi ce qu'on dit du spectacle sur Mozart créé par Dove Attia...



THE DEAD WEATHER/ HOREHOUND




Peut-on décemment faire de la m.... quand on a dans son groupe Alison Mosshart (des Kills) au chant, Dean Fertita (de Queens of the Stone Age) à la guitare, Jack Lawrence (des Raconteurs) à la basse, et Jack White (des White Stripes) à la batterie? (également fondateur du label qui produit donc ici son premier opus absolument réussi, Horehound). Bah non on ne peut pas, et on ne le fait pas d'ailleurs. Je n’avais pas aimé du tout the Kills, en revanche la pêche de Queens of the Stone Age, et le dark un peu massif des Whites Stripes avaient déjà eu raison de moi. Un album nimbé de poussière cradingue qui ressemble de vachement près au vrai rock... Avec la colère d’une Janis Joplin, la noirceur des Doors et un grain de Joan Jett. Une rythmique bien lourde, un son brut, un peu sourd, presque cacophonique parfois. On se croirait spectateur d’un bœuf improvisé qui tourne au miracle. The Dead Weather me réconcilient donc avec les groupes de rock en The.

Repost 0
Published by Laure - dans Décibels
commenter cet article
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 23:00

Ca fait des mois que ça me trotte dans la tête. Teindras, teindras pas... Plus clair, plus foncé. ..Marre d'entendre les coiffeuses insulter ma couleur naturelle "un peu fade non?"... ON NE NAIT PAS AVEC DES CHEVEUX EBENES SUR PEAU BLANCHE. Donc il va bien falloir me résoudre à agresser mon cuir chevelu si je veux obtenir ce noir profond qui sied si bien à cette jolie poupée dark de Leigh Lezark.
Djette du combo the Misshapes, égérie de Mango cet hiver et il y a quelques temps chez Gap, guest star d'épisodes de Gossip Girls et nouvelle coqueluche des front rows. Et quand je pense que ma coiffeuse a sacrifié mon long plongeant en m'expliquant que, capillairement parlant, ça ne se faisait pas... On m'a menti.
Ce long dégradé vers l'avant, c'est tout ce que je demandais et me voilà à faire ma midinette devant cette beauté froide aux looks implacables. Je ne suis donc pas guérie de ma soif de noir....Coiffeuses, je n'ai pas fini de vous pourrir la vie. Promesses de brune terne.


Repost 0
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 20:39

Les passionnés me comprendront. J’aime la passion. Un pléonasme ? Non juste une obsession. Vivre sans passion, c’est vivre sans raison. Et ce n’est pas seulement pour la rime que je vous sors ce lieu commun... C’est parce que j’en suis intimement convaincue.

Sur le créneau de la passion je pense que les auteurs allemands de l’époque romantique comme Goethe avaient déjà tout dit. On m’a fait remarquer récemment que mon style d’écriture (en dehors de ce blog) ressemblait à celui de Stefan Zweig. Je me suis aussitôt replongée dans la lecture de 24h de la vie d’une femme, l’une de ses œuvres lue il y a quelques années et également dans la découverte de Lettre d’une inconnue paru récemment. Aurais-je la prétention de dire que je me suis retrouvée dans le style des lignes de cet auteur hyper sensible qui dépeint la passion (amoureuse en l’occurrence) avec une précision du sentiment absolument renversante ?

Certainement pas. Mais en revanche je me suis reconnue dans la brutalité du sentiment qui est décrit, dans l’incroyable magie de cette passion, dans sa cruauté aussi. Je me suis reconnue dans la cadence haletante des sentiments croissants, dans le paroxysme d’une béatitude que seule la passion tutoie. Je me suis retrouvée dans les détails d’un ressenti qu’il est si dur de capturer, ce que Zweig accomplit avec un talent inégalé il faut bien le reconnaître.

