Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 21:39

God-Save-My-Shoes.jpg

 

C'est une véritable histoire d'amour, de passion, d'adiction. L'histoire des femmes et de leurs chaussures à talons. Une relation aussi mystérieuse qu'indéniable. En interviewant les créateurs qui ont fait de l'escarpin un accessoire de désir irrésistible, en synthétisant les étapes de l'avènement de la chaussure à talons dans la mode, en montrant des fans inconditionnelles de Dita von Teese à la Baronne Monica Von Neumann, Julie Benasra témoigne autant d'un phénomène économique, culturel qu' esthétique.

Elle donne aux femmes une occasion de plus de se repaître de l'univers merveilleux de la chaussure, aux hommes des explications pour mieux les comprendre, elles, ces fanatiques irréductibles prêtes à engoufrer le coût d'un loyer dans l'achat d'une paire qu'elles ne porteront peut-être même pas...

 

Objet de fascination, de séduction, de fantasmes, la chaussure à talons est décortiquée dans des séquences énergiques, rythmées, qui racontent l'histoire d'amour fantastique qui les lient aux femmes autant qu'aux hommes.

Quelle femme niera qu'une paire de talons aiguilles lui vaut bien plus de regards masculins que la plus jolie de toutes les paires de ballerines? Quelle femme portera des tongs pour un rv galant? Quelle femme dira que pour se sentir femme, elle a trouvé mieux que se jucher sur des talons vertigineux?

Pas celles du documentaire God Save my shoes en tous cas. Et certainement pas celles qui comme moi se sont délectées de voir les centaines de paires de Louboutin rangées dans le dressing géant d'une joueuse de poker ou d'écouter Manolo Blahnik parler de son "oeuvre".

 

Oui la chaussure est un accessoire, un artifice, une fantaisie. Oui au delà de la dixième paire on peut raisonnablement considérer que tout achat est un luxe et certainement plus un besoin. Oui, c'est trop, c'est inutile d'accumuler des chaussures pendant que d'autres économisent pour se mettre un toit sur la tête.

Mais qu'est-ce qui vaut le sentiment de plaire, de se plaire, qu'est-ce qui vaut la liberté de se donner du plaisir, d'en procurer peut-être?...

Quel ennui d'être une femme si ce n'est pas pour l'être pleinement, pour user et abuser de ce que la mode nous offre de possibilités d'être une autre ou d'être soi, d'être attirante, d'être fantaisiste, d'être extrêmiste, simplement grâce à une paire de chaussures?...

 

Pour celles dont les placards débordent, pour ceux que le phénomène dépasse, pour un petit shoot supplémentaire de talons aiguilles, il est toujours possible de s'offrir dès demain le DVD God save my shoes et même autoriser de prendre beaucoup de plaisir en le regardant...

 

En vente sur Sarenza.com dès le 5 octobre

 

  

Repost 0
Published by Laure - dans News mode
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 19:52

Dans les films qu'on oublie quelques semaines au labo photo, se cachent parfois de jolis moments rendus éternels.

 

1-copie-1.jpg

3.jpg

10.jpg

6-copie-2.jpg

9-copie-2.jpg

4.jpg

11.jpg

7.jpg

2.jpg

8.jpg

5-copie-1.jpg

Repost 0
Published by Laure - dans Clichés
commenter cet article
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 22:55

FriInspoAug11_1.jpg

00290big_935786237_north_683x1024.jpg

Balmain SS 12

carine-roitfeld-irreverent-pictures-jules-fashion-blog-1.png

7666684251_2_2_3.jpg

chemisier Zara AH 11/12

00290h_956575844_north_683x1024.jpg

Anthony Vaccarello SS 12

FridayInspAug26.jpg

5414939162374_230.jpg

Zola Jesus / Conatus

boots-church-ketsby.jpg

Boots Church

ashley-smith-greg-gex-dedicate-magazine.jpg

Ashley Smith par Greg Gex / Dedicate Magazine en 2010

LF1-Rick-Owens.jpg

Rick Owens chez Rizzoli début octobre

00070h_162627400_north_683x1024.jpg

Ann Demeulemeester SS 12

pamhome1.jpg

chez Pamela Love à Brooklyn ... Et dire que ma bague est en train de voyager de New York à Los Angeles pour arriver jusqu'à Paris... si c'est pas de l'amour ça...

