Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 17:36

 

La semaine dernière le Elle choisissait Irina Lazareanu pour un portrait. Une fille pas nécessairement connue de tous qui pourtant a déjà du lourd à son actif : défilés de luxe, boyfriend stars, look référence… Bref cette fille là, elle est terrible. Et bien moi il y a quelques jours j’étais à l’Hôtel Amour, l’un des lieux hype de la capitale qui en compte déjà tant….

Sauf que moi je suis certainement la dernière attachée de presse parisienne à ne pas les connaître ces fameux lieux hype. Je suis en quelque sorte la risée du village parisien !

Il faut dire que j’ai déjà mon quota de défilés de style et de mondanités au bureau, et quant à la fête je la préfère entre gens qui partagent les mêmes envies, les mêmes délires et pas les mêmes moyens ou le même look. Ca s’est dit. Maintenant aller faire la dinde sur le dancefloor par jour de faste je ne dis pas non.



Etant curieuse de nature, j’aime bien savoir de quoi je parle avant de me prononcer.

Me voilà donc à l’hôtel Amour, 8 rue Navarin dans le 9 ème pour un dîner entre copines.
J’arrive vers 21 h un jeudi. Première impression le lieu est étrangement calme, ambiance tamisée très agréable, décoration sans fioritures, table en bois, sièges aussi, verres de cantines. Tout à l’air volontairement désabusé, même les clients. Mais pourtant on y est pourtant plutôt à l’aise.




Très vite les tables se remplissent et à 22h la salle est comble, la musique plus forte et le maître des lieux André, accompagné de son acolyte Lionel , veillent sur le grain assis au bar. Tous deux jeans bleus et blousons en cuir noir style aviateur, le cheveux brun court et ce no style qui caractérise les nouveaux branchés. En réalité leur présence n’a absolument rien à voir avec le hasard : une équipe de télévision ne tarde pas à faire son entrée dans les lieux, précédée par les deux Putafranges Cécile et Tania traînant en grappe les valisettes et autres réjouissances amalgamées à l’une d’entre elle par une collaboration avec Lancel.


 


Très stars elles traversent la petite salle, toujours suivies par une caméra et un spot qui vient dévisager tous les clients. Elles s’attablent pour leur repas, alors que déjà mon regard s’attarde sur une brunette chapeautée souriante qui détonne avec son look improbable mais tellement unique.

Je ne comprends pas tout de suite qu’il s’agit d’Irina, mon attention est canalisée par sa présence, et par l’audace d’une de ses connaissances qui déambule en short et talons hauts par ce frileux mois d’avril. Je finis donc par me dire que ce visage m’est familier. Je me retourne vers elle qui est assise à la table d’à côté en train de taquiner du doigt une cigarette qui passé 23h ici ont l’air d’être autorisées. Elle me décroche un sourire jovial, de ceux qui donnent envie d’entamer une discussion entre filles, de parler chiffons et musique. J’en oublierais presque que le Pete qu’elle va appeler tout à l’heure et ben même que c’est l’ancien de la mère Kate !!


 


Je quitte le restau plutôt satisfaite de cette soirée bon enfant sans chichis. Et puis oui d’accord c’est plus drôle de voir du people en vrai que sur des magazines !

Deux soirées, deux ambiances. Ce soir là c’est l’Etoile et là franchement je fais péter mon score mensuel de hype parisienne je trouve .

Si on considère en plus que dans  moins de 3 semaines je suis au festival de Cannes, c’est la fin des haricots.

Donc mardi soir à L’Etoile c’était la soirée de l’un de mes clients pour des cosmétiques de plaisir… Tout un programme.

De l’Etoile on ne voit que l’Arc de Triomphe en arrivant et en sortant si on est encore en état de la remettre. A l’intérieur,  s’improviser contorsionniste pour l’apercevoir depuis la micro terrasse aménagée spéciale fumeurs pestiférés. Estimons-nous heureux, il ne s’agit déjà pas d’un sas pour futurs cancéreux.


 



L’endroit quoique aménagé pour l’occasion n’a pas l’air désagréable mais somme toute assez semblable à ce qu’on peut imaginer d’une boîte parisienne : déco noir, lumière rose, grands miroirs…

Soirée privée donc clientèle particulière. J’ai envie de dire que comme ça, ça me fera toujours ça de moins à connaître des lieux branchés parisiens !

Partager cet article

Repost 0
Published by Laure - dans Au programme
commenter cet article

commentaires

A Propos

  • : Mode Opératoire
  • Mode Opératoire
  • : Blog mode à tendance rock et à variations littéraires et musicales. Mode en séries, découverte de créateurs, vente en ligne de mes créations bijoux (INDIE), revue de must have, chroniques de bouquins et de CDs, vide-dressing...
  • Contact

  • Laure
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique
  • Créatrice de la marque de bijoux fantaisie INDIE, basée à Paris. Passionnée de mode, de mots et de musique

E SHOP BIJOUX/ INDIE

Cliquez pour découvrir mes collections de bijoux sous la marque INDIE

HomePage Indie

 

Et suivez les actualités de la marque sur la page facebook:

INDIE-copie.jpg

Recherche

PINTEREST

Follow Me on Pinterest