Chaque ligne, chaque circonstance m’a rappelé un événement vécu. Des dizaines de fois j’ai souri en pensant à mes propres expériences, à mes propres sensations en parcourant ces deux oeuvres. Des dizaines de fois j’ai repoussé le livre bouleversée par la pertinence du sentiment décrit, décontenancée par cette évidence si difficilement dicible, émue par la réminiscence nostalgique qu’il a provoqué. Je l’ai repoussé aussi pour toutes les douleurs enfouies qu’il a su réveiller en quelques mots.

Est-ce que toute une vie peut basculer en 24h ? Bien entendu. Est-ce que la passion est la meilleure raison pour tenter ce virage radical ? Certainement.

Chaque passion est différente en but et en motif. Mais son accomplissement, son monopole sur le cœur, son emprise sur soi sont communs à tous les passionnés je crois. Elle étreint sans laisser le choix, elle détourne de tout, du reste, du raisonnable parfois. Elle comble d’un bonheur extatique absolument indescriptible et tout à fait subjectif et parfois elle détruit avec la même puissance avec laquelle elle a su nous rendre heureux. C’est exactement le propre de la passion, cette ambivalence, ce danger aussi irrésistible que préoccupant, aussi grisant que néfaste.

Heureusement que certaines d’entre elles sont moins nuisibles que d’autres. Et si je passe des heures à écrire passionnément ce blog, à y parler de mode et de superficialité réconfortante, c’est peut-être parce que certaines passions n’ont de risques que matériels et que celles-ci doivent donc être vécues sereinement, sans complexes, sans craintes car elles sont pur plaisir. Je suis d'ailleurs particulèrement touchée par vos commentaires qui prouvent que cette passion arrive à transparaître à travers ce blog.

Pour toutes les autres passions, je laisse à chacun d’entre vous le soin de juger de leur légitimité... Et je vous quitte en musique avec l’une des chansons les plus sensuelles en la matière, qui m'a rattrapée tout à l'heure dans le métro... Parce qu’entre autres passions,j’ai également celle de la musique... Mais promis, je ne sortirai pas mon grand couplet ce soir à ce sujet !

 





 


Repost 0
Published by Laure - dans Les mots
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 16:46


Rien de tel qu'un peu de lumière en ces jours de grisaille déprimante. Moi qui vous ai plutôt habitués à du noir à toutes les sauces, voici un look tout en couleurs qui ne confirmera pas la règle.
Pour celles qui ne suivent pas nécessairement mon blog depuis toujours, vous n'avez peut-être pas connaissance de ma passion pour Heimstone, cette jeune griffe qui, je dois bien le dire, a enfin réussi à combler toutes mes attentes.
Si je passe mon temps à m'acheter de la mode kleenex chez H&M ou Zara, c'est que je n'ai pas les moyens de me payer les pièces de créateurs compte tenu de la cadence de mes envies... Pour autant il m'arrive de m'autoriser quelques coups de tête. Et la seule adresse à laquelle je suis certaine de ne pas me tromper, c'est chez Heimstone.
Parce que si j'avais du donner mes consignes de style pour du sur mesure, j'aurais donné exactement les détails de ce qui inspire cette marque.


Premièrement j'aime les robes, plus que les pantalons finalement. Comme quoi je ne suis pas encore un garçon fini. Et chez Heimstone, c'est le temple de la robe.
Ensuite parce que j'aime le rock et que quand j'enfile ma robe à clous, ma tunique style perfecto ou ma robe à pressions, je n'ai rien de plus à faire. Et pour une maniaque de l'accessoirisation qui a toujours tendance à en faire trop, ça me fait des vacances.
Enfin parce que j'aime l'idée de pouvoir ressortir de saisons en saisons des pièces qui  quoiqu'il en soit, représentent un investissement, sans avoir l'impression d'être totalement hors mode.



Et comme chez Heimstone, on crache pas trop sur Michael Jackson, on avait fait une robe très inspirée de son look indéniablement prescripteur.
Et comme chez Laure on a de la chance, et bien on a investi dans cette robe en soldes l'été dernier et on peut y aller de sa petite dédicace mode aujourd'hui.
Amies du moonwalk, bonne soirée.