 

 

Repost 0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 23:22

Comme quand on nous fait le coup du blanc qui est le nouveau noir de l'hiver, le roux est en passe de détrôner le blond chez nos consoeurs prescriptrices de tendances.

 
Alors que doucement mais sûrement je me sépare à coups de centimètres en moins, de mon ombré hair, le roux m'a effleuré l'esprit.. Effleuré je dis bien, car à moins d'avoir une peau diaphane et des traits fins, le roux peut s'avérer une grave erreur de parcours capillaire.

 

Quelques pistes à suivre avec celles que la nature a gâtées...ou que le le coiffeur a aidées!

 

Drew-Barrymore-en-rousse_imagelarge.jpg

Drew Barrymore

ErinWassonJuly.jpg

Erin Wasson

mango1.jpg

Joséphine de la Baume

chanel-blake-lively-2.jpg

  Blake Lively

lana_del_rey_2_jpg---DEFA3EED7934231252B0D2476828FA3B-.jpg

Lana del Rey

raquel-zimmermann-karen-elson-alber-elbaz-ste-L-88XiL1.jpg

Karen Elson

569.jpg

Julianne Moore

evan-rachel-wood.jpg

Rachel Wood

audrey.jpg

Audrey Marnay

Lou_lesage_blast_magazine81.jpg

Lou Lesage

Repost 0
Published by Laure - dans News mode
commenter cet article
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 21:23

69442497photo-1-jpg.jpg

 

Il y a forcément un truc qui m’échappe… Tout le monde en parle, tout le monde en porte. C’est comme un étendard du style ultime, le nouveau moyen de dire ostensiblement que t’es rentré des States la valise pleine de must haves. A l’époque on rapportait des Converse ou un Levis… Aujourd’hui ce sont des tee-shirts sérigraphiés, portant une mention imprononçable qui ont pris la place dans le cœur des frenchies : Abercrombie (& Fitch, si on veut être précis).

Est-ce que c’est parce qu’on l’a annoncé comme un phénomène ou est-ce que c’est parce que ça en est un véritablement ?

Difficile de comprendre ce qui fait faire la queue à des dizaines de personnes devant la boutique des Champs Elysées tous les matins avant l’ouverture. Difficile de voir ce qu’il y a de novateur, de séduisant dans des vêtements sans âme sur lesquels s’affichent simplement un mot, un nom qui certes aura 120 ans l’année prochaine, mais ses acheteurs le savent-ils seulement ?

Ca me fait un peu le même effet que Ralph Lauren et son joueur de polo, dont beaucoup ignorent d’ailleurs qu’il fut d'abord l’effigie d’une autre marque, dont la paternité reste malheureusement méconnue.... La frénésie des polos au logo tellement usurpé qu’il a fini par en perdre sa noblesse initiale, avait déjà quelque chose d’assez énigmatique. Plus que de la mode, plus que du style, c’est une image de marque que l’on porte, c’est un symbole d’appartenance, peut –être une volonté de s’approprier un peu de cette réussite à l’américaine qui fascine, de vivre par procuration le syndrome d’une Amérique victorieuse et ambitieuse.

C’est vrai que Ralph Lauren fait de très belles choses, véhicule l’americana en mode avec une élégance distinguée, initie de vraies tendances comme le prouve la sublime collection de cet été fortement imprégnée par une imagerie amérindienne, qui a été le fer de lance de toute une saison. Quelle fille aurait résisté aux sacs navajos s’ils n’avaient pas coûté un bras ? Laquelle ne s’est pas inspirée du style de "cow girl pocahontesque" des amazones de l’américain, sans même certainement savoir que l’influence venait aussi et beaucoup, de cette marque souvent cataloguée à l'onglet "polo à cheval" ?

d__fil___51544026_north_683x1024.jpgd__fil___131379369_north_683x1024.jpg

d__tails_31446682_north_683x1024.jpgd__tails_866414537_north_683x1024.jpg

 

Ralph Lauren, SS 2011

 

Est-ce que le logo de Ralph Lauren aussi gros soit-il parfois sur les polos, est-ce que la mention Abercrombie sur des tee-shirts aussi tape à l'oeil soit-elle, racontent des histoires de mode, des histoires de style, des histoires de "goût" ? D’après moi ils racontent plutôt des histoires de marketing, de réussites publicitaires, d’identité sociale.

