Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 20:06

19216325-r_760_x-f_jpg-q_x-20091223_123209.jpg

 

Non Tom Ford n’est pas que le monsieur qui met des doigts de pieds dans la bouche de ses mannequins campagne, ni des lunettes à 400 sur le nez de ses fans. C’est aussi un homme qui fait des films, un film en tous cas, plutôt pas raté.

Amis de l’esthétisme, à vos DVD.

A single man est effectivement l’histoire d’un homme seul. D’un homme en deuil, même si les années 50 voudraient bien faire comme si son homosexualité n’autorisait pas la peine de la perte de l’être aimé... Même si son amie, ex et toujours amoureuse éconduite, le couvre d’une affection pleine de tendresse. Même si les garçons sur son chemin, éphèbe ou virile, lui rappelle que c’est un homme toujours séduisant et désirable. Le héros de mister Ford est un homme triste mais digne, impeccable mais tourmenté. Quant au film de monsieur porno chic, il est plus chic que porno. Avec une élégance de l’image qui pourrait avoir une certaine froideur, mais qui n’est pas dénuée d’une sensualité très intériorisée et pourtant palpable, qui réchauffe la rigueur apparente de son héros.

Si je n’étais pas profondément amoureuse de Julianne Moore, de sa tignasse domptée de bourgeoise déglinguée, si je n’aimais pas autant la magie de l’autre temps, celui d’avant, avec ses belles voitures comme on n’en fait plus, ses tenues tirées à quatre épingles comme on n’en fait moins, ses coiffures sculpturales, sa musique enveloppante, aurais-je aimé autant le film ? Ce n’est pas certain effectivement. Peut-être que le cadre temporel, la géographie de Los Angeles, la beauté des acteurs dans leur habits d’époque m’ont aidé à trouver cette séquence de vie pleine de détresse, plutôt réussie.

Toujours est-il que c’est la première fois en ce qui me concerne, que je vois un film qui parle d’homosexualité avec pudeur, avec justesse. Qui ne montre pas les faits de trop, mais laisse plutôt passer des sensations, du ressenti, qui en tous cas montre une histoire d’amour, une vraie. Il s’agit d’après moi plus d’un film qui parle de sentiments, que d’orientation sexuelle, de solitude, de souvenirs, de survie, qui parle de la vie en somme. Et qui n’a pas le mauvais goût américain trop répandu en matière de cinéma, de gâcher la véracité de son propos par un happy end trop prévisible.

Un joli moment d’images et d’élégance donc, où le génie photographique l’emporte peut être un peu sur le génie cinématographique, mais à peine sur l’émotion.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laure - dans Au programme
commenter cet article

commentaires

A Propos

  • : Mode Opératoire
  • Mode Opératoire
  • : Blog mode à tendance rock et à variations littéraires et musicales. Mode en séries, découverte de créateurs, vente en ligne de mes créations bijoux (INDIE), revue de must have, chroniques de bouquins et de CDs, vide-dressing...
  • Contact

  • Laure
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique

E SHOP BIJOUX/ INDIE

Cliquez pour découvrir mes collections de bijoux sous la marque INDIE

HomePage Indie

 

Et suivez les actualités de la marque sur la page facebook:

INDIE-copie.jpg

Recherche

PINTEREST

Follow Me on Pinterest