Robe Heimstone
Bracelet H&M

Crédit photos: Gregory Favre

Repost 0
Published by Laure - dans Mode en série
commenter cet article
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 22:25

Croyez-vous qu'avec un nom pareil on peut faire les choses comme tout le monde? Et bien non. Eudoxie était certainement prédestinée à être une fille un peu marginale, parfois même un peu bizarre et grand bien lui fasse car dans un monde de mimétisme et de nivellement, il en  faut des qui sortent du lot.
Alors le problème c'est qu'Eudoxie, le shopping c'est pas son truc et parfois je la menace même de tout brûler dans son placard, si elle remet encore ce tee -hirt avec lequel je l'ai vue il y a 15 ans déjà...Oui mais voilà, au milieu de tout cela il y a des merveilles, du vintage, car depuis toujours elle a le sens du mot "millésimé" dans le sang. Et c'est exactement ce qu'il lui faut,:de l'unique, de l'intemporel comme elle.
Avec un mari derrière les platines et un bébé à croquer, Eudoxie est architecte  d'intérieur, décoratrice, designer, comme l'indique à peine son appart... Avec les pièces clés de son vestiaire et un petit shopping de mon côté, nous lui avons concocté quelques looks qui lui ressemblent. Pour faire ressortir une fraîcheur assez british contrastant avec un glamour très 80's. Comme quoi, il ne faut surtout pas gommer les différences, car ce sont elles qui forgent une identité. Et là je crois que j'en tiens une bonne!
Eudoxie où la rencontre de Starsky et Hutch et de Justice. Autant dire un mélange a priori improbable mais qui détonne. Inspirations.





Blouson et chemisier vintage
Bracelet ELA STONE






Veste vintage
Legging AMERICAN APPAREL
Shoes ASH
Bracelet perso





Gilet CHLOE
Pantalon et shoes perso
Foulard fripe EPISODE
Broche vintage
Bagdes perso
Brcohe léopard LES NEREIDES pour PRINCESSE TAM TAM




Veste vintage
Tee Shirt DENIM GALLERY
Jean MELTIN' POT
Broches perso






Robe FRED PERRY
Repost 0
Published by Laure - dans My style and I
commenter cet article
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 20:59
Facebook a du souci à se faire.... Car le dernier cri en matière de tag se passe sur la blogosphère. Habituellement je suis plutôt du genre à ne pas faire suivre les "chaînes" que l'on reçoit par mail mais celle-ci est plutôt bon esprit puisque finalement: qu'est ce que la blogo, si ce n'est une toile géante de nénettes modeuses qui se renvoient la balle?

Alors merci à Pauline qui m'a donc choisie parmi ses blogs préférés et passé le flambeau par la même occasion. En attendant de me retrouver chez elle sous forme d'interview (très flattée de son intérêt pour mon blog)..., je me prête donc au jeu de cette chaîne à but instructif.


Premièrement les règles du jeu:
1. Remercie celui qui t'a donné l'award
2. Copie l'award
3. Poste le sur ton blog
4. Dis nous 7 choses que tes lecteurs ne savent pas de toi
5. Mets les liens de 7 bloggueurs
6. Préviens les qu'ils ont gagné un award à leur tour

7 choses que vous ne savez pas encore sur moi: (s'il en reste....)

1 - Mon premier pas dans la mode a eu lieu quand j'avais à peine une dizaine d'années. C'était dans le showroom de Yohji Yamamoto et je fus immortalisée avec un chapeau tressé à ses côtés, par ma tante qui travaillait dans le milieu et m'y avait emmenée car je montrais déjà des signes explicites d'intérêt pour la mode... Alors que cette maison pourtant si créative, si prestigieuse, si avant-gardiste bat de l'aile, j'ai plaisir à me rémemorer cette première incursion mode avec un grand monsieur du milieu.