C’est certainement parce que je n’aime pas les vendeurs bodybuildés, ni la musique qui fait mal aux oreilles, que l’univers d’Abercrombie demeure pour moi un mystère total, qu’un tel succès me semble une aberration, que j’en arrive même à avoir plus de sympathie pour un tee-shirt j’adore Dior totalement has been (mais foncièrement courageux en ces temps de disgrâce qu'a pu connaître la marque finalement !) que pour les centaines de fidèles qui arborent des sweats Abercrombie uniformisants.

Mais comme je suis de bonne constitution et plutôt très fair play, je dois reconnaître que l’idée m’a bien effleurée de rentrer des States avec un sweat Radarte ( slogan pro-Rodarte, autre marque américaine certainement inconnue au bataillon des Abercrombistes…) pour afficher fièrement mon amour d’un style américain bien différent dont celui dont nous parlons, certes.

Alors je ne jetterai pas la première pierre, ce n’est qu’affaire de goût, je me contente d’ouvrir le débat… Et finalement plus je vois de mentions Abercrombie se répandre sur la mode mainstream, plus j’aime toutes les robes Proenza Schouler que je ne pourrai jamais m’offrir… Mais qui me donnent tellement plus envie de dire que les USA sont bien le berceau d’une mode dont on aurait tort de se priver !

 

Repost 0
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 15:50

facebook-copie.jpg

 

 

 

Timber Timbre / Lonesome Hunter
 
"Please break this spell you have me under/
Every heart is a lonesome hunter"
 
Je ne le répèterai jamais assez : Timber Timbre est LA découverte musicale la plus merveilleuse que j'ai faite ces derniers mois... Je me languis de les voir sur scène au festival des Inrocks et vous en donnerai des nouvelles c'est certain!
 
trio-1-copie.jpg
 
5.jpg
9-copie-1.jpg
trio-2.jpg
6-copie-1.jpg
1.jpg
 
Pull ZARA
Jegging MAJE
Shoes JEFFREY CAMPBELL
Sac H&M
Bagues CHROME HEARTS  & CORPUS CHRISTI
 Collier ELA STONE
Fumer nuit gravement à la santé
 

 

 

 

Repost 0
Published by Laure - dans Mode en série
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 17:13

Mme-LEVER-4.jpg

 

Il ne me restait plus que quelques jours pour que cette série estivale reste... de saison!

Souvenirs d'un été où le soleil s'est fait discret alors que sa lumière est décidément le meilleur des ingrédients pour des vacances réussies...La prochaine fois, je ne lui laisserai pas le choix!

 

 

Mme-LEVER-15.jpg
Mme-LEVER-14.jpg
Mme-LEVER.jpg
Mme-LEVER-13.jpg
Mme-LEVER-19.jpg
Mme-LEVER-7.jpg
Mme LEVER-24
Mme-LEVER-23.jpg
Mme-LEVER-21.jpg
Mme-LEVER-25.jpg
Mme-LEVER-27.jpg
Wide trousers ZARA
Gilet en daim fripes KILIWATCH
Espadrilles et sac léopard du marché local!
Bolo tie et bague indian chief HARPO
Bagues perso
Bracelet mexicain
B.O  de ma collection perso Travelling Woman
Lunettes TOM FORD
Repost 0
Published by Laure - dans Mode en série
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 22:27

 

 

minnetonka-femme-boots.jpg

Boots MINNETONKA

Taille 38 (US 7) et oui pas UK 7 d'où mon erreur...

