Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 21:48

A messages ou à images. Le tee shirt se décline indéfiniment au gré des humeurs et des envies. Tantôt explicite, démonstratif, explicatif, métaphorique il exprime un peu de nous, de nos goûts, de nos inspirations et aspirations.

Prohibé par la brigade du style quand il délivre des messages rédhibitoire (Don’t touch, Fashion Victim, Si tu me quittes je pars avec toi, celui là une dédicace spéciale à mes 15 ans), conseillé pour afficher ses goûts musicaux en cas de situation socialisante, ludique pour décaler une tenue sobre, dangereux mélangé avec d’autres motifs, le tee shirt imprimé peut faire débat.

Réservé aux grandes gueules qui aiment revendiquer leurs convictions ou aux timides qui ne savent pas les exprimer autrement, il amuse ou ridiculise.

Le risque intrinsèque qu’il représente devrait donc se suffire à lui-même pour justifier la légitimité d’une telle pièce dans une garde robe. Car il faut bien un peu d’audace dans l’habit saperlilopette!

C’est en fouillant dans les piles interminablement honteuses de tops de mon placard, que j’ai pris conscience qu’ils avaient gagné autant de terrain dans ma garde robe et que j’ai entrepris de leur rendre un hommage teinté de nostalgie autant que d’auto-dérision. La meilleure thérapie en matière de mode soit dit en passant.

 

Petit 1 : Le tee shirt à motif.

 


Essayons d’occulter tout ce qui est animalier, 1 er degré (Hello Kitty par exemple, je sens que je froisse là…). Laissons une chance aux imprimés estivaux qui peuvent se permettre plus de liberté, aux incontournables motifs de saison tendance (la tête de mort, l’étoile, le peace and love) auxquels on aurait du mal à couper en toute honnêteté, et au revival en piochant dans les vieilleries ou en guettant des rééditions de motifs connotés « vintage » (spécialiste du genre Urban Outffiters, irréprochable sur la coupe accessoirement).

Attention aux strass, paillettes et autres artifices de Noël qui dessinent des formes ou des noms qui ont plus à voir avec la vulgarité qu’avec l’originalité (spécialiste Zara et son auto proclamation affichée).

De préférence le choisir en couleur de fond neutre ou sombre pour ne pas risquer la superposition déjà périlleuse de motif débile avec couleur moche.

 

Petit 2 : le tee shirt musical

 


Il dit votre appartenance auditive. Et mine de rien il crée des liens. La musique, cet art fédérateur !! Il a fait son grand retour depuis que le rock est redevenu à la mode, alors gare à vous de ne pas tomber dans l’affichage inconsidéré de préférences totalement inconnues qui n’ont  à voir qu’avec le style.

On ne pardonnera pas la méconnaissance de la chanson ou de l’artiste dont les paroles s’affichent sur votre poitrine, on ne tolèrera pas non plus la soudaine affection pour une musique que l’on ne connaît pas mais que l’on adopte sous prétexte de mode. Car la musique est un art qui ne souffre pas l’oisiveté ou l’imposture. Oui je monte sur mes grands chevaux.


Petit 3 : Le Tee Shirt souvenir

 

 

Non mes souvenirs de ne se cantonnent pas à des concerts. Mais pour autant ils demeurent des moments privilégiés  de consensus émotionnel, des vestiges d’une époque.

Ils jalonnent les époques des fois que la mémoire ferait défaut. Et un jour mon tee shirt du groupie tu deviendras pyjama.

 

 

 

Petit 4 : Le Tee  shirt fashion

 


Celui-ci est un peu le spécial dérapage. Le « I Love… » qui a commencé par New York, s’est collé à toutes les poitrines de certains quartiers parisiens de retour de villégiature aux US. Puis il s’est coltiné l’ensemble des créateurs chez Section Urbaine par exemple, il dit un peu tout et  n’importe quoi et à vrai il est peut être préférable quand il dit n’importe quoi parce franchement il est plutôt obsolète.

La Fashion est donc dans le nom de  styliste, de la marque…

J’en reviens  aussi à l’auto dérision, ce remède idéal contre l’inclination majoritaire des marques à être ostensible, et donc à tutoyer le mauvais goût, en niant la créativité au profit de l’image.

J’en concluerais donc que cette catégorie est celle qui va finir en pyjama plus vite que prévu…

 

Dernière solution : la customisation

 

Transferts à 15 euros les 10 feuilles à la Fnac à imprimer sur du blanc, de la couleur, du noir pour personnaliser votre état d’esprit, pour être unique jusqu’au bout du Tee Shirt.

Même si votre transfert à plus de chance de nourrir en copeaux la machine à laver, il vous donnera l’espace des quelques minutes de la réalisation l’illusion d’être un créateur en herbe.

Une proposition de slogan pour l’été  so politically correct: Bienvenue Ingrid… Pour les courageux vous pouvez aussi tenter le Bienvenus Marc, Thomas & Keith, trois autres des otages libérés aussi en même tant qu’Ingrid Betancourt. Ah bah oui on a failli les oublier ceux là…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laure - dans Look look
commenter cet article

commentaires

Antoine 05/07/2008 12:41

ps: Eeeeuhh . . . Je tiens à sincèrement m'excuser pour ce précédent commentaire de "comique pas marrant" : en le relisant, je me suis en effet rendu compte que non seulement il ne traduisait pas du tout ce que je voulais dire mais qu'en plus il pouvait être perçu comme insultant : ce qui n'était évidemment pas sa vocation .

Laure 05/07/2008 21:52


ne t'en fais pas Antoine, tous les commentaires sont les bienvenus, même véhéments- ce qui n'était pas vraiment le cas non plus en l'occurrence - "pétassité" tout à fait justifiée!!
Allez pour nous réconcilier une nouvelle petite série mode arrive bientôt...


Antoine 04/07/2008 22:28

Mmmh Parenthèse "réhabilitation" , le "Si tu me quittes je pars avec Toi" me semble quand même plus subtil que "Don't Touch" ou "Fashion Victim" . . . Sinon C'est sûr que pour certaines de ces "déclarations", il y aurait vraiment matière à alimenter une réflexion sur les codes stylistiques de la "Pétassité" (OUI, il FAUT toujours "conceptualiser") !!!

A Propos

  • : Mode Opératoire
  • Mode Opératoire
  • : Blog mode à tendance rock et à variations littéraires et musicales. Mode en séries, découverte de créateurs, vente en ligne de mes créations bijoux (INDIE), revue de must have, chroniques de bouquins et de CDs, vide-dressing...
  • Contact

  • Laure
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique

E SHOP BIJOUX/ INDIE

Cliquez pour découvrir mes collections de bijoux sous la marque INDIE

HomePage Indie

 

Et suivez les actualités de la marque sur la page facebook:

INDIE-copie.jpg

Recherche

PINTEREST

Follow Me on Pinterest