Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 20:02

AU REVOIR SIMONE / STILL NIGHT, STILL LIGHT

 

 

 

 

Au Revoir Simone... Avec un nom pareil, on s'attend à quelque chose de désuet. Qu'il y ait un fond de boîte à rythmes façon 80's, des sons d'orgue et quelques arrangements qui sonnent comme la musique d'un autre temps, oui. Mais ce n'est pas osbsolète, c'est justement très moderne. Les Au Revoir Simone, c'est un peu le charme des harmonies des voix des Corrs, sans l'Irlande celtique, mélangé à la magie d'une B.O façon Air pour Virgin Suicides.

 

Still night, still light est une musique de nuit, c'est sûr. Quelque chose qui s'écoute dans une pénombre caressante, comme le sont toutes les chansons de cet album. Il y a une homogénéité de bout en bout, rien qui agresse, rien qui rompt l'équilibre. Une continuité dans la douceur de ces trois voix qui s'accompagnent d'un clavier chacune. Si les Au revoir Simone sont 3 brunes assez ressemblantes, on peut dire que la symbiose fonctionne surtout dans leur musique. Trois petits angelots à la voix fragile qui livrent un bel album assez planant, très sensible où il fait bon se réfugier.

 

Still night, still light, c'est ma nouvelle berceuse. Et comme son nom l'indique, ça a beau être nocturne, il y a quelque chose d'intimement lumineux dans les notes qui s'échappent du lecteur...

 

 

 

KAREN ELSON / THE GHOST WHO WALKS

 

 

 

S'il y a bien une chose dont Jack White a un sens aigu (en dehors de la musicalité rock évidemment...), c'est l'esthétisme néo-dark-glam disons. Pas étonnant dès lors que l'album de sa douce, le top Karen Elson, qu'il a produit, soit à consommer en images. Car sans casser trois pattes à un canard, il faut reconnaître que regarder la belle en robe longue de folkeuse d'un autre temps a quelque chose de plutôt agréable. Donc ne nous privons pas de ce qui est beau à voir et regardons en musique, la rousse Karin Elson à l'oeuvre. Dans "The Ghost who walks", on emprisonne quelques sonorités qui rappellent les grandes heures des Doors, on pense nécessairement à Moriarty, même si on a à faire à une voix plus suave que celle de Rosemary Standley et on adore la mise en scène très ba-rock du clip.

 

The Ghost who walks est un voyage en roulotte pour forains stylés, un concert de country dans un saloon du fin fond de l'Amérique pour amateurs de western revisité, une chevauchée fantastique aux sons des violons d'une folk hybride. Un joli album qui ferait bien la blague pour une soirée au coin d'un feu sauvage de fin d'été.

Partager cet article

Repost 0
Published by Laure - dans Décibels
commenter cet article

commentaires

@nnoushka 30/06/2010 21:00


J'en ai entendu parlé en très très bien! Il ne me manquait que ton avis lol


Laure 02/07/2010 11:31



Et bien le voilà!! Et heureuse qu'il t'importe!



Carofashion 29/06/2010 07:21


Exellent choix Au revoir Simone !
je t'invite à voir leur titre en français (in french dans le texte) "c'est tout ou rien", qui est trop craquant ! j'adore !!


Laure 02/07/2010 11:29



Je vais écouter ça!



dox 28/06/2010 10:53


je crois meme que karen elson et jack white ont un gosse ensemble et aurevour sion ont fait la 1er partie de air à paris, il y a moins de 2ans


A Propos

  • : Mode Opératoire
  • Mode Opératoire
  • : Blog mode à tendance rock et à variations littéraires et musicales. Mode en séries, découverte de créateurs, vente en ligne de mes créations bijoux (INDIE), revue de must have, chroniques de bouquins et de CDs, vide-dressing...
  • Contact

  • Laure
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique

E SHOP BIJOUX/ INDIE

Cliquez pour découvrir mes collections de bijoux sous la marque INDIE

HomePage Indie

 

Et suivez les actualités de la marque sur la page facebook:

INDIE-copie.jpg

Recherche

PINTEREST

Follow Me on Pinterest