Neuves (je les ai portées une fois juste pour un shooting)

60 euros (au lieu de 90 euros, PI elles ne sont jamais soldées chez Minnetonka)

 

VENDUES

 

 

 

details-copie.jpg

profil-copie.jpg

Top MAJE

en soie écrue et noire

Taille S

parfait état

45 euros (150 euros prix boutique)

la trame est légèrement étirée à un endroit sur la poitrine mais très honnêtement ça ne se voit même pas vu l'imprimé! (j'envoie des photos si besoin!)

VENDU

 

robe-the-kooples.jpg

 

Robe/tunique THE KOOPLES

Taille 36

Robe pour les "petites" , tunique pour les longues gambettes! 

Neuve (portée une fois car trop petite!)

Gilet intégré à la robe bustier en dessous

Chaîne argent et détails têtes de mort

75 euros (au lieu de 150 en boutique)

 

top-isabel-marant.jpg 

 

Top ISABEL MARANT

T.1 (bien pour un 36 voire 34) noir

Absolument NEUF

Il s'enfile et il est très près du corps, superbes découpes hyper ajustées

Prix : 70 euros (je ne sais pas combien il coûtait neuf... mais au moins le double c'est certain!)

 

Frais de port compris, remise en mains propres possible à Paris 2 et 17

 

 

Repost 0
Published by Laure - dans Vide dressing
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 15:12

Tout ce que j'aime, ce dont j'ai envie, ce qui m'inspire, ce que j'ai découvert...

 

Cette robe totalement 70's For Love & Lemons...

 

for-love---Lemons--cabin-fever-dress-1.jpg

 

Que je porterais bien avec ces boots Sam Edelman (sur Nasty Gal)...

sam-edelman.jpg*

 

....et avec cette merveilleuse bague de la marque australienne Mania Mania

 

mania-mania.jpg

 

...assise dans  mon nouveau salon en toute simplicité...

 

FriInspoAug11_2.jpg

 

à écouter la rythmique  incomparable de la basse de ce titre d'Electric Six ...

 

 
 
En attendant le miracle, la chineuse incorrigible que je suis, a rêvé à la broc Trudaine le we dernier, sur ce canap 70's...
 
 
PHOTO-15-3490.JPG
 
ou encore devant ce cabinet de curiosités...
PHOTO-15-3486.JPG 
 
Le we précédent, j'avais pris la flotte à Rock en Seine pour mon plus grand bonheur...
 
 PHOTO-15-3365-copie-1.JPG
 
Je cherche toujours une commode en bois fin des années 50 du genre de celle de la nouvelle sélection vintage qu' a eu la bonne idée de lancer Graines d'Intérieur...
 
PHOTO-15 2989
 
.. et j'essaye toujours de me faire une tresse comme celle-ci en restant dans un blackout capillaire total...
 
ErinWassonElleFranceJune11_17.jpg
 
Dommage, parce que je me verrais bien la porter avec une robe de mon coup de coeur mode Camille de Dampierre ...
 
cd.jpg
24 h avec Camille de Dampierre ici : http://tranoiestore.com/estories_details.php?id=180
 
 
... et avec des Chelsea boots (mon obsession chaussure de la rentrée...) Deena & Ozzy
deena---ozzy-boots-chelsea-UO.jpg
...une paire de B.O croix (forcément...) Urban Outfitters ...
BO-croix-UO.jpg
...et l'une de ces bagues de la marque LAS bijoux
LAS bijoux
Cela dit, si pouvais piquer un look à quelqu'un là tout de suite, ça pourrait être celui très sobre de la démente Kate Lanphear (Rédactrice mode au Elle US) sur le show ADAM, pendant la FW new yorkaise qui a débuté il y a quelques jours...
 