2 - Quand j'avais 13 ans, j'étais abonnée à Max, un magazine pour monsieurs aimant les femmes... un peu denudées. Mais aussi l'un des magazines mettant en scène les fameuses top modèles, stars de nos années 90. Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître....J'avais retapissé ma chambre avec les posters de ces femmes fatales, mon père s'inquiétant quelque peu de voir atterir dans sa boîte aux lettres un magazine pas vraiment destiné aux jeunes filles!

3 - A 15 ans j'ai commencé à prendre mes premières "photos de mode" avec mes copines pour mannequins. Je les faisais poser dans des maisons délabrées, je shootais avec un vieil argentique que je ne savais pas vraiment utiliser mais qui faisait des photos canons. J'ai même quelques images filmées de défilés de mode organisés dans mon couloir sur un fond musical de Georges Michael... Que celle qui n'a jamais écouté ce mec me jette la pierre!

4 - J'ai assisté à mes premiers vrais défilés vers 17 ans. Il m'est même arrivé d'y aller seule, avec la chance de récupérer des premiers rangs parfois... Et j'ai fait tout mon possible pour ne jamais rater ceux de Chloé, ma marque de prédilection, à l'époque menée par Stella Mc Cartney et ses bikinis à banane...Je me souviens d'avoir été éblouie par la beauté de ses mannequins si féminines, si fragiles et sensuelles à la fois et de m'être dit qu'un jour je mettrais le pied dans cette maison...

5 - Et puis j'ai mis la mode de côté un temps parce que je ne savais pas créer et que pour moi il n'y avait pas d'autres métiers possibles que styliste dans ce milieu... Du coup , j'ai fait une maîtrise de lettres modernes. Et au grand damne de mon prof à la Sorbonne, si classique et conventionnelle, j'ai choisi de parler de deux oeuvres d'Amélie Nothomb. Ce qui m'a valu une longue correspondance épistolaire avec cet écrivain terriblement de son temps qui a fait preuve d'une générosité hors pair en répondant à toutes mes questions et qui a même pris la peine longtemps, de me passer un coup de fil à chaque rentrée littéraire pour savoir si j'avais aimé son dernier roman....C'est certainement d'elle, qui s'efforce de répondre à chacun des milliers de courriers qu'elle reçoit, que je tiens l'envie de répondre à chacun de vos commentaires. Mais ne m'en veuillez pas si je n'y arrive pas toujours!

6 - Mais je n'ai pas perdu de vue totalement mon objectif. Une fois mes études finies, j'ai embrayé sur des stages dans la comm car je voulais quand même arriver à mettre un pied dans cette p....n de mode quoiqu'il advienne. Et un jour il y a eu cette annonce  de stage au service de presse de Chloé. J'ai sauté dessus et j'y ai passé un an où j'ai appris les bases du métier que je fais aujourd'hui et où j'ai vécu de vrais moments de "mode". Avant et pendant les défilés, dans les showrooms commerciaux, pendant les shoppings avec les journalistes... Une petite fierté que de m'assurer que le Vogue US reçoivent en temps et en heure un look parti à l'autre bout du monde, avec un anglais très frenchie qui a quand même réussi à lui faire passer la douane! Une autre que d'accompagner ma supérieure pour faire un shopping dans la boutique avec Lenny Kravitz pour sa chère fille Zoe à qui il dédia une chanson que j'avais écouté toute ma jeunesse...Un grand bonheur de repartir les bras chargés de cadeaux et de commandes à 30 % du prix boutique comme vestiges d'une époque où j'ai pu approcher le luxe de près, avec ses vertiges comme ses désillusions.

