Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 22:56

JOHN & JEHN / TIME FOR THE DEVIL

 

 

Certains cds méritent plusieurs écoutes pour être appréciés à leur juste valeur. D’autres agissent en 3 notes. C’est le cas du génial  Time of the Devil de John & Jehn. Diabolique oui, car il a ce je-ne-sais quoi de délicieusement décadent, de sombre et d’envoûtant. Sur la pochette on parle de cold wave revisitée. Ca accroche le regard et ca titille les oreilles surtout. Et de fait, je ne vais pas y aller avec le dos de la cuillère car quand j’aime, je n’aime pas à moitié : John & Jehn, c’est ce que j’ai entendu de mieux en matière de cold wave depuis Depeche Mode, The Cure ou Joy Division ( hormis Interpol il faut le dire quand même…). La première réflexion que ça m’inspire c’est qu’il n’y a finalement pas grand-chose de plus « chaud » que la cold wave… Le titre Time for the Devil c’est un peu comme Lullaby ou Policy of truth, ça donnerait bien des idées qui n’ont rien de frigorifiques… L’alternance d’une voix masculine grave et sulfureuse avec son pendant féminin a le goût de la supplication, la saveur d’une caresse au fouet. C’est tonique mais enveloppant à la fois.

Et la vraie réussite c’est qu’il ne s’agit pas d’une cold wave d’époque, mais d’une nouvelle version de ce son si symptomatique d’un rock dark et nerveux à la fois. Une excellente découverte donc que je recommande chaudement. J’en profite pour remercier les bornes d’écoute de la Fnac, une invention maligne pour découvrir autre chose que les disques de tête de gondole, qui, soit dit en passant, ne sont pas nécessairement les meilleurs.

 

THE IRREPRESSIBLES / MIRROR MIRROR

 

Le problème d’Anthony & the Johnsons, c’est qu’à moins de pratiquer le suicide en chambre, c’est tout de même un peu déprimant, surtout si consommé à outrance... Dans la même veine, romantico-barrée, The Irrepressibles c’est donc la possibilité de se régaler d’une voix aux accents lyriques exaltants, d’une symphonie moderne sur fond de piano lamento tout en profitnt d’une énergie à la Queen. C’est bigarré comme un bon Arcade Fire, inclassable, ba-rock. Je me demande toujours comment on peut créer des morceaux tous différents les uns des autres à l’infini… Et je me demande surtout comment on peut inventer un nouveau genre musical à part entière…

Avec Mirror Mirror, c’est mission super accomplie, ça ne ressemble à rien, même si ça rappelle pas mal de choses. C’est habité, c’est un tourbillon de sensations, du spleen à l’euphorie, c’est un peu schyzo mais c’est certainement très intime. Pas besoin de voir la pochette de l’album, ni la tête du chanteur Jamie McDermott pour comprendre ce qui se trame derrière... Il suffit de se laisser imprégner par les notes et ainsi découvrir une personnalité ambivalente, une histoire un peu folle, une aventure musicale qui doit certainement mériter le détour de la scène. Poétique, turbulent, folko classique, cet album est surprenant, c’est un voyage qui finalement est plus fait pour se vivre que s’expliquer…

Partager cet article

Repost 0
Published by Laure - dans Décibels
commenter cet article

commentaires

Lola 04/06/2010 15:47


L'autre découverte était "My favourite game" des Cardigans, que je ne connaissais que vaguement :-) ... et que j'écoute en boucle ! (enfin maintenant j'écoute John & Jehn ;-))


Laure 05/06/2010 00:11



parfait, tu m'en vois ravie alors!! Bonne écoute!



Lola 03/06/2010 19:07


En tant que grande amoureuse de cold wave, je ne pouvais que sautiller de joie à la lecture de cet article, mais surtout en écoutant cette chanson... John & Jehn, rien que le nom du groupe
interpelle. Et cette musique... Je te dis MERCI MERCI MERCI... C'est la deuxième découverte musicale que je fais sur ce blog, tu vas finir par devenir ma référence ! ;-)

P.S. : Effectivement on appellerait presque la cold wave "cold" à tort tant elle est enivrante !


Laure 04/06/2010 12:46



n'est ce pas? c'est très paradoxal finalement... Quelle était l'autre découverte déjà? Je suis contente que tu trouves ton bonheur ici en tous cas!



anne 29/05/2010 21:15


cool, enfin quelqu'un qui partage mon admiration pour the irrepressibles !!! pour moi un des plus beaux albums de 2009/10
alors du coup j'en profite pour te dire que j'aime beaucoup ton blog, très personnel et hors "à la mode" ce qui fait aussi du bien !


Laure 30/05/2010 15:35



Merci Anne, voilà un commentaire qui fait particulièrement plaisir... Je préfère de loin avoir mon style qu'être "in" ...alors je le prends plus que très bien!!



K 26/05/2010 21:43


ouah je me prends une claque musicale!
Je kiffe!! ouhlala m'en vais télécharger l'album moi...
youhou
Bises
K
ps: libre vendredi 4 juin en soirée?


Laure 30/05/2010 15:39



Ah je suis contente de pouvoir encore te faire découvrir de la musique ma belle!! possible pour le 4 mais te confirme quand même... bisous bichette



A Propos

  • : Mode Opératoire
  • Mode Opératoire
  • : Blog mode à tendance rock et à variations littéraires et musicales. Mode en séries, découverte de créateurs, vente en ligne de mes créations bijoux (INDIE), revue de must have, chroniques de bouquins et de CDs, vide-dressing...
  • Contact

  • Laure
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique

E SHOP BIJOUX/ INDIE

Cliquez pour découvrir mes collections de bijoux sous la marque INDIE

HomePage Indie

 

Et suivez les actualités de la marque sur la page facebook:

INDIE-copie.jpg

Recherche

PINTEREST

Follow Me on Pinterest