Kate-Lanphear-Adam-Front-Row-Spring-2012-Mercedes-nOQ7nXUie.jpg
 
Et en cas de vraie panne d'inspiration, j'irais consulter le blog qui lui est consacré:
 
 
Assise à mon nouveau bureau...
MarieOlssonNylander8.jpg
 
Au dessus duquel j'aurais certainement épinglé une photo de ce genre...
 
 
vain_things_by_incendiarymurderer-d35ncj5_large.jpg
 
Et du coup, j'enverrai peut-être un mail à Kate pour lui dire de faire bien gaffe, parce qu'il y a des looks plutôt très cool dans le Grazia France ces temps-ci, comme celui avec ce petit pantalon navajo Isabel Marant porté avec LE bracelet de ma créatrice de bijoux fétiche Pamela Love (vendue dans l'excellente boutique Hod dont je vous ai déjà parlé) et d'autres de chez YAYA STORE (dont je vous ai également parlé, j'adore me répéter quand il s'agit de vraies bonnes adresses)...
  
grazia.jpg
 
 
 
Sur ces bonnes paroles, je n'ai plus qu'une chose à ajouter :
 
tumblr_kp3lmc6Mcc1qzfdovo1_400.jpg

 

Repost 0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 21:35

  9782221126950.jpg

 

 

« Derrière mon habitude d’obéir, j’avais la pulsion de m’enfuir ». C’est à coups de formules aussi percutantes que celle-ci que Sophie Fontanel, Fonelle fofolle bien connue des lectrices du Elle, se meut en écrivain intelligemment sensible dans son « l'Envie ». Ou plutôt montre l’auteur talentueuse de la nuance qui se cache depuis toujours derrière la forcenée farfelue de ses romans habituels .

« Dès qu’on se rencontre soi-même, les autres cherchent qui ça peut bien être ? »

« En amour quel éteignoir quand ce n’est plus un miracle qu’on espère mais une éventualité »

Simplement dit, simplement vrai.

Pour qui connaît de près ou de loin Sophie, il est a priori difficile de l’imaginer aborder quelque sujet avec sérieux uniquement, un sérieux qui n’a d’ailleurs rien de prétentieux ici, simplement riche de la justesse et de la délicatesse que mérite ce genre de sujets. En l’occurrence celui du désir sexuel qui s’éteint ou plutôt qui refuse l’hégémonie sur l’existence.

Au fil de son entourage, des événements, des mois qui passent, Sophie Fontanel raconte la difficulté d’être une femme qui ne fait pas l’amour. La difficulté pour les autres en réalité, car si cette absence de pratique sexuelle finit par vouloir se rompre, elle est surtout et décidément un écueil, une bizarrerie pour les autres et pas tant pour soi.

Sans finalement parler en détails des raisons qui mènent au choix d’être sans partenaire charnel, Sophie parvient à dire beaucoup sur ce qu’implique, engendre et procure l’inactivité sexuelle.

Ni propagande, ni regrets, le récit se contente de dire dans un style sobre et épuré ce qu’est une femme parmi tant d’êtres semblables qui ne couchent pas. De raconter cette « possible noirceur », expression miraculeuse je trouve, qui dit qui est Sophie derrière Fonelle.

Avec beaucoup de pudeur, en évitant la tentation de parler trop de la frustration, de dire mal le manque ou la satisfaction de ce manque, d’argumenter, de conclure, l’auteur agit exactement là où doit le faire l’écriture : sur le mental, la projection, l’introspection.

Effleure l’idée de la solitude, caresse celle du désir, titille la question des préjugés. En bref évoque avec beaucoup de sensualité, cette envie en berne qu’on voudrait justement faire passer pour absence de sensualité…

 

 

Repost 0
Published by Laure - dans Les mots
commenter cet article

A Propos

  • : Mode Opératoire
  • Mode Opératoire
  • : Blog mode à tendance rock et à variations littéraires et musicales. Mode en séries, découverte de créateurs, vente en ligne de mes créations bijoux (INDIE), revue de must have, chroniques de bouquins et de CDs, vide-dressing...
  • Contact

  • Laure
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique

E SHOP BIJOUX/ INDIE

Cliquez pour découvrir mes collections de bijoux sous la marque INDIE

HomePage Indie

 

Et suivez les actualités de la marque sur la page facebook:

INDIE-copie.jpg

Recherche

PINTEREST

Follow Me on Pinterest