7 - Puis je suis devenue attachée de presse pour de bon. Et j'ai continué à écrire, ce dont je ne peux pas me passer, comme vous pouvez le voir! J'ai créé ce blog, il y a 1 an et demi, un magazine internet du même nom avec deux complices il y a presque un an, écrit 2 bouquins, j'ai pigé pour le site des Editions Jalou (Jalouse, Officiel, Muteen...) sur JalouGallery.com (Les Mots de Laure) et je lutte pour être publiée un jour dans un vrai magazine de presse écrite mode. Et peut-être que dans quelques jours je reviendrai avec une bonne nouvelle à ce sujet pour vous... Peut être même deux, tiens!

Ok ça fait plus que 7 choses, mais bon je suis encore sur mon blog quand même, je peux bien dire ce que je veux!! Après ça je pense qu'il ne vous manque plus que ma taille de soutif et vous savez tout de mon panorama mode.

Et maintenant, les nominés pour l'award du meilleur blog sont:

- PUNKY B: ça vous la cloue ça!! Parce que cette fille est encore plus jolie et plus adorable en vrai que sur son blog

- FASHION TOAST: parce que Rumi est typiquement le genre d'américaine pas du mauvais côté du style US...Elle a le méritéede porter des compensées vertigineuses non stop et d'avoir un look très recup hyper perso et très stylé

- STILETTOSTETICO: un blog de garçon, ambiance ma période "Max", avec que des beautés voluptueuses à se damner... Un lecteur assidu et fidèle de mon blog, fétichiste de la chaussure, à qui je fais l'affront de porter des Dr Martens et qui me reste fidèle depuis le tout début avec des commentaires masculins très inspirés, qui apportent un autre point de vue à ce blog de fille!

- WEAR OFF DUTY: une véritable encyclopédie en images des socio-styles de notre époque, tenu par une fille au look incomparable, hyper contemporain ...et amie!

- LE MODALOGUE: un blog de culture mode mais pas que.... Une très bonne plume aussi.

- LE BLOG DE FONELLE parce que cette femme est folle et qu'il est bon d'avoir des gens avec tant d'humour dans un milieu qui pêche parfois par son manque d'autodérision

- UNLIMITED CLOTHES: une découverte récente du blog de la jolie belge Cyrielle, précis, efficace, sobre comme savent si bien le faire les belges!

- GOO GOO EYES: un blog tout jeune sur le design tenu par une très bonne amie dont vous allez entendre parler dans mon prochain post. Parce qu'il n'y a pas que la mode voyons les filles
!!



Repost 0
Published by Laure - dans Au programme
commenter cet article
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 20:08
Je vous préviens que si vous ne me laissez pas le temps d'économiser pour m'en prendre une paire en 40, je vais me fâcher tout rouge. Voilà mon coup de coeur indéniable de ce matin où, comme à mon habitude, je faisais un petit état des lieux chez Sarenza.com...

Depuis la rentrée je cherche la bonne paire de bottines lacées. Il y a eu les Zara que j'ai laissé passer sous mon nez, les TOP SHOP qui étaient trop hautes et open toe (ici : link). Et là, il y a ce modèle, certes pas donné mais qui mérite bien son cassage de tirelire dès que possible.



STUART WEITZMAN CHEZ SARENZA, ici:



Sinon il y a toujours toutes ces déclinaisons du genre qui pourraient également très bien faire l'affaire:


KG by Kurt Geiger à shopper chez Asos, ici:
link



DKNY à shopper chez ASOS aussi, ici:
link



TOD'S



ALEXANDER WANG

Et dans le style baroudeuse premier degré (ainsi que pour celles qui contrairement à moi ne souffre pas de noir-cite aigüe...), il y a également ces modèles qu'on voit pas mal en presse  et sur la blogosphère (sans compter les Good de Mellow Yellow qui ne sont pas en photo mais qui valent également le détour en boutique dans le genre réinvention de la Timberland en mode talon....):


CHLOE


OU leur avatar (en attendant le version de New Look également)



TOP SHOP ici : link

NDLR: INFO DU JOUR, TOP SHOP CONFIRME SON INSTALLATION PROCHAINE A PARIS (on parle même d'un projet avant fin 2009), SORTEZ LES TROMPETTES ET RANGEZ LES ORDIS, PLUS BESOIN DU NET!!



COSMO



MELLOW YELLOW pour LA REDOUTE, ici:
link

Repost 0
Published by Laure - dans Must Have
commenter cet article
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 23:22


Non je ne rougirai pas d'avoir écouté Mylène F. quand j'étais plus jeune. Et de chantonner encore parfois quelques refrains bien connus de son cru... Et oui j'aurais bien aimé être un garçon pour des tas de raisons, dont une infime mais finalement primordiale que je ne citerai pas ici par décence... mais que tout le monde aura comprise.

Pour la peine, voici un look très boyish, assez récurrent chez moi dans les phases où j'ai tendance à trouver mes mollets trop gros pour les jupes courtes, ma poitrine trop plate pour les décolletés... c'est à dire à chaque fin de semaine en somme!! Donc ce week-end j'ai ressorti mes bonnes vieilles Dr Martens, un slim en velours lisse finalement assez de saison et un blazer. Le tout avec mon indécrottable bonnet d'hiver (je vous avais prévenus...).Et bien franchement, si je n'aimais pas autant la féminité et la séduction, je m'en tiendrais bien à ça pour les 5 prochaines décennies!





Veste Zara
Pantalon H&M
Tee Shirt Diana Playhound and Greyhoung chez Hotel Particulier Paris
Shoes Dr Martens
Bagues Chrome Hearts & perso
Bonnet H&M





Repost 0
Published by Laure - dans Mode en série
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 23:08
Ca pourrait s'appeler du plagiat. Faire un appel d'urgence à la blogosphère + parler de Margaux de Barock & Roll. Ca vous rappelle quelqu'un? Punky B évidemment. Et comme Margaux dont Punky parlait il y a quelques jours sur son blog, se trouve avoir cité le mien suite au post que Punky avait elle-même fait sur Mode Opératoire, la boucle est bouclée! Quelqu'un a suivi? Bien. Donc.

L'idée du "wanting" (je sens que je viens de trouver un néologisme blogueux qui va faire date là...) n'étant franchement pas mauvaise, me voilà donc à solliciter votre aide pour mettre la main sur cette fameuse robe que je cherche depuis le mois d'août où je l'avais vu annoncée chez H&M Trend, sur un blog suédois of course.
Donc si l'une d'entre vous a un plan en taille 36, j'envoie pigeon voyageur, helico ou plus simplement coursier sur le coup.
Merci davance à vous chères collègues blogueuses et lectrices avisées.

Repost 0
Published by Laure - dans Look look
commenter cet article
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 14:43

Pour certains c'est une longue histoire, comme Didier Ludot qui lui consacrait récemment une exposition dans les jardins du Palais Royal. Pour beaucoup c'est un modèle trois trous basique. Et bien pour moi c'est celle-ci la petite robe noire. Car elle remplit tous mes critères: pas trop courte, pas trop moulante mais ajustée, pas trop classique avec ses transparences géométriques... Et tout ça pour... 30 euros! Je vous laisse deviner chez qui...








Robe H&M
Veste KookaÏ
Boots Zara
Bagues H&M et perso
Bonnet H&M
Broche vintage


Crédit photos: Gregory Favre


Repost 0
Published by Laure - dans Mode en série
commenter cet article

A Propos

  • : Mode Opératoire
  • Mode Opératoire
  • : Blog mode à tendance rock et à variations littéraires et musicales. Mode en séries, découverte de créateurs, vente en ligne de mes créations bijoux (INDIE), revue de must have, chroniques de bouquins et de CDs, vide-dressing...
  • Contact

  • Laure
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique

E SHOP BIJOUX/ INDIE

Cliquez pour découvrir mes collections de bijoux sous la marque INDIE

HomePage Indie

 

Et suivez les actualités de la marque sur la page facebook:

INDIE-copie.jpg

Recherche

PINTEREST

Follow Me on Pinterest